Projet Spartacus…

Reçu par courriel, ce projet de Vincent Vauclin, qu’en pensez vous? …Donnez votre avis ;)

Projet Spartacus : De l’insoumission locale à la libération nationale

Face au Système, il y a ceux qui votent, et pensent que « cette fois c’est la bonne », omettant au passage que l’oligarchie contrôle les partis, leurs financements, les médias, le Ministère de l’Intérieur (qui « organise » les élections).

Face au Système, il y a aussi ceux qui manifestent, et suivent les mots d’ordre des centrales syndicales, omettant que ces mêmes syndicats sont financés par l’Etat ou noyautés par l’oligarchie, et n’organisent finalement que « la canalisation de la colère » pour faire avaler les « réformes » néo-libérales.

Face au Système, maintenant, il y a une dissidence qui s’organise. S’organiser, cela veut dire analyser le Système objectivement dans ses mécanismes de domination, et préparer une riposte aussi méthodique que systématique. C’est aussi refuser le jeu des partis ou des idéologies, et chercher le rassemblement pour un seul objectif : en finir.

Aujourd’hui, nous franchissons un cap décisif, et lançons le « Projet Spartacus – de l’insoumission locale à la libération nationale« . Ce projet, c’est un plan d’attaque imparable qui mettra à genoux le Système. Nous allons tout simplement cesser de le cautionner, et lui ôter progressivement l’ensemble des outils par lesquels il asservit le Peuple de France.

Nous allons mettre en place, avec votre aide et votre soutien, une multitude de dissidences locales, tant sur le plan économique que sur le plan politique, en organisant la puissance populaire, en fondant de nouvelles institutions. Cette insoumission locale sera le prélude qui nourrira un élan de libération nationale et qui verra, par le rassemblement des dissidents Français, la chute de l’oligarchie. Nous n’en sommes plus loin. Abattons nos cartes.

Vincent Vauclin

Coordinateur National de la Dissidence


la-dissidence.org

13 commentaires

  • noonoo12

    A première vue, ça a l’air globalement très sain et logique avec quelques bonnes idées (SEL, décentralisation énergétique, tirage au sort,..), mais j’entrevois encore et toujours un système de pouvoir pyramidal (des représentants certes locaux, mais des représentants quand même).
    Et le projet est issu de mouvances d’extrême gauche, avec beaucoup trop d’interdictions à mon goût (http://agir-pour-lavenir.org/idees/) : restaurer « l’Ordre » (quel ordre ?) et la morale (celle de qui ?), bref pour moi c’est une future dictature… 
    Je ne pense pas qu’on ai besoin d’un programme de partie politique, d’obligations et d’interdictions pour agir localement de façon intelligente… 

  • voltigeur voltigeur

    parfait tout ça, continuons sur la lancée… ;)

  • Delphine Delphine

    Bonjour à tous,
    Certes, il est honorable ce projet mais je pense aussi que la présence de représentants  « cache » encore une forme de hiérarchie ,comme le souligne noonoo12!
    Pour que TOUT change, le monde dans lequel on vit doit TOTALEMENTchanger.. cela prend en compte TOUT nos systèmes de valeurs, dont la hiérarchie … nos repères doivent TOTALEMENT disparaîtrent!!! Un monde juste pour tous ne peut ,effectivement, survivre et exister avec ces anciennes données et sur une base pourrie!!! Tout doit être remis à plat, c’est inéluctable pour vivre en harmonie avec le TOUT!!!! 
    Seuls des bouleversements considérables peuvent nous y aider car l’homme est asservit depuis bien trop longtemps pour être prêts à évoluer concrètement… !!! Le moment est propice à ces changements..oufff!
    Portez vous bien…Peace&Love

  • frederic World Citizen

    Bonjour,

    J’ai trouvé ça.Je ne me rappel plus sur quel  blog, donc désolé de ne pouvoir transmettre la provenance. Mais à regarder absolument
    http://www.ubest1.com/?page=video/30859#

  • Petite Critique

    L’équivalent du sel, du troc, ne tient pas compte du manque de places de travail. On n’aura jamais besoin de 36 boulangers etc. Et même si la créativité peut ouvrir les horizons, à quoi bon inventer des services inutiles ? Ce serait jouer le même jeu de la croissance pour la croissance. C’est pas viable sur le long terme.
    Tout doit changer. Mais c’est déjà bien de proposer des bases, de se réunir.

  • moutondu01

    Hello,
    j’en suis à ma troisième lecture, j’addhère à fond sur le système d’échange local, supprimer les intermédiaires, producteurs/consommateurs, entre nous cela existe déjà avec « la Ruche qui dit oui ». Pour ceux qui ne connaissent pas, le système est très simple et ne fait pas de bruit. Le producteur informe la Ruche qu’il a 500 kgs de patates à vendre, les abeilles (nous) on passe commande à l’abeille bénévole qui centralise les commandes et quand les 500 kgs sont atteints le bourdon producteur livre, et les abeilles viennent chercher leur produit. Pas de propagande, pas d’affiche, rien juste des petites annonces laissées dans les magasins de proximités, la boulangerie, la boucherie, le bureau de tabac du coin. on va sur le site, on s’inscrit et on suit l’offre.
    Mais revenons à nos moutons :
    Mazette qu’elle machine de guerre !!!, on a l’impression d’une technique militaire, le mot brigade m’a fait dresser les poils sur les bras, ainsi que « rupture, coup fatal, imparable, unités de terrains…c’est des termes militaires non ? Et puis Volontaires, comme dans l’armée avec un V majuscule, comme violence qui rime en fin de compte avec obéissance, pourquoi ne pas avoir choisit Bénévoles avec un B comme Bonne volonté…
    Et la constitution dans tout ça, c’est quand même la base à mon sens, commençons déjà par la relire, et puis pleurons un bon coup, je suis d’ailleurs étonnée qu’elle ne soit pas censurée, Ha ben si! Dès l’école primaire, c’est balo quand même!
    Comme j’aime bien gratter derrière les mots et les textes, j’ai un ressenti tout personnel quant à l’introduction et au nom donné au projet, Spartacus, j’ai l’impression que tout est déjà dit dans la présentation, même la fin. Beau projet qui va fédéré plein de monde mais qu’au final ce sera l’échec. c’est écrit noir sur blanc. j’ai pas envie le laisser une trace dans l’histoire je veux pouvoir changer l’histoire qu’ils écrivent à notre place. Chacun sait que les leçons tirées du passé ne servent à rien, puisqu’on reproduit sans cesse les mêmes erreurs.
    J’avais un patron qui était pour la « démocratie totalitaire » comme il disait, et sa phrase préférée était « le pouvoir ne se négocie pas, il se prend! »
    Plutôt que dissidence employons le mot désobéissance le mot est moins violent, devenons des enfants désobéissants ou des moutons désobéissants, rendons à Benji ce qui est à Voltigeur et l’inverse.
    Le système est à l’agonie c’est sur, mais je ne veux pas couler avec lui, je n’ai pas choisi de faire partie de l’équipage de ce navire. j’ai lu quelque part que ce qui avance en silence va plus loin et plus vite que ce qui se fait dans le bruit. Zut la phrase était belle et puissante, mais bon elle voulait dire ça.
    Ne faisons pas de bruit, organisons nous en silence sans tapage comme si de rien n’était, tissons aussi notre toile et quand ils s’en apercevront ils seront déjà dedans.
    bien sûr j’irai voter si vote il y a encore en 2012, par respect pour ceux qui sont morts pour nous, mais une chose est sûre il n’y aura pas de nom sur mon bulletin de vote juste une petite phrase « je veux avoir mon mot à dire ».
    Sur ce bon ap à toutes et tous.

  • Claude d'Argol

    Bonjour à tous lés éveillés!

    J’ai enviie de dire, ‘important c’est qu’il y ait un commencement !

    mais avant tout celà comment faire ? c’est bien beau de dire créons de nouvelles bases, refondon quelque chose de plus juste, un nouveau demain!

    mais avant de créer ce nouveau demain, il convient au préalable de mettre à terre celui dans lequel nous sommes présentement ! et ce n’est pas une mince affaire!

    dans ce que j’ai pu lire, nous sommes devant le choix ou non de reprendre notre vrai place, celle d’une autonomie populaire, si j’ai bien suivi, avec e nouvelles institutions plus justes, des institutions faites pour l’humain et non contre lui!

    oui, tout le monde le souhaite, l’attend, l’espère…. Mais n’oublions pas une donne essentielle dans ce scénario: les prédateurs et leurs hordes de bons petits soldats bien soumis ne vont as rester regarder les bras croisés! ils essaieront de tuer ce mouvement dans l’oeuf!

    même si ce n’est pas dit, les choses prendront ncessairement sur le terme une forme plus violente, voire sanguinaire, les changements ne se font jamais , à de tres rares exceptions dans le calme!

    alors comment faire ?

    bien des articles précédents ont démontré qu’il était important tout d’abord de se connaître, c’est la base! va-t-on se lancer dans un mouvement sans savoir qui est qui ? il faut d’abord que soit organisée une logique de reconnaisance!

    deuxièmement, il faut que nous utilisons les mêmes armes que ceux qui veulent nous écraser, comment faire ? Nous le savons tout est basé, tout est biaisé sur le temple de l’argent, et bien sans doute faut-il taper sur le système économique! arrétez de consommer autant qu(ils le veulent, ne prenez que c qui est necessaire! ce n’est pas violent, vouloir changer les choses, c’est aussi adopter de nouveaux comportement ! c’est une façon non violente de se révolter!

    troisièmement, regardez ce que font les anonymous, ils sèment la panique chez tous les grandes multinationales, toutes celles qui ont des choses peu avouables à cacher, pourquoi ne cherchons nous pas à faire de même , même s’il le fallait à notre modeste niveau ? tract, réunion ect….. les idées ne doivent pas manquer!

    en quatrième j’ai envie de dire, réexpliquons aux plus jeunes qu’ils sont en train de se faire « entuber » ce sont eux certainement les plus en danger, le système les lobotisent à longueur de journée, il les a bien conditionné, ce sont devenus de bon petits moutons! s’il fallait un exemple, lorsque nous étions à manifester pour le problème crucial des retraites, je n’ai pas vu beaucoup de jeunes nous accompagner car ils ne se sentaient pas concrnés, mais bon c’est un autre problème, il n’empêche que tout celà dénote un décrochage totale de la réalité! tous ne seront pas d’accord, mais j’en suis ertain d’autres le seront !

    et maintenant que se disent les prédateurs? ils n(arriveront jamais à se mettre d’accord, ils ont leurs sensibilités, ils sont différents, ils ont peur de perdre le peu qu’ils ont, peur de perdre leur travail, peur de perdre tout simplement……
    ILS JOUENT SUR LA PEUR et c’est celà qui fait leur force!

    et bien inversons alors ce fait! que la peur s’installe dans leur camps, qu’ils soient dans la panique de perdre ce qu’ils aiment le plus ! leur argent! leur Dieu pour lequel ils sont prêts à toutes ls compromissions !

    Si nous voulons un plan de « bataille » cohérent , réfléchissons, analysons, testons, il y a pleins de gens intelligents sur tous les sites, que chacun propose ces idées, que chacun en débatte!
    sans doute les moutons enragés devareint-ils créer un sujet destinés rien qu’à ce sujet, à n’en pas douter, les commentaires seraient nombeux!
    il suffirait de faire une bonne synthèse par la suite!
    c’est la base, le commencement!
    en tous les cas c’est ce que je crois fermement!
    :D :D

  • liberta

    Comme dit si-dessus il faut remettre tout à plat la politique n’ai plus le bien venue soit il faut se coordonner mais pas à la façon polichinelle que nous subissons ,nul besoin d’intermédiaire entre le peuple et ceux qui le représente pour 2 ans chaque décision et lois doit être impérativement voter par l’ensemble des français la méthode de vôte peut être simplifier par le téléphone portable ou autre méthodes par chaque citoyens se qui le responsabilise totalement et de donne pas les plein pouvoirs à un petit groupe.
    Pour l’économie la bourse doit être abolie et enterrer à jamais source de nos malheurs actuel , il ne peut y avoir du travail pour tous continuer à donner un salaire ne résoudra pas les soucies de chômage ,comme les aides sociales ne peuvent continuer à exister dans les termes d’aujourd’hui favorisent des profiteur ne voulant en rien s »investir dans le nouveau paradigme .Il existe un produit intérieur brut dans ce pays en maintenant un salaire minimal pour tous en échange de service comme un de vos décret la monnaies facteur temps et en suppriment tout impôt et taxe interne et en favorisant des prêts à taux 0 pour des investissement ne servent que  le pays et le peuple tout est possible .Il reste donc quelques points ou je ne suis pas convaincu cette une bonne initiative mais à travailler sur de meilleur fondements important du politiquo-économique étant obsolète.

  • liberta

    J’apprécie beaucoup les divers opinions et mouvement de lute actuel silencieuse ou pas ,que cela soit un combat actif de tout instants comme les anonymous pour ne citer que ces derniers qui font parler d’eux sur de grand projets .
    Ou comme décrit si bien moutondu01 sur la résistence silencieuse du système d’échange local.
    Je notes que dans tous les domaines de travail comme scientifique littéraire journalistique etc..propose eux aussi des alternatives au système d’aujourd’hui et cela présage de grand changements à venir :wink:
    Alors regardons bien l’ennemi que nous avons tous en commun et ne nous divisons point pour subir leurs exactions dominatrice.
    Le peuple au pouvoir tous ensemble pour ce nouveau paradigme et ces dans cette  idée que nous arriverons à un égrégore .
     

  • Yvan Blot vient a gagné un surnom dans les couloirs du siège du FN: le «Yo-Yo». Celui qui va et qui vient. Le  Fondateur du Club de l’horloge est artisan de la « dissidence »,,
    rushes.infos (Facebook)

  • elise

    le seul moyen pour que le monde tourne dans le bon sens est de cesser de consommer. Cessons de baiser les mains ( peu nombreuses) qui empoisonnent l’humanité et la terre
    Comme un sevrage – puisque nous sommes drogués à l’achat et au pouvoir hypnotique que cela semble procurer- commençons par consommer moins, puis utile, et enfin vitale.
    Ces réflexes deviendrons des logiques de vies qui nous ouvrirons les portes d’une consommation locale, essentielle et bien fondée.
    Ce grand axe finira par dévoilé des chemins oubliés, ceux d’une vie à échelle humaine, mais bien vivants que seul le mondialisme rend moribond.
    Mieux vaut, tant qu’il est encore temps, une décroissance harmonieuse, choisie et voulue plutôt qu’une regression forcée et chaotique.
    Ce mouvement doit être celui de tous les peuples qui surcosmment afin d’aboutir à une existence planétaire uniformément plus harmonieuse.