Monsanto tente de prendre en charge l’approvisionnement en semences du monde, nation par nation

Pendant que les masses, ont le cerveau lessivé par un flux de nouvelles diverses et variées, les forces de l’ombre, œuvrent pour imposer leurs poisons.

   (NaturalNews) Celui qui contrôle les semences contrôle l’approvisionnement alimentaire, et celui qui contrôle l’approvisionnement alimentaire contrôle le monde. Il n’est pas question qu’on laisse Monsanto qui a pour mission de monopoliser le marché des semences conventionnelles. En fait, ils sont résolus à travailler dans le but de créer un monde où 100% de toutes les semences commerciales seront génétiquement modifiées et brevetées-essentiellement un monde où les semences naturelles seront éteintes. (http://www.naturalnews.com/029325_M …)

Malheureusement pour la communauté mondiale Monsanto est prêt de l’accomplissement de leur but. Ils détiennent actuellement 90% des brevets dans le monde pour les semences OGM , y compris le coton, le soja, les betteraves à sucre de maïs et le canola. (http://www.guardian.co.uk/environme …)

Yep, les créateurs de produits chimiques qui resteront dans l’histoire pour leur toxicité et des effets secondaires horribles, tentent de prendre en charge l’approvisionnement en semences dans le monde. Posez-vous la question, voulez-vous vraiment des entreprises telles que BASF, Bayer, DuPont, Syngenta et Dow impliqué dans votre alimentaires? Malheureusement, dans une large mesure, ils le sont déjà. Ces produits chimiques de Monsanto et les OGM compères partagent tous les mêmes traits  génétiques  et veulent créer le système de brevet pour les herbicides OGM et les pesticides dont les cultures ont besoin pour prospérer.


Monsanto est tristement célèbre pour profiter des petits  agriculteurs, Et avec l’avènement de protocole d’accord, ils le font avec une licence gouvernementale. Des pays comme L’Inde, Le Pakistan, l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont tous été exécutés MoU avec Monsanto. MoU ou protocole d’entente qui permet à Monsanto l’utilisation des terres publiques afin de créer la démonstration que l’on appelle fermes (Camps d’élevage OGM) qui à son tour, au moins dans le cas du Rajasthan – sont subventionnés par le  gouvernement.

Monsanto prend littéralement les graines des agriculteurs , crée des versions copycat génétiquement modifiés, et conserve alors tous les droits de propriété intellectuelle. Dr. Vandana Shiva, directrice exécutive de la Fiducie Navdanya, une organisation indienne engagée à  la biodiversité organiques , déclare que «le protocole d’accord en vigueur, facilitera la bio-piraterie de la riche biodiversité du Rajasthan des cultures résistantes au projet …. en omettant de faire toutes les clauses que soit respecté la loi sur la biodiversité et les droits des agriculteurs , le protocole d’entente risque de promouvoir le bio piratage et de légaliser le vol à grande échelle des semences.  » (http://www.deccanchronicle.com/edit …).

Il est de notoriété publique que les graines OGM sont bien pires que celles conventionnelles. Comme avec l’ensemble de leurs accords, Monsanto se préserve de toute responsabilité, alors que les promesses de Monsanto pour des rendements plus élevés avec des efforts de travail moins soutenu, mais lorsque les récoltes des agriculteurs échouent, quand les suicides de masse sont commis en raison des mauvaises récoltes et le désespoir des paysans endettés envers Monsanto, ils montrent que ce n’est pas leur soucis. (http://healthfreedoms.org/2011/03/0 …)

Les agriculteurs qui s’inscrivent pour avoir les semences de Monsanto se retrouvent acculés à  la destruction . Année après année, peu importe que les prix soient accusés, ils sont dépendants des semences OGM pour de nouvelles cultures, car les semences OGM – les versions abâtardies ne se régénèrent pas. (http://www.naturalnews.com/031742_G …)

Monsanto n’a aucun scrupule à voler les agriculteurs qui ne jouent pas au poker avec eux. En tant que dure réalité, il en fait même une entreprise de vol manifeste. Les agriculteurs conventionnels et biologiques au Canada et aux États-Unis, qui ont la malchance d’avoir des terres qui bordent les exploitations OGM, se retrouvent souvent avec des traces de contamination dans leurs cultures, les rendant (si organique), impropres à la vente. Monsanto utilise effectivement cette situation contre les agriculteurs et les accusent de contrefaçon de brevet fichiers et ils gagnent souvent devant les tribunaux.

Les propriétaires d’exploitations agricoles se retrouvent avec des factures exorbitantes en amendes légales qui souvent les forçent à fermer: c’est de cette façon qu’est éliminé la concurrence par Monsanto. Dans un mouvement général pour la survie, une demande de préemption pour le compte de près de 300 000 plaignants qui demandent des protections juridiques, a été déposé à New York. (http://www.naturalnews.com/031922_M …)

Les produits de Monsanto ont changé la nourriture en poison, mais fidèle à son histoire il continu de violer les droits et  la santé des personnes autour du globe. Monsanto est un 100% commis à la vente de leurs graines de la destruction, peu importe ce qu’il faut: l’intimidation, l’infiltration des bureaux gouvernementaux avec des individus qui se font passer pour des sociétés conviviales, ou d’intimidation. Le mouvement organique a repris le combat contre Monsanto et ses machinations devant le tribunal, ainsi que par l’éducation de base et des efforts d’activiste. La révolution biologique est le talon d’Achille de Monsanto, et son but est un monde sans Monsanto.

Auteur  Kaitlyn Moore

1. http://www.icis.com/Articles/2002/0 …

2. http://gmo-journal.com/index.php/20 …

3. http://www.independent.co.uk/news/w …

Source naturalnew.com arrangement voltigeur de la traduction Google

22 commentaires

  • ultras1

    seul Kokopelli resiste! Libérons les semences !

  • Krec

    Mais que font les politiques pour nous protéger ? 😉

  • martinb

    ce n’est pas un scoop – c’est une info qui date d’il y a au moins 30 ans

  • en supposant que ca soit possible
    on fait quoi dans monsanto sera mise en faillite toute la planete creve de faim
    si j’amais leur grand reservoir brule on mourra tous ?

  • La nature reprendra ses droits, elle a réussit à se débrouiller durant des millions d’années sans nous, elle peut y arriver dans l’avenir.

  • féefollet

    Il s’agit bien de crimes contre l’humanité, non?
    Et tout le monde laisse faire.
    Alors on nous dira que des millions d’emplois sont en jeu.
    Je n’ai pas demandé à faire partie du jeu de la roulette russe.
    Mais rien ne sera possible tant que les consommateurs achèteront!
    De toute façon bientôt, on ne pourra plus s’acheter grand chose…
    Tenir la planète entre ses mains les fait rêver.
    Justement, bientôt, fini les rêves, la planète succombe.
    C’est formidable de voir le suicide collectif se créer.
    Ca passera à la télé réalité, et on se verra partir…
    Finalement si on ne fait rien, c’est que nous sommes de leur côté !!

  • Les politiques ne sont pas la pour nous protéger mais pour nous asservir et que l’on soit leur esclaves,

  • martinb

    Monsanto est une société commerciale qui vend deux types de produits interdépendant
    des produits phyto et des ogm

    l’inconvénient 1 des ogms est qu’ils ont pulvérisés au glyphosate en rg, donc des molécules de glyp dans la soupe

    l’inconvénient 2 est la perte de diversité des especes due aux ogm
    —-

    mais la particularité d’un ogm est d’etre sterile , donc impossible a re cultiver

    donc pour avoir des ogm il est obligatoire de conserver des végétaux normaux

    • nucleargarden

      Pourquoi croyez-vous qu’ils aient construit le fameux « bunker » de conservation de graines pures ?
      Et quand ils seront encore mieux implantés, vous pourrez toujours courir pour obtenir des graines souches, vous devrez passer chaque année chez eux et débourser jusque la faillite, la vente de vos biens et il ne vous restera que le suicide comme certains cultivateurs chinois !!

      • Les chemtrails et le nouveau gène de Monsanto résistant à l’aluminium, une coïncidence ?
        13 novembre 2010 – Auteur : la-matrice
        Par Farmwars, traduit par la-matrice pour http://www.conspipedia.fr

        Pourquoi l’entreprise Monsanto a-t-elle développé un gène résistant à l’aluminium ?
        Monsanto est actuellement en train de faire du marketing pour son gène résistant à l’aluminium.
        En voici un extrait, les Amis :
        « Dans les pays en voie de développement, les petites exploitations fermières pauvres en ressources font face à des tensions quotidiennes comprenant la pauvreté des sols, la sécheresse et le manque de contributions financières. Les tendances en cours comme le changement climatique et la croissance démographique vont probablement aggraver ces tensions.

        Une nouvelle génération de recherche en culture génétiquement modifiée (GM) a pour but d’apaiser ces pressions à travers l’amélioration des cultures de subsistance

        – comme le manioc, le sorgho et le mil –

        qui possèdent des caractéristiques spécifiques comme la tolérance à la sécheresse, à l’eau, à l’aluminium présent dans les terres aussi bien que dans les plantes avec une utilisation plus efficace de l’azote et du phosphore. »

        http://www.ifpri.org/publication/delivering-genetically-engineered-crops-poor-farmers
        Maintenant, rappelons-nous du travail d’investigation du journaliste Michael Murphy à propos des chemtrails, de la géo-ingénierie, et du fait que des taux extrêmement élevés d’aluminium et de baryum sont relevés dans l’eau, la neige et la terre, dans des régions qui semblent être constamment touchées par les chemtrails.
        Le film « What in the world are they spraying » présente des preuves scientifiques irréfutables sur la présence non naturelle d’aluminium et de baryum dans différentes régions du monde et à des niveaux considérés comme étant particulièrement dangereux pour la santé humaine
        (jusqu’à 700 fois la norme autorisée !).
        Le fait que Monsanto puisse « venir à la rescousse » avec ses gènes résistants à l’aluminium, parce-que les plantes normales meurent en présence d’un excès en aluminium, est-il un hasard ?
        Ou alors le capitalisme opportuniste et le monopole alimentaire planifié grâce à la générosité de Monsanto et la dialectique hégélienne basée sur l’information d’initiés supposent qu’un programme de « geo-ingénirie » proposé est déjà en cours et qu’il est en train de remplir notre atmosphère de chemtrails contenant de l’aluminium et du baryum ?
        Ce n’est pas un jeu les Amis.
        Nous sommes touchés de toutes parts par un programme génocidaire planifié destiné à rendre quelques familles encore plus riches qu’elles ne le sont déjà, et réduire la population mondiale à 500 millions comme gravé dans les Georgia Guidestones.
        Ce n’est rien d’autre qu’une Guerre biologique.

        1/7 What in the world are they spraying ?
        http://www.dailymotion.com/video/xfgbd0_1-7-what-in-the-world-are-they-spraying-s-t_tech

      • Le N.O.M. Nouvel Ordre Mondial – GEORGIE ETATS-UNIS / GUIDESTONES :
        Réduire la population du globe à 500 MILLIONS de personnes humaines (gravé sur le monument) !
        alors que nous sommes presque à 7 MILLIARDS d’individus.

        http://www.dailymotion.com/video/x999fn_nom-10-commandements-guidestones-e_news

      • nucleargarden

        100% d’accord !!!!

  • nucleargarden

    Et alors, selon vous, on continue ainsi, ah là, bravo !!!

  • martinb

    guide stones : pas d’accord, il ne s’agit que de l’expression d’un homme – n’importe qui n’importe ou peut faire la meme chose et faire naitre une legende la dessus

    le frigo a graines, peut servir de back up c’est possible, mais il est obligatoire pour faire des hybrides de garder des cultures normales et permanentes

    • Le frigo à graine est à Svalbard en Norvège, et oui martinb, tu as raison pour faire des chimères, il faut des modèles naturels!
      http://www.svalbard-images.com/infos/index.php?2007/02/11/114-les-plans-de-l-arche-de-noe-vegetale-du-spitzberg-devoiles

      Les Georgia Guides Stone sont pour l’instant un mystère bien entretenu, par ceux ou celui qui ne désirent pas être connu. Les spéculations vont bon train sur la signification de ces guides de pierre, on pourrait y voir un conseil de retour à la nature, en équilibrant les ressources, et le nombre de ceux qui pourraient en profiter. De toutes façon, il faut réfléchir sur le devenir (bien mal engagé) et le partage des ressources, oublier cette boulimie consumériste qui sacrifie des millions de vies. Si toutes les connaissances étaient mises pour le salut de tous, on aurait résolu le problème depuis longtemps. Au lieu de ça, il faut s’approprier ce qui devient rare et qu’importe les moyens. Ca c’est pour ma part inacceptable. 🙁

  • VOIR LE TEXTE EN ENTIER sur : http://www.7sur7.be – BELGIQUE 30/06/2011
    Un peu de PLOMB dans le PAIN, d’ALUMINIUM dans les PATES, rien de grave ?

    Il y a du plomb et du cadmium dans le pain, de l’aluminium dans les pâtes, du cuivre dans le café, mais en faibles quantités : si l’on mange de tout et sans excès, il n’y a rien à craindre, les risques pour la santé sont « bien maîtrisés », selon l’agence sanitaire Anses.
    L’Agence française de sécurité sanitaire de l’alimentation s’est livrée pendant quatre ans à un gigantesque travail d’analyse des aliments pour mesurer le risque à long terme des expositions aux substances chimiques qu’ils contiennent ainsi que leur intérêt nutritionnel.
    Pas moins de 20.000 produits, préparés tels qu’ils sont consommés, ont été passés au crible et le risque toxicologique de 361 substances a été évalué. C’est
    « une des études les plus riches et complètes jamais réalisées au niveau mondial », dit l’Anses.

  • Texte difficile à retrouver, alors, je rajoute la SUITE INTERESSANTE, ICI :
    Pour 85% des substances,
    « le risque peut être écarté pour la population générale sur la base d’une évaluation sur les seuls apports alimentaires »,
    le niveau d’exposition restant en deçà des valeurs toxicologiques de référence.
    **Contaminants inorganiques :
    C’est le cas notamment des contaminants inorganiques (non nécessaires au fonctionnement de l’organisme, à la différence des métaux) comme le baryum, le cobalt, le nickel, des polluants organiques persistants comme le PFOA des poëles anti-adhésives, de certaines mycotoxines, de la plupart des 254 résidus de pesticides évalués…
    Néanmoins, il faut « encourager tous les efforts qui permettront de réduire les teneurs des contaminants dans les aliments », estime l’agence. En revanche, pour une douzaine de substances ou familles de substances, le risque de dépassement des valeurs toxicologiques de référence
    « ne peut être exclu ».
    Il peut s’agir d’aliments « pas nécessairement très contaminés mais très consommés », comme le pain, contenant cadmium, plomb, mycotoxines, les pâtes (aluminium), le café (cuivre, arsenic inorganique, acrylamide), le lait chez les enfants (plomb, arsenic inorganique)…
    L’Anses relève une augmentation de 400 % du cadmium ingéré, depuis une étude du même type mais à bien moindre échelle publiée en 2006. On trouve aussi des mycotoxines et trop d’acrylamide dans les frites, trop de sulfite dans le vin, ce qui met à risque les gros consommateurs.
    **Risques à long terme :
    « L’étude fait ressortir certains risques à long terme pour les adolescents quand leur alimentation est focalisée de façon trop excessive sur des produits à base de céréales (dont les pâtes), de frites et de chips », a souligné à cet égard le directeur de l’Anses, Marc Mortureux.
    Côté polluants organiques persistants, on trouve des dioxines et PCB dans 86 % des produits analysés, mais l’exposition de la population a été fortement diminuée en cinq ans, même si certains consommateurs restent trop exposés. Pour les dioxines et le PCB dans les poissons gras et le mercure organique dans le thon, il faut respecter les recommandations de consommation des poissons : deux fois par semaine, en variant les espèces et les provenances, et en limitant la consommation de certains d’entre eux. Il conviendrait de « réduire les teneurs de ces contaminants dans les aliments principalement contributeurs », par des réglementations et des actions auprès des filières, estime l’Anses.
    **Apports excessifs :
    Au plan nutritionnel, on peut craindre des apports excessifs de sodium pour les amateurs de pain et de charcuterie, et des apports insuffisants en calcium, magnésium, fer ou sélénium pour une partie de la population. Pour le fer, les apports sont inférieurs de 74% aux besoins chez certains enfants.
    Les limites de l’étude, que reconnaît l’Anses, c’est qu’elle ne tient pas compte des expositions croisées à différents polluants, ni des expositions par voie autre qu’alimentaire.
    « Il n’y a pas en soi, de bons ou de mauvais aliments », a noté Marc Mortureux. Dominique Gombert, directeur de l’évaluation des risques, prône en conséquence « une forme de diversité, d’équilibre dans le régime ».
    « Un comportement alimentaire équilibré permet de se préserver d’une surexposition à une substance dans des aliments qui peuvent en contenir beaucoup », indique-t-il. (afp)
    http://www.7sur7.be 30/06/2011

  • zigoto

    Bonjour Arlette, j’ai réellement peur des chemtrails, mais comment protègent-ils leurs descendant ?

    Je suis en dessous d’un couloir aérien, et je vois tres souvent des trainées qui persistent durant toutes la journée.(hémisphère nord, bourgogne aux environs de SENS).

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tra%C3%AEn%C3%A9e_de_condensation
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Chemtrail

    PS: je ne suis pas de la mafia globalistique ^^ je voudrai bien pouvoir différencier ces deux phénomènes.

    Cordialement