Accueil » Vos alertes-infos » Le Plan B vient de capoter

Le Plan B vient de capoter

Je crois que nous y sommes arrivés, car nous venons de dépasser le point de non-retour avec un plan B venant de capoter…nous n’aurons plus qu’à écrire une nouvelle histoire…

Ci-dessous, une très bonne analyse de LIESI, et n’oubliez pas de jeter un oeil à la bourse aujourd’hui et dans les jours à venir…

Nous avons reçu deux billets: l’un de Trader Noé et, hier, une étude des points des bancaires françaises par le Banquier anonyme. Nous rédigeons, dans le respect de leur prose respective, une analyse synthétique.

Nous avions mentionné l’objectif très important des 3350-3430 la semaine dernière. Pour poursuivre la hausse, il faudrait que l’indice Future CAC 40 franchisse ces niveaux.
Pour l’instant, cela semble difficile étant donné que le sommet du mercredi 26 reste en attente de vraies réponses à quelques jours du G 20 (ou G VAIN comme le soulignait Jacques Attali).
D’ailleurs ce sommet fait peut-être penser à la réunion du 21 juillet pour le sauvetage de la Grèce. Les médias avaient crié victoire. On a vu le résultat !
Sous les 3300 points, les supports du Future CAC 40 sont à 3150-3160 et 3080. L’accélération baissière se construit, comme l’exemple de l’arc à poulie dont parlait Trader Noé. Dans ce cas, la correction serait brutale avec 1700 (mi 2012 environ) et 800 points à terme (fin 2012-2013).

Bien sûr, si Mario Draghi fait fonctionner l’impression de monnaie à très grande échelle, le marché pourrait être soutenu artificiellement un peu plus longtemps que prévu, mais avec des conséquences dramatiques (écroulement pire que 1929 et une hyperinflation probable).

Nous avions précisé que les secteurs étaient attaqués tour à tour. Les banques cet été, et ce n’est pas terminé. Désormais le secteur industriel est touché avec Moody’s qui s’attaque à Peugeot. Nous avons donc bien là la preuve que la Main anonyme veut dynamiter la société libérale dans son ensemble, ce qui recoupe les analyses de longue date de LIESI sur le programme mis en évidence par le prix Nobel Alexandre Soljenitsyne, dans les années soixante. On se demande de fait où est le hasard ?

Pour le secteur bancaire, le Banquier Anonyme nous a confié que les cours étaient revenus sur des points stratégiques qui ne feront malheureusement qu’amplifier la baisse (sauf si les points de résistance qu’il annonce sont franchis).

La tendance de fond reste baissière et cela pourrait être une vague dévastatrice qui arrive.

Tant que le cours du Crédit Agricole évolue sous les 7 euros, le cours reste dans sa tendance de fond et les prochains supports peuvent être 4-3 et 2.4 euros.

Pour Société Générale, tant que le cours évolue sous les 26.8-28, le cours reste dans sa tendance de fond et les prochains supports peuvent être 14 et 10-9.5 et 5.8 euros.

Pour BNP, tant que le cours évolue sous les 39-39.5 euros, le cours reste dans sa tendance de fond et les prochains supports peuvent être 24.5-21 – 16 euros.

Bien sûr, il s’agit des supports les plus éloignés, sans parler des intermédiaires, mais il est intéressant de souligner que Nicolas Sarkozy a bien précisé qu’il ne nationalisera pas les banques.

Bien sûr, il faut espérer que les points de résistances soient franchis pour donner de l’oxygène au marché. Je lis les commentaires de l’article posté sur ce blog samedi à propos des difficultés rencontrées par les uns et les autres pour vous permettre de récupérer votre argent, il est évident que cela a un rapport avec la suite du scénario. Vos banquiers ont des consignes très claires pour fermer les portes aux particuliers. Cela m’a personnellement été confié par certains de vos compatriotes, pressés de quitter la zone euro.
Sans nationalisation qui épongera ?

Le plus grave sans doute est la difficulté d’obtenir des crédits pour vos entreprises. Plusieurs de mes contacts en France et ailleurs me signalent aussi que certains appartements peuvent désormais être acquis 20 à30 % en-dessous du prix proposé dans les grandes villes, parce que les banques ferment le robinet. Il n’y a pas de fumée sans feu.

Source: liesidotorg.wordpress.com

By: earthrider

6 réponses à Le Plan B vient de capoter

  1. C’est pas le plan B qui dérange tout le monde:
    467.940 dollars par an pour Christine Lagarde
     
    Christine Lagarde vient de signer le contrat qui l’engage a priori pour cinq ans comme présidente du Fonds monétaire international. L’ex-ministre des Finances française sera payée 467.940 dollars (323.000 euros) par an avec 83.760 dollars (près de 58.000 euros) supplémentaires pour couvrir ses «frais de représentation»,apprend-on sur El Pais .

    Au total, il s’agira donc de 551.700 dollars par an (381.000 euros)… soit cinquante fois le salaire minimum de la Grèce, actuellement révoltée contre les coupes budgétaires imposées au pays comme condition de l’aide du FMI et de l’Union européenne (605 euros par mois, 7.260 euros par an) .

    Le quotidien espagnol précise que le FMI a augmenté de presque 10% la rémunération de Christine Lagarde  par rapport à celle de l’ancien président du FMI Dominique Strauss-Kahn. En 2007, quand celui-ci avait pris ses fonctions, il était payé 420.930 dollars par an (290.500 euros) avec des frais additionnels de 75.350 dollars (52.000 euros).

  2. Nous n´en avons pas fini avec les scandales.

  3. Pourquoi le plan de sauvetage européen va échouer dans les prochaines semaines
     
    http://www.slate.fr/lien/45705/plan-de-sauvetage-europeen-echec