Réchauffement global ? Nouvelle ère glaciaire ? La seule certitude, c’est que VOUS payez le prix de l’hystérie de nos politiques

Tout est dit, le monde est dingue et il est dirigé par des psychopathes! Quand au mensonge global sur « l’avenir thermique » de la planète, il a encore de beaux jours devant lui.

Christopher Booker
The Daily Mail
mer., 06 juil. 2011 12:20 CDT
Traduction : SOTT
Qui aurait pu l’imaginer ? Selon les nouvelles les plus récentes, le monde pourrait être menacé par une chute brutale des températures, potentiellement si sévère qu’elle pourrait annoncer une nouvelle mini ère glaciaire.

Et l’une des causes avancées est que l’importante pollution rejetée par les milliers de centrales électriques alimentées au charbon pourrait empêcher la chaleur du soleil d’atteindre la Terre.

Le Dr Robert Kaufman de l’Université de Boston a montré la Chine du doigt cette semaine. « Durant l’expansion économique chinoise, l’augmentation des émissions de souffre a été énorme. » a-t-il déclaré. Et c’est la cause du refroidissement global.

© Press Association
Ere glaciaire en vue ? Selon les nouvelles les plus récentes, nous pourrions être sous la menace d’une chute brutale des températures

Mais attendez un instant. Ces nouveaux alarmistes climatiques ne sont-ils pas les mêmes qui, il y a à peine quelques années, nous disaient que le monde risquait d’être grillé comme une chips à cause du réchauffement planétaire galopant?

Et n’était-ce pas sur la fois de leur dires que les politiciens du monde entier, entraînés par les nôtres, ici, en Grande Bretagne, nous incitaient à dépenser des centaines de milliards de livres pour sauver la planète du réchauffement catastrophique causé par ces mêmes centrales électriques démoniaques ?

La question que soulève cet extraordinaire retournement de situation est : ces supposés experts ont-ils vraiment la moindre idée de ce dont ils parlent ?

Mais la chose la plus bizarre peut-être, concernant ce dernier revirement concernant ces continuelles histoires terrifiantes de climat est qu’elle nous ramène précisément là où tout a commencé il y a 40 ans.

Nous sommes aujourd’hui tous tellement habitués a l’idée du réchauffement global qu’il est difficile de croire que dans les années 70, les scientifiques américains commençaient a nous prévenir que le monde se dirigeait vers un refroidissement tellement sévère qu’il pourrait même être annonciateur d’une nouvelle ère glaciaire.

© Press Association
Faites vous votre opinion : Pendant des années, les scientifiques nous parlaient du réchauffement global.

Et ceci car pendant 30 ans, après une augmentation brutale plus tôt durant le 20ième siècle, les températures avaient nettement diminué.

Quant à la cause de ce refroidissement, le coupable, pour les scientifiques américains, conduits par les climatologues Stephen Schneider et James Hansen, était la quantité de dioxyde de souffre et autres microparticules émises par la combustion des carburants fossiles – notamment ceux des centrales électriques.

Quinze ans plus tard, ces mêmes scientifiques se trouvaient au front de la grande panique du réchauffement global.

Schneider, qui était devenu professeur en biologie environnementale et changement global, déclarait cette fois que les dégâts étaient causés non pas par les suies et le dioxyde de souffre empêchant la chaleur d’atteindre la terre, mais par le dioxyde de carbone et autres gaz a effet de serre qui emprisonnaient la chaleur.

Ce sont des hommes tels que Schneider qui, à la fin des années 80 avaient tellement terrifiés les politiciens avec la théorie que CO2 égal réchauffement global, qu’en quelques années, les leaders mondiaux se rassemblaient lors de vastes conférences a Rio et Kyoto pour signer des traités qui nous engageaient à des réductions massives d’émissions de CO2, desquelles dépendait l’économie mondiale.

Pendant un moment, il sembla que la théorie qu’ils avaient programmé dans des dizaines de modèles informatiques était confirmée par les faits. Les niveaux de CO2 continuaient de grimper et les températures semblaient suivre.

Mais, plus récemment, il est devenu évident que quelque-chose avait fini par tourner de travers dans cette théorie.

Bien sûr, le CO2 dans l’atmosphère continuait toujours d’augmenter. Mais les températures ne montaient plus en réponse, contrairement au prédictions des modèles informatiques.

© Reuters
La base de la théorie était qu’avec l’augmentation des niveaux de CO2, les températures moyennes montaient aussi

Arrivé en 2007, alors que la dégringolade des températures égalait leur augmentation totale nette au 20ième siècle, les experts commencèrent a remettre en question la validité du réchauffement global.

Un nombre croissant de climatologues dissidents déclaraient que la cause de la montée des températures à la fin du 20ième siècle pourrait ne pas du tout être le CO2.

Peut-être, suggérèrent-t-ils, y avait-il d’autres facteurs responsables de la formation du climat terrestre – comme des fluctuations dans les radiations solaires et des changements dans les courants océaniques majeurs.

Alors, certains des partisans du réchauffement parvinrent à une théorie du compromis.

Peut-être, admirent-ils, que le monde se dirigeait maintenant vers une période de refroidissement, mais les effets de ces facteurs naturels ne faisaient que « masquer la tendance sous-jacente : le réchauffement ».

En l’espace d’une ou deux décennies, le réchauffement produit par le CO2 produit par l’humanité ferait un retour fracassant.

© Press Association
La Grande Bretagne n’est pas la seule à subir trois de ses hivers les plus froids depuis des décennies en quelques années

Ces quelques dernières années, pendant que le monde endurait trois de ses hivers les plus froids depuis des décennies, il devenait presque drôle de voir que, quelque soit l’état du temps au dessus de nos têtes, les « réchauffagistes globaux » parvenaient encore à s’accrocher à leur chère théorie.

Quoi qu’il se passe ces temps-ci, qu’il fasse chaud ou froid, que l’on subisse des vagues de chaleur ou des chutes de neige record, des inondations ou des sécheresses, tôt ou tard, nous entendons ces petites voix nasillardes nous dire que la cause des ces « phénomènes météorologiques extrêmes » se trouve encore et toujours dans les « dérèglements » du climat causés par les activités pécheresses du genre humain.

Ils en sont tous – des les activistes environnementaux de Greenpeace, en passant par la WWF et leurs alliés à la BBC et au Met Office, jusqu’aux milliers de scientifiques partout dans le monde qui ont reçus des milliards en financement de la part des gouvernements investissant dans la recherche sur les changements climatiques et leur prévention – tous se battant pour être l’auteur de l’histoire cauchemardesque la plus réussie de l’histoire de l’humanité.

La vérité est qu’il devient de plus en plus évident qu’aucun d’entre eux n’a la moindre idée de la cause réelle des changements dans notre climat. Ils sont déjà incapables de dire quelles seront les températures globales le mois ou l’année prochaine, et encore moins ce qu’elles seront dans 100 ans, bien qu’ils aiment à faire croire que leurs modèles informatiques sont à même de les prédire. Mais le plus terrifiant dans tout ça c’est que nos politiques sont tellement enfermés dans leur conte à faire peur qu’on ne voit pas le plus petit signe indiquant qu’ils seraient prêts à prendre conscience de la réalité qui se fait chaque jour plus pressante – que le réchauffement global est loin d’être une certitude.

Il y a trois ans, quand l’hystérie du réchauffement global était au plus haut, nos propres politiciens Britanniques ont votés presque unanimement en faveur de la Loi sur le Changement Climatique, nous forçant, cas unique dans le monde, à réduire nos émissions de CO2 de 80% en 40 ans.

Selon les propres chiffres du gouvernement, qui montrent que cela va nous coûter jusqu’à 18 milliards de livres chaque année jusqu’en 2050, c’est de très loin la loi la plus coûteuse jamais passée par le parlement.

Nous sommes aussi engagés à atteindre le but fixé par l’UE, qui stipule qu’en à peine neuf ans, nous devrons parvenir à générer un tiers de notre électricité au moyen d’énergies renouvelables – principalement en dépensant 200 milliards de livres pour construire mille éoliennes supplémentaires, tellement inutiles que, le week-end dernier, elle n’ont pu produire qu’un demi pour-cent de l’énergie que nous avons utilisé.

La raison de l’imposition continuelle des taxe toujours plus élevées et autres charges supplémentaires par nos politique, prétendument dans le but de « lutter contre le changement climatique » – charges qui ont déjà contribué à augmenter la facture énergétique de toutes les familles de 200 livres par an en moyenne – est que ceux-ci se sont laissés submerger par un fantasme collectif sans équivalent dans l’histoire.

Et tout ça se produit a cause d’une théorie tellement bancale que que les mêmes qui nous disaient que le monde était sur le point de frire si nous ne fermions pas toutes ces centrales électriques nous disent maintenant que ces mêmes centrales pourraient être en train de nous conduire vers une nouvelle ère glaciaire.

Commentaire : En fait, la possibilité de l’arrivée d’une ère glaciaire est supportée par une science bien plus solide et des observations dans la vie de tous les jours. Comme l’a mentionné lui même l’auteur, durant ces quelques dernières années, le monde a subi ses trois hivers les plus froids depuis des décennies. Lisez aussi Ireland will have record breaking snowfall and freezing temperatures once again: Possible ‘Little Ice Age’ for Ireland could last 11 years as sun cools [L’Irlande subira des chutes de neige record et des températures glaciales encore une fois : Possible « Petite Ere Glaciaire » pour l’Irlande qui pourrait durer 11 ans tandis que le soleil se refroidit – NdT] pour comprendre ce qui attend la région dans un futur proche.

Cela dit, il est bien possible que les toutous en blouse blanche de l’Élite au Pouvoir commencent à réaliser qu’eux-même et leur théorie bancale sont de plus en plus perçus comme la risée de la communauté scientifique. Et vu que les personnes « d’autorité » ont l’obligation d’avoir toujours raison, ils pourraient changer de camp assez rapidement, histoire de se mettre à l’abri.

Ce sont les fous qui dirigent véritablement l’asile. Et sans une injection massive de bon sens sous la pression du peuple Britannique, il semble que tous nous soyons condamnés à continuer à y vivre.

Source: sott.net

19 commentaires

  • Depuis le début; il y a eu de nombrerux scientifiques « sérieux » qui ont démontrés l’insanité de cette théorie. Mais comme toujours le »fric » a eu le dessus et vlan taxes pour ceci et son contraire. Et comme toujours? Qui paie? Nous sommes les éternels gogos!

  • aymeric

    viens faire un tour en haute savoie les glaciers on t reculés de plusieurs kilometre … des fleures apparaissent a 2500 metres d altitude ou aucune fleures n avait jamais fleurie !!! depuis dix ans on a plus d hiver rude ici mdr arretez de parler dans l vent !! franchement il y a des themes dont vous devriez mieux vous renseignez avant de debattre !!! avant pendant plus d un mois on avait de la neige en haute savoie et la plus rien a peine une semaine …; les glaciers au tibet on t bientot disparus aussi .;.. pfff moi qui suivait vos infos suis bien degouter de vous voir parler sans savoir sur un coup de tete comme ça .. un peu trop facil a mon gout de sortir des theories a l amort moi le noeud comme ça ….

    • Pic et Puce

      Les modèles climatiques s’observent sur de longues durées. Donc pas de conclusions hâtives d’un côté comme de l’autre. De plus la réalité climatique n’est pas la même pour tout le monde. J’ai survolé les Carpathes et les Alpes autrichienne l’hiver dernier, et crois moi que c’était dammé de neige ! Fais un jour le vol Helsinki Tokyo en hiver et tu survoleras pendant 10 heures la Sibérie toute gelée et couverte de neige….Alors pas de panique ! Al Gore n’était qu’un escroc pour le compte de l’oligarchie financière ! D’ailleurs toute cette propagande médiatique ne peut servir que les intérêts de quelques-uns puisqu’ils se sont payés les médias ! Tout ce qui peut contribuer à vider nos poches est bienvenu…Il y a des solutions pour tout mais il faut qu’elles soient pensées pour l’intérêt général. De plus, ce blog permet de débattre justement et intelligemment, pas de juger hâtivement !

    • moutondu22

      et ben viendez viendez en cent’ bretane !

      t’vavoir !!

      quoi !?

      et ben 60 c’timètes c’t’hiver !! et crise eud’sel …

      stuveux vouar dla neiche vins vouar d’mon coin !! t’varir ! on fait d’laluche ! ben oué hein! l’ski spour les gogos nan ??

      mais goffe !! les gens ici y’sont s’bizzäres !!! euh euh euh !!!

      :p

  • moutondu22

    moi qd ça se réchauffe… je me met à poils… et qd sa refroidi gelé tout riquiqui !!:(

  • paia

    moutondu22,,,,,tu m’as arrachés,,,un 2eme sourire de la soiree,,,et en + je fais pareil,,,,mortel…

  • paia

    moi non +,,,en cas on n’a bouffé un clown a preniere vue,,,ce devait etre un,,,,qui devait etre sur  » LA ROUTE »,,,,mdr,,,(on vera si c’est du 22 vers le 30,,ou le 30 vers le 22 qui faura la faire,,,en cas y aura 2 comiques sur elle(la route,,,va sen dire)

  • moutondu22

    yen aura un ! c’est sûr … :)

  • Andre

    HS
    ils on fermer ( l éveil 2011 ) triste nouvel

    • midimic

      impossible de me conecter sur l eveil 2001…. depuis cette nuit,!!!je suis en indonesie.. peut etre n enieme proble de connexion… faites moi savoir si c est pareil sur le continent!!! merci… et concernant le rechauffement… j ai eu du zero degres sur la gold coast australienne il y a quelques semaines… 1ere fois depuis …. 1ere fois tt court!!!ils n avaient jamais vue du gel.. le climat change car la terre est vivante….peut etre qu il n y a tt simplement pas d explication,nous voulons tjs tt expliquer mais suffit de constater…

  • shalk

    Concernant le réchauffement ou refroidissement, enfin: le changement climatique ! Il y a de la neige là où il y en avait pas, ou peu, et ça fond là où ça ne fondait jamais.
    Exemple: le permafrost (notamment en Russie)
    Permafrost qui ne mérite plus son nom de « gelé en permanence ».
    Des bâtiments se prennent pour la tour de Pise, des quartiers sont évacuès.
    Le problème, c’est que si ça dégel en dessous d’une certaine profondeur, le regel ne va pas assez profondement.
    La décomposition reprend alors son cycle sous la surface gelée, et s’étend ! Et autant vous dire que:
    1: du permafrost en Russie, il y en a une sacrée surface;
    2: La décomposition, ça libère du méthane. Beaucoup de méthane.

    De plus, à savoir: des scientifique l’avaient dit: le réchauffement entraînera un refroidissement.

  • freud

    Vous confondez réchauffement global avec refroidissement local en hiver, je vous invite donc à regarder cela de plus près !!

    Le réchauffement climatique actuel implique une plus grande variabilité dans les climats locaux (à cause du changement rapide du climat, ce qui serait vrai pour un refroidissement climatique rapide également) ce qui peut se traduire par des hivers plus rigoureux par endroit. Par contre le réchauffement global est plus que visible à l’heure actuelle : selon le NCDC de la NOAA, le classement des dix années les plus chaudes, parmi les 131 dernières années, est le suivant : 2010 et 2005 (avec un écart de +0,62°C par rapport à la moyenne du XXe siècle), 1998 (+0,60°C), 2003 et 2002 (+0,58°C), 2009 et 2006 (+0,56°C), 2007 (+0,55°C), 2004 (+0,54°C) et 2001 (+0,52°C). Soit 8 des années les plus chaudes dans la dernière décennie !

    Pour info, le réchauffement climatique induit par la combustion d’énergie fossile à été mis en évidence depuis la fin du 19è siècle, ce n’est pas un phénomène de mode récent !

    En tout cas, quel que soit l’évolution réelle du climat, quand je regarde les faits, pour le moment c’est un réchauffement rapide que j’observe et non le contraire, personne ne peut le nier.

    Concernant les fameux milliard « donnés  » aux scientifiques du changement climatique, je vous invite à les comparer à l’argent dépensé pour aller dans le sens inverse. Deux poids, deux mesures, en tout cas je sais où se trouve le vrai lobbying (que vous semblez contester sur ce site) et ce n’est pas pour limiter les émissions de co2, bien au contraire !!

  • Tout est une question de mots, réchauffement climatique?? anthropique?, voulu? supposé?? induit?? quand les prévisions sont en baisse au niveau températures hivernales et qu’on nous promet des sommets de ++ alors qu’on va se geler…..C’est l’univers entier qui est soumis à un réchauffement, nous ne sommes pas UN, nous faisons partie d’un tout…. c’est gonflant de répéter encore et toujours les mêmes choses… mais il est utile de le dire et le redire! rien n’est statique tout évolue….Si un minimum de gens, acceptaient d’étudier en toute liberté, avec la volonté de donner les résultat aux (ignares) on aurait fait des millions de kilomètres… pour le moment il y a ceusssss qui savent ! et les **ceussss qui se posent des questions** qui réfléchissent!! :roll:

  • pic et puce

    Toute cette propagande vise à obtenir des résultats à court terme ( le fagocitage de la pensée critique ) et à long terme ( la pérénisation du pouvoir des dynasties familiales ). Le réchauffement climatique fait partie de la pensée  » dite unique « . C’est un autre moyen d’asservir les peuples. Quand j’étais à l’université il y a 30 ans, on nous avait  » prophétisé  » plus une goutte de pétrole en 2000….C’était donc bien des menteurs qui formatent selon leur politique de domination les futures élites. Al Gore fait partie de cette même mafia financière. De toute manière, dès qu’il y a pilonnage médiatique, c’est que cela doit profiter non pas aux peuples mais à la mafia occulte qui dirige le monde. On peut réellement crééer un monde différent et solidaire mais cela ne sera pas possible tant que cette mafia sera aux commandes.