Des géologues disent que le méga-séisme de Californie est imminent: une nouvelle étude laisse craindre le pire à court terme !

Rien de bien neuf, c’est déjà énoncé ici et ailleurs, cela ne fait juste que se confirmer, d’ailleurs, tout se confirme, surtout le pire!  On attend donc l’éruption de Yellowstone, les failles de San Andreas et de New Madrid qui tremblent un maximum, les centrales qui pètent, et j’en oublie tant il y a de choses qui sont censées se produire avec des études qui démontrent que cela est inévitable…

En 1989, la Californie a été secouée par... (Photo: Paul Sakuma, AP)En 1989, la Californie a été secouée par un puissant séisme de 7,1 sur l’échelle de Richter. Le tremblement de terre avait notamment détruit une autoroute.Photo: Cyberpresse

* Ce fait est annoncé depuis de nombreuses années et les habitants de Californie savent très bien le risque encouru en étant logé sur une zone sismique capable de jeter ce segment du pays dans l’Océan Pacifique. Toutefois, depuis le début 2011, ces avertissements se sont intensifiés de façon très significative et les rapports sur ce sujet sont très nombreux depuis les 3 derniers mois, dont voici la plus récente étude.

Comme une marmite fumante, une pression se construit sous la surface de la Californie, ce qui pourrait déclencher un tremblement de terre monstre à tout moment. C’est la conclusion d’une nouvelle étude de l’Institut d’océanographie Scripps. Les géologues disent que la Californie du Sud est depuis longtemps une zone réputée être à risque d’un tremblement de terre pouvant causer des dommages étendus. Le tout se résume à la mer de Salton, qui se trouve à l’est de San Diego. « The Salton Sea » se trouve directement sur la faille de San Andreas et couvre plus de 350 milles carrés. Un grand tremblement de terre a frappé le fond des eaux à tous les 180 ans. Lorsque les fonctionnaires ont commencé la construction de barrages de la rivière Colorado pour réduire les inondations en aval (y compris dans la Salton Sea), les tremblements de terre modérés ont cessé pour la mer de Salton. Une bonne chose vous direz? Pas nécessairement. Les sismologues pensent que le barrage a arrêté les tremblements de terre modérés, mais maintenant, ils craignent que la pression se soit accumulée et que la région pourrait être jusqu’à 100 ans en retard pour un séisme de magnitude 7.5 ou plus.

 Source: realinfos via noxmail.us

7 commentaires

  • SuperBird

    Au Secours … ça risque d’être très chaud !!!
    car après tout si vous regardez bien la carte de la Californie sur Google Maps et que vous zoomez en arrière , on voit alors que la Californie est exactement sur la même LATITUDE que le Nord-est du Japon , où se trouve justement Fukushima,
    n’y aurait il pas quelque possibilité de transfert d’Energie en cas de  » Big One  » en Californie ????
    Les plaques tectoniques ne sont elles pas plus ou moins liées entre elles ????
    Si c’est le cas au secours, car ce qui vient de se passer au japon il y a 3 mois risque de n’être qu’un échantillon de ce qui pourrait arriver …..

  • Lecteur

    Cette histoire de barrage, ça me fait penser aux forages, et puis les centrales, c’est juste une énorme folie, franchement ça va être la panique, du JAMAIS VU!

    Regardez les relevés de températures du « Echinus Geyser », c’est passée de 15 à 20 degrés à 40 degrés en un mois…

    Et puis les mouvements tectoniques s’accélèrent :

    « Résumé de l’activité sismique du mois de mai 2011 : le nombre de tremblements de terre enregistrés depuis ce début mai est supérieur à celui du mois d’avril, c’est à dire 105. Des légers essaims sismiques a été enregistrés entre le 2 et le 4 mai avec des magnitudes comprises entre -0.9 et 1.6. Le séisme le plus important de ce mois était de magnitude 3.2 le 7 mai 2011 à 10h32:20 sec MST. »

    Petit retour en arrière :

    « Point d’information du 23 mars 2011.

    – Activité sismique : aucun essaim sismique notable n’a été détecté ces derniers mois, seuls quelques séismes, la plupart tectoniques, sont détectés régulièrement sous le parc. Entre le 1er et le 19 mars 2011, ce sont 32 tremblements de terre qui ont été recensés, un chiffre parfaitement dans les normes.

    – Soulèvement de sol : les derniers données GPS confirment même une baisse du niveau du sol avec un taux de régression estimé à -0,5 cm/an après l’élévation sensible de la caldeira enregistrée entre 2004 et 2007. A l’époque, les rapports scientifiques avaient conclu que cette activité était normale pour une zone qui avait déjà connu des phénomènes similaires dans le passé, sans qu’ils ne conduisent à une éruption.

    – Activité hydrothermale : le cycle éruptif du geyser Old Faithful reste inchangé, comme ceux des autres geysers. Aucune anomalie du système hydrothermal et de la température des sources d’eau chaude n’a été dernièrement constatée.

    Le niveau d’alerte reste donc au niveau VERT. »

    « Information spéciale du 02 avril 2011 à 11h10 UTC :

    Un tremblement de terre de magnitude 4.1 s’est produit dans le Wyoming le 1er avril à 12h56:28 UTC loin au Sud du parc national de Yellowstone. Du fait de sa distance de l’édifice volcanique et de son caractère tectonique, il n’est pas lié à une activité anormale du supervolcan. »

    « Information spéciale du 06 avril 2011 à 10h20 UTC :

    Un tremblement de terre de magnitude 4.1 s’est produit le 05 avril 2011 à 07h05:25 UTC à l’ouest du parc national de Yellowstone. Du fait de sa distance de l’édifice volcanique et de son caractère tectonique, il n’est pas lié à une activité anormale du supervolcan. »

    « Samedi, 16 Avril 2011 10:29 :

    Des scientifiques ont récemment découvert que le panache d’alimentation du supervolcan est encore plus gigantesque qu’on ne le pensait – ce qui signifie que les capacités du système d’engendrer une éruption catastrophique sont revues à la hausse.

    En effet, un rapport rédigé par des géophysiciens qui se penchent sur la conductivité du panache nous apprend qu’il s’étend en fait au moins sur 400 à 640 km en comparaison aux données de 2009 qui indiquaient que ce même panache s’étendait « seulement » sur 240 à 600 kilomètres. Pire encore, cela signifie que la masse de magma fluide, ou encore appelé magma éruptif, s’élève largement au dessus de la valeur symbolique des 10% estimée dernièrement. »

    « Communiqué émis le lundi 18 avril 2011 à 15h55 UTC.

    Objet : état de la chambre magmatique.

    Une nouvelle étude révèle que l’état du panache de Yellowstone est bien plus préoccupant qu’envisagé auparavant.

    D’après les dernières informations, le panache est constitué de roches solides, en partie de roches en fusion et de liquide saumâtre qui conduit l’électricité comme l’eau de mer. Le panache monte des profondeurs de la terre à un angle de 40 degrés, s’avançant jusqu’à 645 kilomètres d’Est en Ouest. Il atteint une profondeur de 320 kilomètres (limites des capacités de mesures atteintes pour la profondeur).

    Finalement, les données révèlent un panache très étendu contenant plus de saumure et plus fluide qu’on ne le pensait auparavant. Le système volcanique est donc capable d’engendrer une éruption d’intensité VEI 8. Sachant que les estimations précédentes sous-estimaient le panache, ces données ne révèlent pas une évolution récente de l’activité volcanique. »

    « Communiqué émis le lundi 09 mai 2011 à 16h15 UTC.

    Objet : activité sismique.

    Une hausse de l’activité sismique a été constatée ces derniers jours. En effet, des légers essaims sismiques ont été enregistrés dans l’extrême Nord Ouest du parc, suivis d’un séisme de magnitude 3.3 le samedi 7 mai à 22h32:30 MST, de profondeur 6,6 km.

    L’étude des signatures sismiques de ces événements révèle que ces dernières sont semblables à des séismes de type volcano-tectonique. L’intense activité hydrothermale pourrait provoquer une fracturation des roches et donc conduire à ce type de signal. Une deuxième hypothèse, moins probable, voudrait qu’une quantité de magma indéterminée ait entamé une migration vers la surface et provoque ainsi une fracturation des roches sur son passage. Même si cette hypothèse est inquiétante, elle n’indique pas l’imminence d’une éruption : une certaine quantité de magma éruptif est nécessaire pour conduire à un tel événement.

    La poursuite ou bien la suspension de ces événements permettra d’évaluer les origines et donc les conséquences possibles. Par ailleurs, les relevés GPS de la zone touchée seront particulièrement utiles pour mettre en évidence une éventuelle origine volcanique. »

    « Information émise le vendredi 20 mai 2011 à 11h10 UTC.

    Màj du samedi 21 mai 2011 à 11h40 UTC.

    Un nouveau séisme, de magnitude 2.6 et de 8.6 kilomètres de profondeur, s’est produit à 22h22 UTC dans le Nord-Ouest du parc le 19 mai. Ce séisme a lui aussi, une signature semblable aux événements d’origine volcano-tectoniques. Entre le 13 et le 18 mai, plus de 15 séismes ont été enregistrés dans le parc, de magnitudes comprises entre 0.4 et 2. L’origine exacte de ces séismes n’est pas encore connue à ce jour. Des observations ultérieures au cours du mois de juin pourront permettre d’en savoir d’avantage. Dans l’attente de ces conclusions, le niveau d’alerte reste préventivement au niveau JAUNE. »

    « Information émise le vendredi 27 mai 2011 à 13h45 UTC – MISE A JOUR.

    Un soulèvement de sol a été constaté dans le Nord-Ouest du parc, débuté courant le printemps 2011. Les soulèvements de sol sont courants à Yellowstone, ce dernier devra cependant faire l’objet d’une attention particulière d’autant plus si la tendance se poursuit. Rappelons, que c’est non loin de cette zone que des légers essaims sismiques, d’une nature semblable aux événements volcano tectoniques ont été détectés au cours de ce mois de mai. Le niveau d’alerte reste préventivement au niveau JAUNE. Rappelons qu’il est inutile de sonner le tocsin, une surveillance renforcée est juste nécessaire, comme dans tout édifice volcanique présentant une activité sortant quelque peu du « bruit de fond ». »

    Toutes ces infos sont disponibles sur le site « Volcan-Yellowstone ».

    Si le tremblement de terre affecte serieusement le Yellowstone, comment dire…
    http://www.mystere-tv.com/la-menace-du-yellowstone-v1707.html

    Et puis il y a la fema aussi, a ne pas oublier.

  • il y a si longtemps que cet évènement est annoncé!!!!!!!!!
    mais si cela se confirmait il est bien évident que cela changerai la configuration mondiale et non américaine car toute la planète en serai affectée!.
    les prophéties apocalyptiques de tout bord liées a la date de 2012 sont exploitées de plus en plus pour effrayer les populations!!.
    Cela fait vendre et du papier et toutes sortes d’escroqueries!.
    notre planète est bien malade et notre civilisation décadente ne sais plus quoi inventée pour tenir les peuples sous emprise!.

    • fred

      @ Joelle Bare-lesven
      C’est juste pour vendre du papier… virtuel et gratuit ! Heu ça colle pas ! Mais au moins cela vous rassure.
      Si vous êtes sur ce site et/ou d’autres, comment pouvez-vous encore réagir comme cela ?!
      14 caldeiras qui se réveillent sur 16 existantes en 1 mois,
      Des Sinkholes partout sur la planète,
      Des morts animales sélectives en masse partout,
      Des records écrasés tous les jours (températures basses et hautes, puissance des tornades, violence des tempêtes et des orages, des tsunamis, des tremblements de terres, des niveaux des rivières et des fleuves, des inondations, des personnes déplacées etc…
      de nouvelles anomalies en tout genre
      et la liste est longue.
      Dormez, retourner dans le troupeau, TOUT VA BIEN !!

  • nico

    comme on peut le voir sur ce genre de site de suivi d’activite sismique
    http://quakes.globalincidentmap.com/
    on peut s’apercevoir que la cote ouest des etats unis est frappee quotidiennement par des dizaines voir des centaines de micro seismes . ces micros seismes peuvent avoir 2 lectures differentes majeures:
    1- la plus optimiste: ces micros seismes permettent aux plaques de relacher la tension qui se creee un peu comme le fonctionnement de la soupape d’une cocotte minute et ainsi eviter un mega seisme type japon
    2-la plus pessimiste: ces micros seismes sont un signe annonciateur qu’un mega seisme est sur le point d’eclater ,pour faire simple c’est comme si on posait un poids sur des centaines d’allumettes et que ces dernieres cassaient les une apres les autres , au bout d’un moment les allumettes restantes ne peuvent plus retenir le poids et finissent par toutes ceder au meme moment
    personnellement je penche plus pour la 2eme vision , m’interessant depuis quelques mois a l’activite sismique de la ceinture de feu j’ai pu remarquer une chose assez interessante .
    avant que le tremblement de terre ne survienne au japon on avait une configuration a peu pres similaire de l’activite sismique de la cote ouest americaine , quand le tremblement est survenu au japon , cette meme activite a ete divisee au moins par 2 si ce n’est plus , la ou sa devient interessant c’est que quelques semaines apres le seisme du japon l’activite sismique americaine est repartie de plus belle aussi bien sur la cote ouest qu’au niveau de l’alaska (et meme au niveau du kamchatka)le soucis etant que le japon plus de 3 mois apres le seimse de M>9 subit toujours des repliques de haute intensite >6.0 et meme frolant avec le M7.0 , ce qui me parait bizarre la dedans c’est que malgres un relachement important de pression des plaques du cote japonnais on est une activite aussi soutenue cote americain et je dirais meme une activite superieure a ce qu’elle etait avant alors que logiquement si vous relache la pression d’un cote on devrait avoir une diminution (meme legere) de la pression de l’autre cote de plus l’activite volcanique au kamchatka (qui a toujours ete assez importante) a elle aussi augmente ,de nombreux volcans s’etant reveilles , mais comme etant situe dans une region assez reculee et isolee on en entend jamais parle…. mais je pense (sans crie a l’apocalypse non plu) que l’activite sismique de la ceinture de feu n’est que la « partie immergee de l’iceberg » car si on s’interesse aux activites des super-volcans type yellowstone (comme sur le site de RSOE http://hisz.rsoe.hu/alertmap/index2.php )on s’apercoit que ces derniers on quasiment tous eu des activites sismique recentes et notamment au mois de juin ou les 3/4 on enregistres des activites alors que certains d’entres eux n’avait pas montre signe de vie depuis des dizaines voir des centaines d’annees. on se doute fortement que quelque chose va se passer mais l’eternel question etant de savoir quand??? et la malheureusement toutes les etudes, hypotheses , theories, simulations etc ne peuvent absolument pas le predire mais je suis quasiment persuade que pour la faille de new madrid comme pour le japon un seisme important de M>6 aura lieu avant le big one californien mais contrairement au Japon ,ou ce seisme precurseur a eu lieu dans une zone assez proche du seimse de M>9 , pour la faille de new madrid ce sera surement dans une zone plus eloignee du cote de l’alaska ou du golf de californie…
    sans pour autant souhaiter que le big one californien arrive j’ai comme l’intime conviction que si ce n’est pas la faille de new madrid qui lache , se sera yellowstone et la sa sera bien pire qu’une simple paralysie du trafic aerien