Bactérie E.coli: La société britannique mise en cause réplique à Frédéric Lefebvre

C’est assez stressant de ne pas savoir formellement, d’où sort cette bactérie qui fait des ravages dans des endroits bien ciblés. Sans céder à la panique, on pourrait se poser les bonnes questions, à savoir pourquoi, sur des milliers de paquets de graines vendues, c’est sur une région particulière qu’il y a eu des soucis. Quel est le rapport entre les bovins (viande) et les graines germées qui à priori n’ont aucune raison d’être infectées. Est ce que les agriculteurs arrosent leurs légumes avec de l’eau ayant servie à nettoyer les étables? auquel cas la pratique ne daterait pas d’aujourd’hui, et il y aurait eu des problèmes bien avant, à condition que ces mêmes agriculteurs aient des bovins. L’enquête continue……

Le secrétaire d'Etat au Commerce et au Tourisme, Frédéric Lefebvre, le 14 janvier 2011. FACELLY/SIPA

Thompson&Morgan conteste les propos du secrétaire d’Etat à la consommation et nie toute responsabilité…

La société britannique mise en cause pour l’intoxication près de Bordeaux de plusieurs personnes avec la bactérie E.coli conteste sa responsabilité et dit soupçonner samedi un problème en France.


La société Thompson&Morgan a répliqué à sa mise en cause par le secrétaire d’Etat français à la Consommation, Frédéric Lefebvre, qui a annoncé vendredi soir la suspension de la commercialisation de graines de cette société, consommées dans une kermesse à Bègles, et mises en cause.

Thompson&Morgan relève qu’aucun lien entre les symptômes et la consommation de ces graines n’est définitivement établi, de l’aveu même de Frédéric Lefebvre.

«Quelque chose de propre à la région de Bordeaux»

«Nous faisons remarquer que l’épidémie française semble être centrée sur un événement spécifique. Cela nous laisserait penser que quelque chose de propre à la région de Bordeaux, ou la façon dont le produit a été manipulé et germé, est responsable de l’incident et non nos graines», lit-on dans le communiqué.

Thompson & Morgan rappelle avoir vendu ces dernières années des centaines de milliers de paquets de ses produits en Europe dont 100.000 en France, sans qu’aucun incident ne soit jamais signalé.

A Bordeaux, samedi, sept personnes étaient toujours hospitalisées dont deux en réanimation, et une d’entre elle voyait son état s’aggraver, selon un communiqué de l’Agence régionale de santé d’Aquitaine.

Pour cette dernière, «aucun lien avec la fréquentation du centre de loisirs de Bègles n’a été établi», précise l’agence. Deux étaient en soins intensifs, dans un état stationnaire, trois en service de néphrologie ou en cours de transfert dans ce service pour subir une surveillance de leurs fonctions rénales.

Les derniers résultats bactériologiques des patients hospitalisés, encore incomplets, confirment une infection par E.Coli de la même souche que celle qui a été retrouvée dans le cadre de l’épidémie survenue en Allemagne, dit l’Agence.

Avec Reuters
source 20minutes

7 commentaires

  • Quand est ce que nos soit disant enquêteurs et scientifiques vont dévoiler le fait qu’on balance des résidus de l’élevage animal d’origine très douteuse sur les cultures de légume avec de nombreux risques de contamination. Quand on sait ce que l’on donne comme médocs à tous ces pauvres animaux, pas étonnant que l’on se retrouve avec des mutations de bactéries. Mais on va encore nous dire que la filière agricole est fragile et bla bla bla…. Si les grandes exploitations ne faisaient pas n’importe quoi, la mauvaise image de la filière ne serait pas là et ne retomberait pas sur tous les petits exploitants qui suent sang et eau pour bien bosser!

    • E-coli en FRANCE : L’Entreprise Anglaise montrée du doigt défend ses produits.
      LONDRES – Le fournisseur britannique des graines qui pourraient être à l’origine des intoxications à la bactérie e-coli dans le sud-ouest de la France a défendu samedi ses produits.
      Pendant des années, nous avons vendu des centaines de milliers de paquets de graines germées au Royaume-Uni et en Europe et notamment plus de 100.000 en France (…) et aucun problème n’a jamais été signalé, a souligné Thompson & Morgan dans un communiqué, dénonçant le lien infondé établi entre ces intoxications et la consommation de graines germées. Nous notons que ces intoxications semblent être survenues dans un cadre bien spécifique (ndlr, une kermesse). Ce qui pourrait indiquer que quelque chose intervenu au niveau local ou lié à la manipulation et à la mise en culture de ces graines est à l’origine de cet incident, plutôt que nos produits, a encore fait valoir l’entreprise.
      Celle-ci a fourni des échantillons des trois graines incriminées aux autorités britanniques pour que des tests soient réalisés. Les résultats seront connus d’ici quelques jours.
      Dans la matinée, la Food Standards Agency (FSA), chargée de la protection des consommateurs dans le domaine de l’alimentation, avait pour sa part indiqué qu’aucun cas d’intoxication semblable à ceux constatés en France n’avait été décelé au Royaume-Uni.
      Dix personnes ont été victimes d’une intoxication alimentaire à la bactérie E-coli à Bordeaux.
      Sept des dix malades avaient participé à une kermesse où six d’entre eux auraient consommé des graines germées, d’après les responsables sanitaires de la région.
      Selon les autorités françaises, les graines consommées étaient du fenugrec, de la moutarde et de la roquette. Elles ont été achetées dans un magasin Jardiland qui se fournit chez Thompson & Morgan. La France est le deuxième plus important marché de l’entreprise britannique après le Royaume-Uni. Même si le lien entre les symptômes et la consommation de ces graines n’est pas définitivement établi, la commercialisation des graines de Thompson & Morgan a été suspendue dans l’Hexagone. Des discussions ont, par ailleurs, été engagées au niveau Européen pour déterminer s’il y avait lieu, ou non, de lancer une Alerte dans l’U.E.
      Romandie News.ch – 25 juin 2011.

  • Mémé

    On est victime des effets de mode..Arrêtons de manger des graines germées, il n’y a pas d’autres salades à manger??

  • Est ce VRAIMENT les graines germées qui sont en cause?, ça apparait dans des endroits bien localisés! les graines germées, des milliers de gens en consomment, alors pourquoi celles de cet endroit sont contaminées et pas ailleurs en France, on a accusé les légumes, mis en difficulté les agriculteurs et maintenant on a trouver une autre cible?
    S’ils arrêtaient de gaver les animaux d’antibiotiques, que nous mangeons aussi forcément, en plus de ceux prescrits par les toubibs, les organismes pourraient peut être se défendre un peu mieux. La saturation fait qu’il y a accoutumance et résistance de la part des bactéries, tu as vu Mémé, le nombres d’antibiotiques inefficaces sur ces bactéries?? affolant! 🙁

  • Mémé

    Tout à fait d’accord, notre corps ne sait plus se défendre tout seul. Je trouve que c’est quand même bizarre qu’il y ait finalemnt si peu de cas déclarés. iLS étaient plus nombreux à manger à la kermesse.
    Ce qui se passe, c’est que je commence à me méfier des petits stands de mangeaille qu’il y a lors des festivals, fêtes de village etc…

  • pépé

    Bonjour, mémé, les graines germés existent depuis la nuits des temps!!!

    Perso je les mange et mémé celles venant de chez tompson et morgan!!

    Je pense que l’eau du robinet est tout juste bonne a ce laver le derrière.

    Car il y a des bactéries e-coli qui coulent de notre robinet, et un jours ….?

    Ici il n’y a pas de tous a l’égout, donc les chiottes coulent dans les nappes phréatiques.
    Il y a des alternatives réellement efficaces pour purifier l’eau domestique (phyto-épuration, mais bon encore un effet de mode certainement).
    Et les nouveaux arrivant continuent avec les anciens systèmes(fosses septiques etc…), pourtant financièrement plus gourmand.
    Et l’effet de mode, c’est vous et vos parfums de crasseux qui donnent de l’eau au moulin (qui est pollué par vos parfums de synthèse).
    Non vraiment les graines n’y sont pour rien, c’est l’Homme et son ignorance qui tue l’eau.

    Cordialement Pépé toto