Objectifs du Millénaire, aspirateurs de déchets et viande artificielle…

Cet article est dans la rubrique ** les bonnes ondes de la semaine**. On arrête pas le progrès…

La CTS dispose de « Nettobus », des aspirateurs ultra-puissants pour décoller et collecter les déchets abandonnés dans les bus. G. Varela / 20 Minutes

Objectifs du Millénaire, aspirateurs de déchets et viande artificielle…

Le monde va mieux! Sans blague? C’est ce que révèle le rapport des Nations Unies publié jeudi. Même s’il reste, hélas, bien des problèmes concernant notamment les femmes et le Développement Durable, des progrès ont été faits, surtout dans le domaine de la santé, pour atteindre les fameux Objectifs du Millénaire: réduction du nombre de décès des femmes en couche et des enfants de moins de 5 ans, amélioration de l’accès à l’eau potable, traitement contre le sida, réduction de la pauvreté en Afrique et en Asie… les chiffres exacts sont à lire sur le site du centre d’actualité des Nations Unies.

Et en effet, dans le Développement Durable, bien des progrès restent à faire! Notamment et toujours en ce concerne les déchets. Et leur ramassage. Heureusement, des solutions devraient mettre fin à ces amas de poubelles qui se déversent sur nos trottoirs et au ballet des camions-poubelles. Par exemple, la collecte par aspiration. Vous déposez vos détritus dans des bornes enterrées qui les aspirent et les emportent, via un réseau souterrain, jusqu’à une centrale de traitement de déchets. Déjà très apprécié à Monaco ou à Montréal, ce système propre, peu énergivore et efficace, devrait très rapidement s’étendre à Vitry, Issy-les-Moulineaux et dans de nombreuses autres communes. Mais, comme nous le rappelle le Parisien –Aujourd’hui en France, en attendant la mise en service de ces aspirateurs géants, d’autres solutions plus traditionnelles fonctionnent très bien: les chevaux, comme à Trouville qui tractent des attelages à déchets en faisant la joie des enfants. Ou le petit train comme à Saint Malo, qui récupère les déchets quand il ne transporte pas les touristes.

Des solutions futuristes pour gérer nos problèmes d’aujourd’hui? Et pour éviter la pollution créée par l’industrie de la viande? On pense bien sûr à la viande artificielle, nous rappelle le Monde. Des scientifiques européens planchent actuellement sur la culture de cellules musculaires en laboratoire. Et une étude présentée par les Universités d’Oxford (Grande-Bretagne) et d’Amsterdam (Pays-Bas) prouve  une nouvelle fois la pertinence de cette alternative, peu polluante, très économique, ne nécessitant que peu de terrain et d’eau. On devrait voir dans nos assiettes d’ici 5 ans des carpaccios mais il faudra encore cinq années pour manger de «vrais» morceaux de steaks produits in vitro. Bon ap’.

La revue de presse est à écouter sur Néoplanète


Source 20minutes

2 commentaires