Il vole une banque pour obtenir des soins de santé…..

Triste de constater qu’il faille braquer une banque dans l’espoir d’avoir des soins, ce qui n’est pas assuré vu la somme demandée par le **braqueur** 1$. Risque t-on assister à ce genre, d’acte désespéré chez nous? C’est inquiétant !

Richard/James Verone

Adoptée il y a un peu plus d’un an par le Congrès américain, l’ambitieuse réforme du système d’assurance maladie voulue par Obama n’est pas encore opérationnelle. Elle ne commencera à donner sa pleine mesure qu’à l’horizon 2013-2014, si les républicains, désormais dominants à la chambre, ne l’ont pas détricotée d’ici là.

Rappelons qu’elle visait à doter d’une assurance santé une trentaine de millions d’Américains sur les 45 millions qui en étaient dépourvus… chiffre qui a augmenté depuis sous l’effet de la crise.

James Verone, 59 ans, habitant de Caroline du Nord, en fait partie. Il est au chômage et n’avait aucun moyen pour soigner son dos en compote, une plaie au pied et une inquiétante grosseur à la poitrine. Il a donc braqué une banque de Gastonia en douceur, dans l’espoir de se faire condamner à une peine de trois années d’emprisonnement et d’être nourri, logé et surtout soigné.

Précisons qu’il a tout fait pour éviter de paniquer la guichetière, lui signalant qu’il n’était pas armé, qu’il n’exigeait qu’un dollar et qu’il lui conseillait d’appeler la police… Dans une lettre au journal local, il revendiquait l’attaque en affirmant être « sain d’esprit, mais pas de corps ».

Il n’y avait qu’une faille dans son plan. La somme. Pour 1$, il risque d’être condamné pour larcin et non pour braquage, ce qui ne le maintiendra peut être pas assez longtemps en prison pour atteindre l’âge auquel il pourrait être pris en charge par Medicare, le système public de couverture des personnes âgées.

Source SOTT

Voir aussi:
Quand l’armée allemande cible les enfants
Flore Vasseur au sujet du Groupe Bilderberg sur France Inter
C’est surtout le commentaire de Richard Dolan, UFOs and the National Security State qui est intéressant.
Des fuites de tritium radioactif dans 48 centrales aux États-Unis
Les trois quarts des centrales nucléaires aux États-Unis sont concernées par des fuites de tritium radioactif, une forme radioactive d’hydrogène, qui se retrouve dans les eaux souterraines du fait de canalisations enterrées et rouillées. C’est ce que dévoile une enquête d’Associated Press.
Ces fuites concernent au moins 48 des 65 centrales nucléaires existants, […]

Un commentaire