Marseille : menacé de licenciement pour des fruits récupérés dans la poubelle

Il est interdit de récupérer dans des poubelles, ce n’est pas nouveau on en a déjà parlé ici, mais le fait d’être pauvre ne dispense pas de payer pour s’acheter à manger, entre autres choses à payer, on ne fait pas partie de la France d’en bas pour rien, tant qu’on paye…

Un employé de Monoprix a été mis à pied pour avoir emporté des melons et des salades jetés.

Après avoir été convoqué par sa direction pour un entretien préalable à licenciement, Kader, 59 ans, attend de savoir s'il va devoir quitter son travail à deux ans de la retraite.

La direction du Monoprix refuse de commenter le fond de l’affaire.

Photo M. Pantaléo

Il n’a toujours rien dit à sa femme et à ses six enfants. Depuis lundi, le jour du début de sa mise à pied à titre conservatoire, le petit homme de 59 ans au dos courbé continue à venir tôt le matin devant le Monoprix du bas de la Canebière. L’enseigne pour laquelle il travaille depuis huit ans. Sauf qu’il contourne le magasin, se pose dans le café d’en face, parfois sur le trottoir, et attend longuement. L’air triste. Que la journée se passe.

Avant de finalement rentrer chez lui, en début de soirée, comme s’il venait d’accomplir ses classiques huit heures de travail. « J’ai honte de ce qui m’arrive et je n’ai pas envie d’en parler à mon épouse. Si elle sait ça, elle va tomber dans les pommes », se justifie Kader d’une petite voix embarrassée, le regard dans les chaussures.

À la suite d’une première convocation de sa direction la semaine dernière, le réassortisseur – un job qui consiste à placer les produits en rayon – a donc été suspendu sur le champ. Il est désormais sous la menace d’être viré, sans indemnité, à deux ans de la retraite. Lui qui travaille sans discontinuer depuis l’âge de la majorité, « d’abord dans les raffineries, à Shell et à BP, avant d’être engagé à Monoprix, en 2003 ».

 » J’ai décidé de les rapporter. C’était juste pour les manger »

La faute reprochée à cet employé sans histoire, qui n’a pas, assure-t-il, « manqué un seul jour de travail en huit ans » ? Kader a eu le tort de prendre six melons et deux salades dans la benne à ordures de Monoprix. Des produits périmés et destinés à être balancés à la décharge. « Quand je suis passé devant la poubelle du magasin, regrette-t-il, j’ai vu ces fruits qui allaient être jetés. Je les ai trouvés en bon état. J’ai décidé de les rapporter pour la maison. C’était juste pour les manger ».

Seulement voilà, le règlement intérieur de la grande surface stipule qu’il est interdit de se servir dans les bennes.« Je ne savais pas, bredouille-t-il. « mais je n’ai pas volé. Jamais. Je n’aurais jamais pris quelque chose en rayon. Je l’ai dit au chef, si j’ai volé, qu’on appelle la police ! ». Mais à la place, s’étouffe la CGT, « voilà un homme qu’on met sous la menace d’un licenciement pour avoir pris des légumes dans une poubelle. Ça ne se passe pas dans une contrée moyenâgeuse, mais en France, en 2011, dans une entreprise dont l’actionnaire principal,Casino, vient de battre des records de profits au CAC 40 ».

Syndicats et employés solidaires

Hier matin, le syndicat et des employés de Monoprix, furieux, s’étaient mobilisés pour soutenir Kader, convoqué par la direction pour un entretien préalable à licenciement. « Il s’est excusé et il les a suppliés de le garder », raconte Samie, la déléguée du personnel en sortant de la courte entrevue. « Eux, n’ont pas bronché. Ils donneront leur décision dans deux jours. Mais ça s’annonce mal« .

À ses côtés, une collègue de rayon se désole : « C’est minable de lui faire ça à lui. Monsieur Kader, c’est un homme à l’ancienne. Il est soumis à son travail, il regarde toujours par terre ». Et de cogner : « Si on n’avait pas des salaires au rabais, les gens ne se serviraient pas dans les poubelles… Mais peut-être qu’on lui reproche aussi autre chose. Quand les caissières ont mené une longue grève pour les salaires, en 2010, il a suivi le mouvement une matinée par solidarité. Ça a pu déplaire ».

Rémunéré moins de 1 100 euros par mois, Kader n’en est pas à revendiquer quoi que ce soit. « Regardez, je viens de faire un chèque de 3 000 euros pour payer à ma fille son école d’orthophonie », se lamente-t-il en tendant la facture. « J’ai deux autres enfants encore à charge. Dont un garçon de 22 ans en BTS. Si on me vire,je ne pourrais plus payer leur scolarité. S’ils font ça, c’est qu’ils ils n’ont pas de coeur ». Jointe par téléphone, la direction du groupe refuse de commenter le fond « d’une affaire interne qui concerne le salarié et notre entreprise », et affirme que, pour l’instant, « aucune décision n’a été prise sur la sanction ».

Source: laprovence.com

25 commentaires

  • Bigoody

    Il y a comme un vent de solitude sur ce monde !
    Je ne peux trouver de mot susceptible de décrire ce que je ressens…
    En tous les cas, un seul mot devrait être retiré du dictionnaire : HUMAIN

  • YouAreAnimals

    Hey ! On a pas le droit de dire des gros mots ! 😉

  • sylval

    c’est une horreur…. j’ai eu moi même une histoire avec un particulier qui a appeler la police parce que j’ai pris quelque chose à coté de sa poubelle. cet homme n’a rien fait . il élève ces gosses, bosse et voilà…. moi non plus je n’ai pas de mots…. ça m’énerve de lire des histoires pareils …..

  • dommage qu’on ne doivent pas dire de gros mots, car je n’ai pas de mots dans le vocabulaire courant pour décrire ce que je ressens face à cette situation

  • fred

    Ben quoi !!
    De quoi vous plaignez vous !! A ce jour, ils vont restent le soleil qui est distribué gratuitement et désormais propriété d’une Espagnole.

    Demain…………….c’est pas sûr !!
    http://avocats.notaires.over-blog.com/article-notariat-latin-un-notaire-espagnol-a-etabli-un-acte-de-propriete-pour-le-soleil-61913339.html

  • Murielle

    Pour laisser un commentaire au service client Monoprix :
    http://www.monoprix.fr/Contact.html

  • letroll

    Les gens deviennent vraiment fous, ça me donne juste envie de me retirer de la civilisation soit disant évoluée.
    les gens veulent à tout pris posséder tout et n’importe quoi peu importe les conséquences, certes ils possèdent des choses matérielles mais ont-ils gardé une conscience et/ou une âme ?
    MDRRRRRRR la femme qui s’est approprié le soleil, c’est vraiment aberrant. ça risque de donner des idée aux bankster et autres

  • Etincelle

    Aussi là tout devient de moins en moins humains… Oû va t-on si l’on continuer à accepter un monde pareil… !

  • eleven

    QUELLE HONTE !!!!!! N est ce pas e reflet de notre société dans toute sa splendeur??? bah oui!!! j espère que plein de clients vont l apprendre et boycotter le magasin !! ALLEZ MARSEILLE RÉVEILLE

  • sandrine

    Quelle honte!!! cet homme n’a volé personne!!! il aurait tué il risquait moins gros… PAUVRE FRANCE…

    • Et les plus gros voleurs et escrocs eux, ne sont pas inquiétés! Quid des banquiers et grands financiers qui sont à l’origine de la crise? Quid des politiciens qui camouflent tout cela? Tous des criminels dont nous allons être les victimes car ils ne nous préparent à rien, en nous laissant officiellement dans l’ignorance ils nous condamnent à la surprise et à quelque chose que jamais nous n’avons connu jusqu’alors! VIVE INTERNET, chaque révolution a commencé dans le silence, les dernières ont commencé sur internet, nous y sommes presque, ça va bouger malgré tout!!!

  • sebtrae

    ya une chose qui est sûr! je boycotte mononoprix!!
    et j’invite tous les gens qui habitent la bas à se réunir devant le magasin avec des flyers, à manifester et à expliquer cela aux clients qui oseraient encore s’aventure à l’intérieur pour acheter quelque chose.
    C’est un scandale!! personne ne bouge! et les autres employers attendent quoi pour faire grève on va ou?
    Quand tu sais qu’il y a des collectifs aux USA qui prennent 90% de leur nourriture dans les poubelles des supermarchés tellement il y a du gaspillage, qu’il y a des hommes qui meurent de faim et on ose mettre à pied quelqu’un qui prend un melon dans une poubelle!!!?
    ils ont de la chance que je n’habite pas dans le coin je serai déjà devant le magasin à crier au scandale!

  • Frederic World Citizen

    Bonjour, Merci pour l’info qui est tout simplement à vomir…. Et merci pour le lien Monoprix…. Déjà envoyé un mail de solidarité avec ce pauvre homme.
    POUAHHHH !! BEURGH!! AU SECOURS!!

    Frédéric World Citizen

  • pm

    en france, les politicos-voleurs-escrocs nous prennent tous et personne ne bronche, ce gars prend dans LA POUBELLE des denrées, et voila le scandale du siecle, mais ou on est, hey les moutons, ils seraient temps de vous REVEILLER.

  • ducon

    Une honte être licencié pour éviter  » le gachis » de la société de con somateur, allons le dire dans nos MONOPRIX prés de chez nous

  • xayouyou

    Nous voila une fois de plus temoin de l’absurditée de la morale et des loies de notre système.
    Comment peut on d’un coté réduire les subventions de l’aide alimentaire (merci l’europe) et de l’autre diaboliser un citoyen travailleur qui est contraint de faire les poubelles pour nourrir ses enfants en fin de mois, sans pour autant etre un voleur, et qui plus est au prix de sa dignitée et de son orgueil ?
    Une entreprise qui accuse 7.8MD€ de bénéfice a Juin 2010, je vous épargne les calculs mais au prix de vente de 2 batavia et 6 melons Mr Kader serait auteur d’un soit disant préjudice (si tant est que ces produit n’étaient pas en rayon disponible à la vente mais bel et bien destiné à la destruction )de 7.86€ au prix de vente.
    Si vous en avez le courage faite le ratio de la perte pour Mr Monoprix car je ne m’en donnerai pas la peine.
    Vivement qu’on trouve d’autre forme de vie dans l’univers afin de pouvoir nous appercevoir de notre supreme intelligence ou au contraire de notre incomensurable absurdité en tant qu’affameur du peuple (entre autre)

    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs »