Un gaz mortel pour les climatisations des voitures d’ici peu

HALLUCINANT!!! Le gaz qui est utilisé dans la climatisation des voitures va bientôt être remplacé par un autre gaz, plus avantageux pour l’environnement, mais carrément mortel pour les personnes! Nous pouvons donc nous poser la question: comment réduire le nombre de victimes de la route alors que le nouveau gaz utilisé va au contraire faire grossir les statistiques? La meilleure clim restant celle de ma voiture: la fenêtre ouverte! Merci à Yael pour l’info.

Par Patrice MARTINOT d’Autonews.fr | Mardi 17 Janvier 2012

La députée EELV Michèle Rivasi tire la sonnette d’alarme sur l’arrivée programmée d’un nouveau composé chimique dans la climatisation de nos voitures. Si son impact sur le réchauffement climatique est avantageux, il est inflammable, toxique et présente donc des risques importants en cas d’accident.

Michèle Rivasi, députée européenne Europe Ecologie-Les Verts (EELV), tiendra ce mardi une conférence de presse pour dénoncer un grave problème de santé publique en puissance, lié à un gaz appelé à se généraliser dans les systèmes de climatisation des véhicules légers. En cause, le fluide frigorigène 1234yf, qui doit remplacer sous peu l’actuel HFC-134a. Le nouveau composé a déjà été certifié en Europe, aux Etats-Unis et au Japon et doit bientôt être utilisé par l’industrie automobile dans le cadre de la réduction des émissions de gaz à effet de serre engagée par la Commission européenne.

Or, Michèle Rivasi attire l’attention sur l’extrême dangerosité du nouveau gaz. Sur son blog et dans une interview accordée à France Info, elle explique qu’il est hautement inflammable (dès 405°, une température atteinte très vite dans un incendie) et qu’il produit alors un autre gaz, le fluorure d’hydrogène. Celui-ci est non seulement toxique, mais il se transforme en acide fluorhydrique au contact de l’eau ; sous l’action des pompiers en cas d’accident, par exemple. Cet acide est lui-même violemment corrosif (il attaque par exemple le verre) et toxique, réagissant avec le calcium et le magnésium du corps humain pour endommager irréversiblement les organes et les os en quelques heures (sans nécessairement causer de douleur lors de l’exposition).

« En cas d’accident, les conséquences seront dramatiques aussi bien pour les conducteurs que pour les pompiers« , a souligné Michèle Rivasi sur France Info. L’élue tiendra une conférence de presse ce mardi à 16h, accompagnée des professeurs Andreas Kornath, directeur du département chimie de l’université Ludwig-Maximilians de Munich, et Alex Lechleuthner, directeur de l’organisation allemande de protection des pompiers.

Source: autonews.fr

 

34 commentaires