Coco Chanel, espionne pour les nazis?

La seconde guerre mondiale est remplie de petits secrets peu reluisants que certains aimeraient bien faire oublier, parmi les faits que les médias préfèrent ne pas nous rappeler: Hitler a pu avoir son armée grâce aux usines Ford donc grâce aux américains, des déportés ont travaillé dans les-dites usines Ford, les banquiers sont à l’origine de la seconde guerre mondiale et ce conflit fait suite à la crise de 1929 pour relancer l’économie, il y a eut des waffen SS musulmans au Maghreb sous la houlette du grand Mufti Hadj Amin Al Husseini, etc…. Le fait que Coco Chanel, figure emblématique française ait pu être (ou non) une espionne pour les nazis ne viendrait pas arranger les chose ni redorer l’image de la France…

Gabrielle « Coco » Chanel, en 1944.Reine de l’élégance, Coco Chanel est célèbre pour ses parfums et sa petite robe noire. Selon une biographie du journaliste américain Hal Vaughan, la créatrice aurait aussi été une espionne nazie, pendant la Seconde Guerre mondiale. Au lit avec l’ennemi, la guerre secrète de Coco Chanel affirme qu’elle a été recrutée en 1940, alors qu’elle entretenait une liaison avec l’officier allemand Hans Gunther von Dincklage.Une accusation réfutée par la maison Chanel, qui admet que « ce n’était pas la meilleure période pour vivre une histoire d’amour avec un Allemand, même si le baron Von Dincklage était anglais par sa mère et qu’elle l’avait connu avant-guerre… »

Chanel aurait aussi joué les intermédiaires auprès de Churchill pour négocier un accord de paix entre la Grande-Bretagne et l’Allemagne. « Les versions sur ce point divergent et il reste une part de mystère», poursuivent les porte-parole du groupe Chanel, qui disent n’avoir pas encore lu l’ouvrage de Hal Vaughan.

Au vu des documents rassemblés par l’auteur, l’académicienne Edmonde Charles-Roux, qui a aussi évoqué la proximité de la couturière avec les Allemands dans L’irrégulière ou mon itinéraire Coco Chanel, parle, elle, d’une « bombe à retardement ».

Source: ouest-france.fr