Guerre en Libye, ça coute cher pour la France!!!

La France est déjà dans une position financière très délicate, merci entre autre à la loi Pompompidou (piouuu!)-Rotschild de 1973, la note aurait du être baissée il y a longtemps déjà, la dette explose et se creuse un peu plus chaque jour, mais cela n’empêche pas le gouvernement de mener une guerre injustifiée et basée sur des mensonges, et cela coute cher, trèèèèès cher…

Plus de 87 M€ : c’est ce qu’a déjà coûté à la France l’intervention militaire en Libye lancée il y a trois mois. Et les responsables militaires craignent que cette opération « dure plus longtemps que prévu ».

AU LARGE DE LA LIBYE, LE 22 AVRIL. Le porte-avions « Charles de Gaule » entame son huitième moi en mer depuis un an.AU LARGE DE LA LIBYE, LE 22 AVRIL. Le porte-avions « Charles de Gaule » entame son huitième moi en mer depuis un an.
(AFP/ ALEXANDER KLEIN.)

Avec 4000 hommes déjà déployés en Afghanistan, où un 62e soldat a été tué samedi, la France a-t-elle les moyens de participer simultanément à plusieurs guerres? Trois mois après le déclenchement, le 19 mars — alors que Kadhafi faisait bombarder son propre peuple — des frappes aériennes en Libye, la question se pose vraiment.

Certes, l’armée de l’air française a prouvé qu’elle avait la capacité, avec ses Rafale, d’« entrer en premier », comme s’en félicite son chef d’état-major, le général Paloméros. Mais tous les responsables militaires à Paris s’accordent pour reconnaître que cette opération libyenne « dure plus longtemps qu’initialement prévu ». Le colonel Kadhafi, qui fait le gros dos en appliquant la « stratégie du bunker », n’est pas encore vaincu… même si ses forces ont été très sérieusement endommagées. La France a-t-elle donc les moyens humains, matériels et surtout financiers de faire face à une guerre qui se prolongerait au-delà de l’été? Au risque de compromettre gravement les capacités opérationnelles de l’aviation et de l’aéronavale.

Des soldats sur tous les terrains

Le coût humain tout d’abord. Si la France a eu — en près de dix ans de guerre en Afghanistan — 62 morts et 476 blessés, elle n’a subi jusqu’à présent aucune victime en trois mois d’engagement militaire en Méditerranée et dans le ciel libyen. Entre le groupe aéronaval constitué autour du porte-avions « Charles de Gaulle » et le BPC (bâtiment de projection et de commandement) « Tonnerre », qui transporte des hélicoptères, et les pilotes de l’armée de l’air mobilisés sur la base de Solenzara (en Corse) ou à La Sude (en Crète), près de 4000 militaires français participent aujourd’hui à l’opération Harmattan. Les chefs d’état-major de l’air comme de la marine tirent cependant la sonnette d’alarme : si la guerre se prolonge encore plus que de raison, ils auront rapidement des problèmes de « ressources humaines » et de « régénération des forces et du matériel ».

Un matériel parfois à bout de souffle

« La crise libyenne a eu le bon goût d’arriver en début d’année », mais dans cette opération Harmattan « nous sommes en train de bouffer le potentiel » de la Royale, observe ainsi l’amiral Forissier, chef d’état-major de la marine. Exemple, le porte-avions « Charles de Gaulle », à peine rentré d’une mission de plus de quatre mois dans l’océan Indien au large de l’Afghanistan, est reparti au premier coup de sifflet pour la Libye. Le porte-avions, rappelle l’amiral, « entame son huitième mois de mer » depuis un an et ne sera plus du tout opérationnel en 2012 s’il n’est pas rentré à Toulon, son port d’attache, avant la fin de l’été. C’est peu dire que les propos de ce chef militaire ont fait des vagues!

Il en va de même des hélicoptères qui sont déjà très largement mis à contribution sur des théâtres d’opérations difficiles comme en Afghanistan (13 machines), en Côte d’Ivoire récemment et, depuis deux semaines désormais, en Libye avec 18 machines sur le « Tonnerre » et une dizaine d’autres sur le groupe aéronaval depuis trois mois.

L’armée de terre qui, à l’exception des hélicos de l’Alat (son aviation légère), n’est pas engagée en Libye n’est cependant pas en reste. Elle a actuellement quelque 1800 véhicules en « opex » (opération extérieure) en Afghanistan, au Liban, au Tchad, en Côte d’Ivoire, Somalie et ailleurs. Dont un millier de blindés, parmi lesquels 800 VAB (véhicule de l’avant blindé) sont à bout de souffle et commencent à être remplacés petit à petit par des VBCI (véhicule blindé de combat d’infanterie) faisant leur apparition en Afghanistan.

Un surcoût financier considérable

L’argent, dit-on couramment, est le nerf de la guerre. Mais c’est justement lui qui risque de faire défaut rapidement car tout nouvel engagement militaire coûte cher à la nation. « Le coût journalier de l’opération Harmattan est estimé à un peu plus d’un million d’euros par jour. Le surcoût de la guerre en Libye, lié à la consommation des munitions et à la solde opex (NDLR : supérieure à la normale) attribuée à tous nos personnels projetés en Méditerranée ou à l’étranger, est déjà de 87 M€ en 80 jours d’opération », explique le général Pontiès, porte-parole adjoint de la Défense. L’officier dispose des dernières évaluations en la matière, arrêtées il y a déjà une dizaine de jours.

Un surcoût d’autant plus difficile à assumer que l’Afghanistan coûte lui aussi déjà plus d’un million d’euros par jour aux contribuables français. Et ce surcoût devrait aller en augmentant avec la montée en puissance des forces françaises au large de la Libye. S’il n’y a pas de problèmes de munitions, certaines d’entre elles, qui ont été expérimentées pour la première fois, coûtent très cher. A l’instar du missile air-sol de dernière génération Scalp, dont le coût unitaire est évalué entre 500000 et 800000 € et dont onze exemplaires ont déjà été tirés contre les forces de Kadhafi. Autre indicatif, une heure de vol d’un Rafale est de l’ordre de 13 000 €. Au total, l’addition est plus que salée.

Source: leparisien.fr

16 commentaires

  • Pic et Puce

    Mais justement, il faut charger encore plus la barque ! Et nous faire glisser peu à peu dans l’économie de guerre. Sarkozy aura été le président nous ayant totalement vendus aux intérêts anglo-américains pour retarder la chute du dollar. L’Europe il s’en fout…ses maîtres sont à New York, j’ai bien dit New york et pas Washington, car c’est là qu’est le pouvoir de la finance.

  • Docteur X

    Ben c’est des bonnes nouvelles pour Dassault ça !
    Le contribuable Français (fier de participer aux rétablissement des droits de l’homme par le biais d’une guerre humanitaire, selon les merdias) n’a qu’a payer ! . C’est une entourloupe bien ficellée tout ça.
    Mais le contribuable Français n’est pas le plus a plaindre dans cette affaire.
    Pensées pour les Lybiens.

  • Je confirme que les armées françaises sont en faillite, mon beau frère est sur le porte avion, et apparemment c’est pas aussi clair que ce que raconte les média, si notre pays était attaqué, nous n’avons plus rien pour ce défendre, la france est une passoire logistique.

  • Antoine

    Hé Dimitry, avant de dire « si la France était attaquée » relis bien l’article: opérations en « Afghanistan, au Liban, au Tchad, en Côte d’Ivoire, Somalie et ailleurs » et dis nous en pratique qui fait la guerre à qui avant de parler d’intérieur? Et qui attaquerait la France? OTAN, dissuasion nucléaire? Connais pas…

    A eux seuls les engagements Afghanistan+Libye coûtent approximativement 2.5 M€/jour à la France, calculez un peu ce que ça fait par habitant et par année… Avec les remerciements de Dassault, Thales, Nexter, Sagem etc…

    • La France sera bel et bien attaquée je pense, mais le danger ne viendra pas de l’extérieur, il est déjà là, à l’intérieur du pays. Je pense à une guerre civile, à des émeutes très violentes, à partir du moment ou le système va se casser la gueule, alors cela va dégénérer et nous y sommes presque. Les tensions sont actuellement plus que palpables, ça va bientôt lâcher…

  • Pic et Puce

    C’est le plus gros coup des banquiers : désarmer tous les  » alliés  » des USA pour les rendre complètement à leur merci. Le service militaire ayant été supprimé ( on aurait pu instituer un service civil comme en Allemagne mais obligatoire pour la cohésion sociale ), nous n’avons maintenant plus qu’une armée de professionnels entièrement aux ordres de Washington en attendant les mercenaires. Les peuples d’Europe sont à présent complètement à la merci du plus fort.

  • Antoine

    De toutes les façons sans plan de sortie de crise, une guerre décidée de manière hasardeuse et avec un Kadhafi bien plus tenace qu’il n’y parait il n’y a pas d’autres solutions que l’intervention au sol à terme sinon cela voudrait dire pour le nabot perdre la face contre le colonel Kadhafi et devant Obama; et à côté il y a l’Algérie, pays avec lequel le gouvernement Zunien se montre hostile sans aucune raison valable depuis Bush Jr, pas sûr qu’elle laisse faire de manière passive, et si on continue sur la Syrie, l’Iran et le Yémen le risque d’escalade est grand…

    • Pic et Puce

      La guerre n’a jamais été décidée de manière hasardeuse….Cela obéit à une logique de domination et d’éviction d’un parrain mafieux par d’autres parrains mafieux.

    • barjabul

      Il semblerai quand même que les USA caressent les généraux Algériens dans le sens du poil !!
      Sarko et Cameron sont en service commandé en Libye ! Car Obama a le cul serré à cause du Congrés US !!

      • Pic et Puce

        Ce ne sont, après tout, que deux dictatures militaires qui traitent ensemble… Si je te donne ça…qu’est-ce que tu me donnes en retour ?…

  • Le Général De GAULLE avait sorti la FRANCE de l’O.T.A.N. en 1966 – il savait ce qu’il faisait en MILITAIRE décoré ! il ne fallait pas l’y replacer dans l’O.T.A.N. SARKOZY l’avait sur son Programme avant d’être élu. Donc, il n’avait pas roulé la FRANCE : nous fûmes avisés.
    Attention, ça coûte : 1’000 MILLIONS d’euros par AN à la FRANCE, d’être dans l’O.T.A.N.- et 63 Morts Français déjà, en AFGHANISTAN.
    On n’y entre pas pour en sortir ! Ils se vengeraient… J’ai déjà lu les propos d’un Général Américain !
    N’oubliez pas les fonctionnalités de HAARP… En LIBYE, la FRANCE a été « MOTEUR pour les bombardements AERIENS ».

    • Pic et Puce

      C’est clair que si un candidat pour la prisidentielle propose la sortie de l’OTAN, il aura la CIA et ses tueurs aux fesses…

  • barjabul

    Rien a voir Benji. Tu imagines SArko faire bombarder une manifestation des indignes. A coups de Rafale.
    Le budget militaire avait un excedent de quelquez 500 millions d’euros, suite a des arbitrage budgetaire. Cet excedent est partie en fume en Libye.
    Pour le reste c’est vrai que la logistique de l’armee francaise est a chier. Mais Sarko, calcule sont coup, foutre le Colonel dehors, pillier quelques barils et. Surtout fourguer cette merde de Rafale aux Indiens.

  • Pic et Puce

    Si l’on tient compte des ventes d’armes le budget est plus qu’en équilibre. En fait les profits vont à EADS et les pertes au peuple français… sos forme d’impôts et de taxes… Mais il semble que vous en vouliez encore davantage puisque ce peuple ne dit rien et consent…