Accueil » Géopolitique, Réflexion » La propagande occidentale est la pire….

La propagande occidentale est la pire….

Si ça pouvait réveiller les journalistes de métier qui sont sensés nous informer.. Eux qui se croient dépositaires de la Vérité et pas manipulables, bienvenus au club des conspirationnistes, et autres adeptes du complot. Pourtant il y « aurait » une déontologie dans le journalisme…….On demande à voir.

Myret Zaki rédactrice en chef adjointe de Bilan.ch

Face à la couverture biaisée de ces guerres par les médias «officiels», le public occidental se reporte sur des sites d’information alternative »
Il est des termes que notre partie du monde réserve uniquement aux pays moins démocratiques, ou totalitaires. Comme «corruption». Ou «propagande». Chez nous, point de telles barbaries. La propagande, c’est dans le camp adverse. Vraiment? Depuis les années 2000, les Etats-Unis ont, en réalité, poussé l’art de la propagande plus loin que jamais dans l’histoire. La crédibilité des médias occidentaux de masse en est passablement affectée, car ils n’ont développé aucun esprit critique face à ce contrôle pernicieux. A l’heure actuelle, la presse occidentale s’épuise sur les «massacres de Bachar» en Syrie, condamnant les crimes contre l’humanité de ce nouveau «dictateur fou». Mais aucun journal n’enquête sur les ingérences occidentales en Syrie: se pourrait-il, comme le suggère la Russie et certains médias chinois, que l’opposition syrienne soit instrumentalisée par l’alliance occidentale? Qu’elle soit armée, financée, entraînée par les services de renseignement américains? 

Dans quelle mesure l’opposition en Libye, elle aussi authentique au départ, n’a pas été infiltrée d’éléments pro-occidentaux? Dans quelle mesure la CIA fabrique-t-elle de toutes pièces, comme l’écrit le penseur américain Noam Chomsky, des oppositions dans les pays hostiles à ses intérêts? Fait inquiétant, il n’est plus possible de soulever ces questions évidentes sans être taxé de «complotiste», «idéologue», «propagandiste», ou «anti-américain». Or une partie du public européen (principalement jeune et de classes inférieures, mais aussi une certaine élite désabusée) est en rupture avec les médias resservant la ligne officielle des Etats. Se méfiant de la couverture systématiquement biaisée de ces guerres, ce public croissant se reporte massivement sur les sites d’information alternative qui triomphent sur la blogosphère.

Tout comme le président Wilson avait fait appel en 1914 à un organe de propagande (les «Comités pour l’information du public») pour faire basculer une opinion américaine isolationniste vers l’interventionnisme, George W. Bush a créé en 2001 un «Ministère de l’influence stratégique» pour fabriquer un soutien international à l’invasion de l’Irak. C’est ainsi que le mensonge au sujet des armes de destruction massive devint vérité officielle. Des journaux parlaient de stocks d’armes chimiques qui n’existaient pas, comme s’il s’agissant du fait le plus certain. En 2005, l’administration Bush admit avoir entièrement fabriqué de faux reportages, qu’elle avait transmis à des télévisions afin qu’elles les diffusent comme étant de l’information indépendante et objective. Mais la guerre d’Irak avait eu lieu.

Aujourd’hui, la petite fiole de poudre blanche agitée par Colin Powell devant le Conseil de sécurité en 2003 reste dans les mémoires. Dans un cas stupéfiant d’absence d’autocritique, un journaliste du Monde.fr a accusé le 24 février les lecteurs, qui postaient des commentaires au sujet de la Syrie, d’être complotistes, manipulés par la propagande syrienne, parce qu’ils n’adhéraient pas à la ligne éditoriale. «Les réactions à nos articles abondent notamment dans les théories du complot et accusations de manipulation», écrit-il, se plaignant d’un «flot de publications versant dans une lecture idéologique et propagandiste des faits».

D’humilité, il n’en a aucune en s’irritant du «refus de l’information présentée dans les médias dits «dominants». A  l’introspection sur son métier, il préfère qualifier d’«impostures», de «profusion de contre-vérités» et de «rumeurs invérifiables» les réactions des internautes, qu’il hésite, mais se refuse bravement, à censurer «à tout va». Comment a-t-on pu en arriver là? Bien entendu, les internautes ont massivement réagi à son article. Je reprendrai ici une de ces réponses, mais vous invite à lire le tout*:   «Encore un article sur les «complotistes», et toujours la même méthode: stigmatisation morale («vous n’avez pas honte!») et amalgames (mettre sur le même plan ceux qui s’interrogent, et ceux qui sont persuadés de détenir toute la vérité). Les journalistes feraient bien de prendre conscience d’un fait: en quelques années, ils ont perdu la confiance d’une partie de la jeunesse des banlieues ou des milieux populaires. Visiblement, cela ne les incite pas à renouveler leur méthode.» Le lecteur est le client de la presse. S’il devient plus intelligent qu’elle…
*http://rezonances.blog.lemonde.fr/2012/02/24/sur-la-syrie-la-propagande-a-longueur-de-commentaires/

Un article de Myret Zaki

Source BILAN.CH

 

76 réponses à La propagande occidentale est la pire….

  1. Sujet qui va dérivé j’en suis sûre !!!  lol 
    Quand je vois déjà la petite phrase :
    « A l’heure actuelle, la presse occidentale s’épuise sur les «massacres de Bachar» en Syrie, condamnant les crimes contre l’humanité de ce nouveau «dictateur fou». Mais aucun journal n’enquête sur les ingérences occidentales en Syrie se pourrait-il, comme le suggère la Russie et certains médias chinois, que l’opposition syrienne soit instrumentalisée par l’alliance occidentale? Qu’elle soit armée, financée, entraînée par les services de renseignement américains?  »
    La on est reparti pour un tour de manège!!!  :-P
     

  2. Quelques infos en bref ,propagande ou pas ?
    Syrie ; l’opposition veut établir des liens avec Israel 01/03/2012

    IRIB-L’opposition syrienne a finalement dit son dernier mot, si on en croit Isaac Harzouk, l’un des responsables israéliens. Lors d’une rencontre avec les principales figures de l’opposition, ces dernières aurauient emis le souhait de rétablir les relations avec Israel s’ils parvenaient à prendre le pouvoir.

    Les couples se forment………

    Le Venezuela fournit 600000 barils de diesel à la Syrie 01/03/2012

    IRIB- Le Venezuela a livré 600000 barils de diesel à la Syrie, a déclaré mercredi le ministre vénézuélien de Pétrole Rafael Ramirez. « Ils (la Syrie) nous ont demandé de fournir deux lots de diesel et nous l’avons réalisé. Si la Syrie nous en demande encore, nous leur fournirons encore du carburant », a indiqué M.Ramirez. Selon lui, le Venezuela est un Etat souverain qui avait conclu plusieurs contrats avec la Syrie. M. Ramirez a ajouté que Damas était victime « d’une stigmatisation de la part des pays impérialistes » cherchant à renverser le gouvernement en place.

    Ils ont bien compris d’où venait le danger………


    Israël et la Russie se sont échangés de codes secrets d’armes (Wikileaks) 01/03/2012

    IRIB- Wikileaks a publié un échange de courriels confidentiels entre les employés de la société américaine de renseignement Stratfor qui révèle les informations sur un accord russo-israélien sur l’échange des codes secrets d’équipements de surveillance.

    Selon les documents divulgués, Israël aurait donné à la Russie des informations sur des drones que Jérusalem aurait vendu à la Géorgie. En échange, la Russie aurait offert aux israéliens les codes systèmes des missiles TOR-1, missiles antimissile, que Moscou a vendu à Téhéran.
    La nature des informations révélées n’a pas été précisée.

    Un sacré bordel, à qui faire confiance ……..

    Syrie : le Qatar préconise « toutes les options » 01/03/2012

    IRIB-Le Premier ministre du Qatar, Hamed ben Jassem al-Thani, a affirmé jeudi que son pays était prêt à étudier toutes les options pour sauver le peuple syrien, alors que la répression du régime s’intensifie contre les contestataires.

    Nous devons étudier toutes les options pour sauver le peuple syrien, a dit le Premier ministre à l’issue d’une rencontre à Bruxelles avec le président du Parlement européen Martin Schulz.Le Qatar s’est déjà prononcé pour la création d’une force arabe de maintien de la paix en Syrie.Le Premier ministre, qui s’était dit lundi favorable à des livraisons d’armes à l’opposition syrienne en lutte contre le régime du président Bachar al-Assad, a catégoriquement démenti que des soldats du Qatar soient actuellement présents sur le sol syrien. Ce n’est pas vrai, a-t-il affirmé.
    On va le croire sur parole……….

  3. Discernement, recul, mémoire, impermanence: des outils bien utiles pour aborder le ‘Monde d’aujourd’hui’ et la frénésie des infos en particulier.
    J’ai bien aimé l’article & l’évocation de certains évènements passés (datant d’il y a qq années, mais qui ont eu & ont encore un impact énorme pour des millions de personnes) qui rendent forcément vigilants quant à ceux actuels…

  4. Un bel exemple de l’honnêteté de la presse occidentale, tout chaud :
    Post de Nevenoë sur la syrie la suite :
    • L’armée a pris le contrôle de Baba Amr
    L’armée syrienne a pris jeudi le contrôle de tout le quartier rebelle de Baba Amr, à Homs, pilonné depuis 26 jours par l’artillerie de campagne et les chars, a affirmé une source au sein des services de sécurité à Damas. «L’armée syrienne contrôle la totalité de Baba Amr, les dernières poches de résistance sont toutes tombées», a-t- elle affirmé.
    «Le soldats sont en train de distribuer de la nourriture à la population qui était bloquée et d’évacuer les blessés», a assuré cette source, précisant que l’armée était aussi à la recherche des journalistes français bloqués, dont Edith Bouvier, qui est blessée. «Les rebelles sont encore dans les quartiers de Hamadiyé et Khaldiyé (nord-est) et les opérations vont se poursuivre pour les déloger», a ajouté la source.
    Le chef de l’Armée syrienne libre (ASL), le colonel Riad Assaad, a de son côté annoncé un retrait «tactique» de ses combattants du quartier, après deux jours de combats pour tenter de repousser une offensive terrestre des forces du régime.«L’ASL s’est retirée tactiquement de Baba Amr par souci pour les vies des civils restants», a-t-il affirmé.
    http://www.lefigaro.fr/international/2012/03/01/01003-20120301ARTFIG00510-l-armee-syrienne-poursuit-son-assaut-de-baba-amr.php
    ma réponse que je recopie ici :
    J’ai entendu l’info ce midi sur F.I. Le problème c’est qu’on a eu que la partie concernant la déclaration du colonel de l’ASL qui disait « qu’il se retirait tactiquement par souci des vies ces civiles restants. » On ne peut que s’en féliciter.
    Toute la partie concernant la distribution de nourriture, l’évacuation des blessés par l’armée régulière, ainsi que la recherche des journalistes français a été tue.
    C’est beau le journalisme objectif !

    • Je remarque que LE FIGARO est un des journaux les plus honnêtes, c’est le seul, me semble t’il, à avoir expliqué que Gilles JACQUIER n’a pas été tué par l’armée mais par les rebelles. Même si ça n’a pas fait la une …

  5. Il y en a un que je peux pas blairer c’est celui qui se balade avec son écharpe rouge, avec sa tête de fion qui repousserais même  une mouche à merde , et son écharpe… il doit s’en servir pour essuyer les vitres, c’est pratique ça fait chiffon, ça rime avec fion… le « Zorgluberais «  pas celui-là, préfère la mouche…

  6. Faut dire que quand on veut être informés correctement 
    autant faire appel à la presse sous la botte du gouvernement chinois,
    ou à celle des nombreuses autres « joyeuses » démocraties de la planète.

    on n’est pas les meilleurs ça c’est sur
    mais qu’on n’arrête de nous faire passer pour les pires!

    • - Vous etes les pires ….Quand on voit les manipulations auxquelles les gouvernements occidentaux se livrent , ne serait -ce que depuis la chute du mur, avec l’appui de la presse « à la botte »( ROUMANIE…YOUGOSLAVIE…GUERRE DU GOLFE 1….RWANDA….KOSOVO….IRAK….AFGHA…LIBYE…etc ) il n’y a pas photo : VOUS ETES LES PIRES!

  7. Merci au CANARD ENCHAINE pour sa contre propagande.

    Alors que les Etats-Unis et leurs alliés européens tentent de convaincre Bachar el-Assad de démissionner, l’hebdomadaire français, le Canard enchainé évoque dans son édition du 29 février un « complot barbouzard » pour faire tomber le président syrien. Armer les insurgés pour pousser le président el-Assad à fuir serait la première option envisagées par les services secrets. « Des livraisons (d’armes) sont prévues dit-on au Quai d’orsay et à la Direction du renseignement militaire ( DRM), via des pays arabes, et notamment du Qatar » , rapporte le journal.Mais le Canard ne s’arrête pas là: Lors de leur rencontre à Tunis la semaine dernière, les représentants des services secrets internationaux auraient ouvertement évoqué la préparation d’un coup d’Etat.
    Des représentants des services de renseignements américains, britanniques, français, turcs, saoudiens et qataris ont participé à cette réunion secrète.
    Selon un des officiers français, « le coup d’état contre Assad serait la meilleure solution. Il est impossible de répéter le scénario libyen et de bombarder l’armée syrienne qui est plus ferme et plus forte que l’armée de Kadhafi. Les chars syriens marchent en liberté dans les villes rebelles, et les Nations Unies ne nous donneront pas, cette fois-ci, un feu vert ».

    • J’allais mettre l’info lol

    • Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Turquie, Arabie saoudite et Qatar réunis dans un complot barbouzard relayé par la presse. Whaouh!! 
      Depuis quand les services secrets laissent des réunions secrètes circulés dans la presse.
      Cette réunion n’a pas été très secrète ni même très discrète. Tout le Gotha s’était retrouvé à Tunis avec en Guest Star Hilary Clinton et Alain Juppé. M’enfin cela complote!!!

      C’est sûr!!!
      Bon en attendant qui sont les victimes de cette guerre civile?

    • tiens des journalistes fréquentable? tu va bientôt citer le figaro…A moins que ça soit déjà fait?
      ah oui c’est fait,journal honnête d’après toi!? la je comprend plus t’es positions sur la déontologie journalistique…
      « merdia » un jour quand les infos ne vont pas dans ton sens, »honnête » le jour suivant!
       

      • Je n’ai jamais parlé de « merdias », merci de ne pas me faire tenir des propos qui ne sont pas les miens…

        Il y a parfois dans les médias des infos objectives mais elles font rarement la une …

  8. et ça c’est pas digne de la presse chinoise ptet ?
    http://www.melty.fr/venezuela-l-afp-manipule-le-discours-d-hugo-actu91185.html

    • Oui, c’était énorme !!!
      Comme le discours d’Ahmaninedjad : il n’a jamais dit qu’il rayerait Israël de la carte.

      • Des preuves

      • oui,c’est vrai pour cette déclaration du président iranien.
        Il pensait plutôt qu’Israël disparaitrais des pages des livres d’histoire dans le temps ,du a sa non légitimité.
        ce qu’y n’est évidement pas la même chose.
        La ont peut y voir un complot pour orienter ses propos comme une « grosse » provocation,ça peut aussi être une erreur de traduction,la « facilité » a reprendre des dépêches dans certains cas,sans vérifier avant publication.
        le fond reste, qu’il est contre l’existence d’un état juif en l’état actuel des chose,se que je peut comprendre au vus des luttes d’influence interne au régime iranien.
         

  9. Et pendant ce temps,+ 1.37 pour le CAC, tout va très bien madame la marquise…………….

  10. «Sarkozy a attendu dans un café assiégé que les forces de l’ordre viennent le dégager»
    http://www.liberation.fr/politiques/06014927-sarkozy-hue-a-bayonne
    Info intox ?

    • mdr,une bonne nouvelle pour changer,il a dut se faire dans la culotte,c’est bien que pour une fois il n’y pas eut que des gens bien sous tout rapport ,trier et amené a grand coup de biftons et d’autobus

  11. Lorsque je voie le mal que les occidentaux on fait en Libye,je n’ai plus aucune confiance en nos démocrates…
    Entre 70 et 100000 mort en représailles de bombardement  ayant fait 5000 morts,que finalement,c’est pas sur,on c’est peut-être laissé influencer,mais de toute façon Kadhafi est un vilain pas beau un tyran un…
    Le président Bachar,même chose:1 vilain pas beau qui viole les enfants…
    [accent Rambo] Faut lui péter la gueule mon colonel [/accent Rambo]
    Combien d’européens verraient d’un bon oeuil une intervention extérieur en gréce,au Portugal en Espagne en france,en Irlande;je m’avance peut-être mais pas beaucoup…
    Ces peuples ne son pas parfait-les nôtres non plus- si nous voulons faire avancer notre société Humaine,communiquons avec elles,échangeons,soyons fous,mélangeons nous,mais de grâce ne laissons pas nos politiques intervenir…
    Une bombe,une balle,une flèche,ne peut être humanitaire, c’est un engin de mort!
    Restons humain c’est la seule arme que nous pouvont brandir avec fiertée…
     
     
     
     

  12. 1. Laïcité et religion d’Etat. On dit du pouvoir syrien qu’il est aux mains d’une « clique alaouite » (2). Or, la Syrie est un Etat laïc depuis 1973. Discrets, les alaouites sont absents du champ religieux. S’il y a une religion institutionnelle en Syrie, c’est l’Islam sunnite. Écoles coraniques et mosquées sont en effet gérées par le ministère des fondations religieuses (waqfs). Certes, la transmission dynastique du pouvoir et le népotisme caractérisent le régime. Cette situation inacceptable existe cependant dans toute la région, que l’on soit en république, en monarchie ou en théocratie : les Saoud d’Arabie saoudite, les Al Thani du Qatar, les Hariri au Liban… S’agissant des Assad, l’indignation sélective est de mise. Or, les Assad dirigent le pays avec d’autres baassistes issus d’autres communautés. Le gouvernement d’Adel Safar compte 19 ministres d’origine sunnite sur 31. Certains ministres sont chrétiens, kurdes, chiites ou druzes.

    2. Le salafisme syrien, un danger réel. Depuis les Omeyyades, la Syrie est le berceau de l’Islam flamboyant et universaliste mais il est également celui du djihad contre les hérésies. Les thèses de l’inquisiteur sunnite syrien du XIVe siècle Ibn Taymiyya sont encore en vogue dans le pays. Parmi ses fervents disciples, il y a le cheikh Al-Arour, un « télécoraniste » syrien de la chaîne saoudienne Wissal TV qui menace de « hacher les alaouites et de donner leur chair aux chiens. » A Baba Amr, quartier rebelle de Homs, « Pacifiques jusqu’à l’extermination des alaouites » était un slogan omniprésent avant l’assaut meurtrier lancé par l’armée gouvernementale. Le consultant religieux d’Al Jazeera Al Qardawi appelle à verser le sang des « infidèles » qui règnent à Damas. Quant au principal juriste saoudien Al-Luhaydan, il prône l’extermination d’un tiers de Syriens pour sauver les deux tiers. (3) Les sunnites qui « trahissent » ces prêches sont logés à la même enseigne. Saria, fils du grand mufti de Syrie, a été tué parce que son père refusait d’adhérer à ces discours haineux. N’est-il pas étonnant que nos médias ignorent ces appels au meurtre vus et entendus par des millions de téléspectateurs arabes ?

    3. Bons terroristes. En Occident, l’Armée syrienne libre (ALS) a la cote. Ce groupe mobilise pourtant des djihadistes financés entre autres par le sultan saoudien Bandar Ben Sultan, promoteur du terrorisme international et grand ami de Bush. Encadrée par des Libyens naguère actifs au sein d’Al Qaida, l’ALS reçoit l’appui logistique du renseignement français. (4) Ses brigades portent des noms de conquérants musulmans comme Khalid Ibn Al Walid, Mu’awiya ou Abu Bakr. Le 21 décembre 2011, la Brigade Farouk, cette filiale de l’ALS à Homs qui enleva cinq ingénieurs iraniens s’était d’abord autoproclamée « Mouvement contre l’expansion chiite ». (5) C’est l’ALS qui aurait pilonné le quartier où périrent huit Syriens ainsi que le journaliste français Gilles Jacquier. (6) Le confessionnalisme déclaré de l’ALS en dit long sur ce qu’elle réserve aux minorités en cas de prise de pouvoir. Le soutien de la DGSE à ce groupe terroriste est tout aussi éloquent.

    4. Mauvaises victimes. Curieusement, les victimes civiles pro-régime n’apparaissent jamais sur les écrans radars de nos médias. Personne n’a évoqué l’assassinat de Mohamed Qabbani (17 ans), un hacker de « l’armée électronique syrienne ». Son groupe avait pourtant piraté plusieurs sites dont la page facebook du « Soir » la veille de son assassinat, une raison évidente pour parler de lui. Personne ne s’est indigné de la mort du journaliste Chukri Abou Al-Bourghol du quotidien pro-régime At-Thawra. Qu’elles soient pro ou anti-Bachar, terroristes ou pacifistes, les « victimes civiles » sont mises d’office sur le compte du gouvernement. Dès lors, comment ne pas s’interroger sur la fiabilité du bilan de 6.000 morts avancé par l’ONU ?
    Puissent la dégénérescence du drame syrien et le martyre de Homs en particulier, nous inciter à redoubler de prudence face aux obus de la propagande de guerre. Avant que Damas ne suive Tripoli et Bagdad dans la liste des capitales arabes bombardées, conquises et humiliées par nos justiciers autoproclamés.

    (1) Le bloc des BRICS s’est toutefois fissuré le 16 février dernier lors de l’AG de l’ONU condamnant la répression en Syrie.
    (2) Bernard-Henry Lévy, « La règle du jeu », 16 novembre 2011.
    (3) Asia Times Online, 15 juillet 2011.
    (4) Le Canard enchaîné , 23 novembre 2011.
    (5) Communiqué envoyé au bureau de l’AFP à Nicosie, 3 janvier 2012.
    (6) Le Figaro , 20 janvier 2012.

    Carte Blanche parue dans Le Soir du 29 février 2012
     

    • De toute façon que peuvent-ils espérer de leur propagande, quand il y a 10 ans ils nous ont soulé pour qu’on aille botter le cul des extrémistes religieux afghans, et aujourd’hui ils minimisent quand en lybie la Charia est joyeusement proclamée,
      on veut bien être des moutons mais quand leur propre logiciel est tout bugué il n’y a rien à faire, ça ne peut pas passer.

      • effectivement la démocratie ne se décrète pas! c’est évidant.
        les libyens vont apprendre la difficulté de sortir du giron d’une dictature infantilisante .
        ça prendra certainement plusieurs générations…comme en France,ou ailleurs

  13. bonjour à tous

    ouep,j’avais l’intention de mettre un commentaire sur le sujet,mais apres lecture de ceux existant ,oula,j’ai mal à la tete.Ce qui est pas marrant du tout ,c’est que sous peu on ne croira plus personne………enfin..
    :rose: un bisous à Yael et Delphine et aux habitués

    • :rose: Gros bisous à toi aussi….

      • coucou Yael,ta réponse est tres interessante sur notre échange d’hiers,je viens seulement d’en prendre connaissance

        • Tu sais j’ai un peu de mal à m’exprimer mais je pense que tu as compris l’idée…

          • tout à fait et ce n’est pas facile de mettre des mots et les mots juste ,pour exprimer un ressentie ou une vision.On commence à trier le vocabulaire pour etre le plus comprhensible et déja l’image s’éloigne et il ne rest plus que quelques lambeaux d’idée et à la fin les phrases écrites ou dites ne sont qu’une approche de tout ce que l’on a voulu partager.Alors reste une autre communication,mais faut etre pret (physiquement) c’est la transmition de la pensée ,qui au cours d’une communication permet le ressenti total de l’autre,mais peu de gens y ont acces ou alors dans un état de relaxation presque totale.

  14. 1. VIETNAM (1964-1975) : - MEDIAMENSONGE : Les 2 et 3 août, le Nord-Vietnam aurait attaqué deux navires US dans la baie du Tonkin. - CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : L’attaque n’a jamais eu lieu. C’est une invention de la Maison-Blanche. - VERITABLE OBJECTIF : Empêcher l’indépendance du Vietnam et maintenir la domination US sur la région. - CONSEQUENCES : Millions de victimes, malformations génétiques (Agent Orange), énormes problèmes sociaux. 2. GRENADE (1983) : - MEDIAMENSONGE : La petite île des Caraïbes est accusée de construire une base militaire soviétique et de mettre en danger la vie de médecins US. - CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Entièrement faux. Le président US Reagan a fabriqué ces prétextes de toutes pièces. - VERITABLE OBJECTIF : Empêcher les réformes sociales et démocratiques du premier ministre Bishop (qui sera assassiné). - CONSEQUENCES : Répression brutale et rétablissement de la mainmise de Washington. 3. PANAMA (1989) : - MEDIAMENSONGE : L’invasion vise à arrêter le président Noriega pour trafic de drogue. - CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Créature de la CIA, Noriega réclamait la souveraineté à la fin du bail du canal. Intolérable pour les USA. - VERITABLE OBJECTIF : Maintenir le contrôle US sur cette voie de communication stratégique. - CONSEQUENCES : Les bombardements US ont tué 2.000 à 4.000 civils, ignorés des médias. 4. IRAK (1991) : - MEDIAMENSONGE : Les Irakiens auraient volé les couveuses de la maternité de Koweït-City - CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Invention totale par une agence publicitaire payée par l’émir du Koweït, Hill & Knowlton. - VERITABLE OBJECTIF : Empêcher que le Moyen-Orient résiste à Israël et acquière son indépendance envers les USA. - CONSEQUENCES : D’innombrables victimes par la guerre, puis un long embargo y compris sur les médicaments. 5. SOMALIE (1993) : - MEDIAMENSONGE : Monsieur Kouchner se « met en scène » comme héros d’une intervention humanitaire. - CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Quatre sociétés US avaient acheté un quart du sous-sol somalien riche en pétrole. - VERITABLE OBJECTIF : Contrôler une région militairement stratégique - CONSEQUENCES : Ne parvenant pas à la contrôler, les Etats-Unis maintiendront la région dans un chaos prolongé. 6. BOSNIE (1992 – 1995) : - MEDIAMENSONGE : La firme US Ruder Finn et Bernard Kouchner mettent en scène de prétendus camps serbes d’extermination. - CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Ruder Finn et Kouchner mentaient. C’étaient des camps de prisonniers en vue d’échanges. Le président musulman Izetbegovic l’a avoué. - VERITABLE OBJECTIF : Briser la Yougoslavie trop à gauche, éliminer son système social, soumettre la zone aux multinationales, contrôler le Danube et les routes stratégiques des Balkans. - CONSEQUENCES : Quatre années d’une guerre atroce pour toutes les nationalités (musulmans, serbes, croates). Provoquée par Berlin, prolongée par Washington. 7. YOUGOSLAVIE (1999) : - MEDIAMENSONGE : Les Serbes commettent un génocide sur les Albanais du Kosovo - CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Invention pure et simple de l’Otan comme le reconnut Jamie Shea, son porte-parole officiel. - VERITABLE OBJECTIF : Imposer la domination de l’Otan sur les Balkans, et sa transformation en gendarme du monde. Installer une base militaire US au Kosovo. - CONSEQUENCES : Deux mille victimes des bombardements OTAN. Nettoyage ethnique du Kosovo par l’UCK, protégée de l’Otan. 8. AFGHANISTAN (2001) : - MEDIAMENSONGE : Bush prétend venger le 11 septembre et capturer Ben Laden - CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Aucune preuve que ce réseau existe. De toute façon, les talibans avaient proposé d’extrader Ben Laden. - VERITABLE OBJECTIF : Contrôler militairement le centre stratégique de l’Asie, construire un pipeline permettant de contrôler l’approvisionnement énergétique de l’Asie du Sud. - CONSEQUENCES : Occupation de très longue durée, et forte hausse de la production et du trafic d’opium. 9. IRAK (2003) : - MEDIAMENSONGE : Saddam posséderait de dangereuses armes de destruction, affirme Colin Powell à l’ONU, éprouvette en main. - CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : La Maison-Blanche a ordonné à ses services de falsifier des rapports (affaire Libby) ou d’en fabriquer. - VERITABLE OBJECTIF : Contrôler tout le pétrole et pouvoir faire chanter ses rivaux : Europe, Japon, Chine… - CONSEQUENCES : L’Irak plongé dans la barbarie, les femmes ramenées à la soumission et l’obscurantisme. 
    10 VENEZUELA – EQUATEUR – (2008 ?) : - MEDIAMENSONGE : Chavez soutiendrait le terrorisme, importerait des armes, serait un dictateur (le prétexte définitif ne semble pas encore choisi). - CE QU’ON SAIT DEJA : Plusieurs médiamensonges précédents se sont déjà dégonflés : Chavez tirant sur son peuple, Chavez antisémite, Chavez militariste… Mais la diabolisation continue. - VERITABLE OBJECTIF : Les multinationales US veulent garder le contrôle du pétrole et des autres richesses de toute l’Amérique latine, ils craignent la libération sociale et démocratique du continent. - CONSEQUENCES : Washington mène une guerre globale contre le continent : coups d’Etat, sabotages économiques, chantages, développement de bases militaires près des richesses naturelles.. Bref, chaque guerre est précédée et ’justifiée’ par un grand médiamensonge. Et notre inventaire est loin d’être complet ! Empêcher les guerres, c’est démasquer ces médiamensonges le plus tôt possible et le plus largement possible. Merci de diffuser ce texte, de le traduire si possible (la version espagnole arrive bientôt), et de nous communiquer ces traductions. Dans la guerre de l’info, la véritable force, c’est vous ! MICHEL COLLON

  15. Sur la yougoslavie, j’étais en Slovénie puis en Croatie et j’ai quitté cette région depuis Dubrovnik pour Patras. Partout où je suis allé. Je n’ai vu que de la misère, des magasins totalement vides, des outils de productions vieillissant… des automobiles genre traban, des camions pour les transports routiers digne du salaire de la peur, des slovenes et des croates sous le joug d’une administration serbe omniprésente. Le pays s’est libéré par des poussées et des forces nationalistes suite à l’effondrement du mur de Berlin en 1989.

    Les successeurs serbes de Tito mort en 1980 fondateur du mouvement des pays non-alignés n’ont pas pu faire face à la marche du temps et ont succombé suite à la chute du bloc soviétique. La guerre froide terminé. La Yougoslavie en ruine a éclaté comme n’importe quel pays ou le totalitarisme devient tellement insurportable qu’il a fait le lit de la révolution.

    Dire que le VERITABLE OBJECTIF est un MEDIAMENSONGE pour: Briser la Yougoslavie trop à gauche, éliminer son système social, soumettre la zone aux multinationales, contrôler le Danube et les routes stratégiques des Balkans est en partie vrai mais ne constitue une preuve en soit. IL s’agit là d’un effet d’aubaine des forces occidentales et de l’UE afin de relier l’Asie Mineure au continent européen par voies terrestres.

    Le mur de Berlin est tombé en 1989 sans que personne ne l’ait vu venir. La déroute du bloc soviétique par un effet de dominos a éliminé toutes les dictatures communistes des pays de l’Europe de l’est. La Yougoslavie arrivait en bout de course. Tout naturellement. 

    Il n’y a pas eu besoin de quelque MEDIAMENSONGE pour que tout cela advienne.  

    Michel COLLON regarde cette guerre à l’aide d’un prisme et n’a qu’une logique. Trouver des exemples pour abonder dans sa théorie. Douteuse au demeurant en ce qui concerne la Yougoslavie.  

  16. Pour IRAK (1991) : - MEDIAMENSONGE

    Voici un article de Ignacio RAMONET qui corrobore ce que dit Michel COLLON
    http://www.monde-diplomatique.fr/2003/07/RAMONET/10193

    Aucun doute. Tout comme pour la deuxième guerre en Irak à laquelle la France n’a pas participé.

  17. Sur NORIEGA et l’Histoire du Canal de PANAMA, exemple plutôt hasardeux

    Compte tenu de sa personnalité et de son lien avec la CIA qui a fermé les yeux à sa corruption et au trafic de drogue. On est loin du héros révolutionnaire bon teint.

    Manuel Noriega
    De 1984 à 1990, en tant que chef des forces armées panaméennes, il exerça de facto le pouvoir dans le pays, sans avoir constitutionnellement le titre de chef d’État.
    Le traité Hay-Bunau-Varilla est cependant contesté dans les décennies suivantes. Le Panama souhaitant reprendre le contrôle de la zone du canal, des négociations sont entamées dans les années 1970 entre le gouvernement américain et les autorités panaméennes. Le 7 septembre 1977, le président américain Jimmy Carter et le dirigeant panaméen Omar Torrijos signent le traité de Torrijos-Carter qui restitue au Panama le contrôle complet du canal le 31 décembre 1999.

    Le canal est maintenant dirigé par l’Autorité du Canal de Panama.

    Le fait de dire que les USA avait pour OBJECTIF de maintenir le contrôle US sur cette voie de communication stratégique est plutôt malvenu.

    Pour preuve l’Autorité du Canal de Panama (espagnol : Autoridad del Canal de Panamá), ou ACP est l’agence du gouvernement du Panama responsable de l’opération et de la gestion du canal de Panama. L’ACP remplaça la Commission du Canal de Panama (agence panamo-américaine qui gérait le canal) le 31 décembre 1999, quand le canal fut rendu par les États-Unis au Panama.

    Il y avait le traité de Torrijos-Carter qui courait jusqu’en 1999.

    Pourquoi NORIEGA réclamait la souveraineté à la fin du bail du canal?

    Alors que les USA depuis 1999 ne remette pas en cause la souveraineté du PANAMA sur le contrôle et la gestion du canal.

    Cet exemple de MEDIAMENSONGE ne tient pas la route.

    Michel COLLON fait dans l’approximatif toujours pour essayer d’étayer une théorie douteuse.       

    • J’ai gratté un peu sur ce fameux traité en allant vite fait sur WIKIPEDIA en anglais dont le contenu est de qualité nettement supérieur à la version française.

      En fait il y a eu 2 traités de signés.
      Celui dont tu parles et un autre qui autorise les USA à intervenir militairement dans le cas ou la moindre menace pourrait mettre à mal la neutralité du service assuré par le canal. 
      Torrijos a plus tard déclaré qu’il avait demandé à Noriega d’élaborer un plan de sabotage du canal en cas de refus des américains.
      Des documents trouvés ultérieurement ont confirmé. 
      Collon a donc raison et oublie même de parler du projet de sabotage … 

      • Il n’empêche qu’il y avait un Traité. On n’imagine pas un instant qu’un cocontractant puisse se dérober pour des raisons personelles ou de politique intérieur. Noriega populiste notoire et mouillé dans le cartel de Medelin a certainement du sniffer un peu trop de cocaïne et s’est improvisé un scénario qui a tourné en sa défaveur.

        L’essentiel pour le PANAMA, c’est qu’à ce jour il jouisse de ce canal enplein en propriété depuis 1999. Aucunes suspicions sur des intérêts privés, apparemment la gestion du canal est d’ordre public. Les USA sur le coup ne sont pas suspect d’ingérence.

        • Les Panaméens n’avaient aucune garantie que les Ricains leur laisseraient les clés du canal en 1999 et avaient entièrement raison de réfléchir à des moyens de pression.
          La preuve c’est que les américains n’ont pas hésité à envoyer l’armée, une invasion d’un pays souverain sans déclaration de guerre sur un motif bidon.

          C’est évident

  18. Sur la Somalie, le doute jeté sur Bernard KOUCHNER faisant écho au poste qu’il a ocupé dans le développement du conflit en Yougoslavie fait de lui une cible de choix plutôt douteuse.

    Encore un MEDIAMENSONGE hasardeux.

    Alors que la SOMALIE est riche en ressources naturelles, c’est un pays soumis régulièerement aux famines ravageuses. D’autres facteurs rentrent évidemment en lignes de comptes sur le pillage du peuple somalien par des acteurs somaliens sujets à des luttes intestines.

    Par ailleurs, cet idée de MEDIAMENSONGE fait l’impasse sur la présence d’intérêts chinois toujours plus importants d’années en années.  

    A la propagnade occidentale sur l’exemple somalien Michel COLLON manque de rigueur journalistique et oriente de façon partiale celui qui voudrait croire dans sa théorie.     

    • C’est vrai il y avait la famine mais le vrai objectif n’était pas de sauver les populations parce que d’autres crèvent sans que personne ne bouge (voir le Darfour) dont personne n’a jamais rien eu à cirer).
      Les Chinois n’étaient pas encore en Somalie en 1993 ;)

      • C’est clair, je ne dis pas que tout est rose.

        Je ne suis pas journaliste mais franchement si quelqu’un voulait se farcir Michel COLLON, cela pourrait se faire sans trop de difficulter tellement sa vision journalistique est partiale.

        Sur la guerre du Vietnam et compagnie, il faut resituer tout cela dans l’époque révolutionnaire et tout cet enclenchement de décolonisation, de révolutions marxistes sur tout les contients sous fond de guerre froide.

        Toutes ces histoires n’ont q’un but, focaliser sur une théorie plutôt d’ouvrir l’esprit sur l’époque contemporaine et en particulier l’Histoire de la deuxième partie du XXème siècle.

        Si Michel COLLON ne m’inspire aucne confiance.
        J’accorde énormément de crédit à Ignacio RAMONET. C’est bizarre.

        T’as bien fait de mettre l’article de toute façon.     

        • Il démontre juste que les médias marchent avec leur gouvernement lorsqu’il s’agit de mentir pour entrer en guerre.

          Après est ce que ces mensonges sont justifiés ?
          C’est un autre débat …

          • Moi je n’ai pas vraiment confiance en qui que ce soit de particulier.
            Ainsi je vérifie très souvent les dires des uns et des autres.

            • Idem.

              • @nevenoe, je bataille à l’intuition puis j’explore et c’est comme cela que j’avance.
                C’est pas plus mal de se promener ainsi dans le labyrinthe de la connaissance.
                Quand cela prête au jeu. Je pense que c’est vraiment constructif.

                A vrai dire je m’en fiche d’avoir raison ou de défendre tel ou tel idéologie ou je ne sais quoi.

                Par contre et c’est mon tort quand je me lance dans une idée j’essaies d’être persausif pour aller jusqu’au bout de l’autre. Il n’y a que comme cela que je conçois l’échange. 

  19. :lol: Apparemment, ça ne vous amène pas aux mêmes conclusions !