Napoléon vu par Victor Hugo

On ressort un vieux classique qui n’a malheureusement pas prit une seule ride, Victor Hugo n’était même pas un visionnaire, il a décrit ce qu’il a connu, seulement, l’histoire se répète inlassablement et finalement, notre président est est étrangement « napoléonesque »…


Je reçois tout à l’heure un mail quelque peu bluffant… Victor Hugo aurait-il prévu le « règne » de Nicolas Sarkozy… Ce n’est pas la première fois que je fais le parallèle, sans avoir pour autant lu ce texte (réédité – actualité oblige ?) chez Acte Sud… Bonne lecture !

 » Que peut-il ? Tout. Qu’a-t-il fait ? Rien.

Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l’Europe peut-être.

Seulement voilà, il a pris la France et n’en sait rien faire. Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c’est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide.

L’homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux.

Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir.

Il a pour lui l’argent, l’agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse.

Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve pas quelque surprise.

On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l’insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l’absurde, d’un homme médiocre échappé « .

Victor HUGO, dans « Napoléon, le petit »
Réédité chez Actes Sud

  • Pic et Puce

    Napoléon a cavalé pendant 30 ans à travers toute l’Europe pour le compte des dynasties financières de l’époque dont les descendants nous narguent encore et toujours…Sarkozy est effectivement un digne descendant du petit Corse…Les Rotschild, entre autre, ont fait leur fortune sur les malheurs et sur tous les morts des guerres napoléoniennes, avant de mettre leur  » petit pion  » sur une île lointaine…puis l’ont empoisonné.

  • compa

    Attention : le texte fait référence à Napoléon III.

    http://www.republique-des-lettres.fr/1654-victor-hugo.php : En janvier 1852, Louis-Napoléon Bonaparte — Napoléon III — signe le décret d’expulsion de Victor Hugo qui s’est violemment opposé au coup d’État du 2 décembre 1851. Réfugié à Bruxelles, Victor Hugo lui répond en août 1852 par la publication d’un texte de combat intitulé « Napoléon le Petit », l’un des plus brillants pamphlets politiques jamais écrits contre un despote.

    • marievsky

      Ne mélangez pas tout! votre illustration est complètement absurde; Victor hugo parlait de Napoléon III et pas de Napoléon I qu’il admirait. Son père était capitaine dans les armées impériales et le seul rescapé des officiers
      présents dans le cimetière d’Eylau. Napoléon I a fait plus pour la France en vingt ans que tous vos gouvernements
      républicains réunis.

      • nucleargarden

        Il a fait oui, mais vous me semblez oublier les millions de morts qu’il a sur la conscience, c’est curieux comme les grands chefs de guerre et d’état sont plébiscités pour le nombre de victimes que leur gloire éphémère a entraîné, rien à faire la gloire pour un Dieu, la patrie et autres foutaises sera toujours considérées, nonobstant le nombre des souffrances qu’elles ont causées et le pire, nous sommes à la vieille de recommencer, vive l’éradication TOTALE de l’humain sur la planète « terre » !!!

  • hige

    +1 avec Marievsky
    Ne pas confondre Napoléon Ier et Napoléon III.
    V. Hugo était un ennemi politique de Napoléon III, ce qui lui a valu l’exil et pas mal de soucis d’où son pamphlet « Napoléon le petit ». Rien à voir avec le grand Napoléon Ier.

  • candide

    Victor hugo parlait de napoléon bonaparte, ou napoléon III. Il me semble que de nombreux problèmes dont son exil était le fait de sa critique de napoléon III.

  • candide

    @nucleargarden
    Napoléon Bonaparte a fait de nombreuses guerres. Je ne connais pas bien son histoire, au motif qu’il faut plusieurs avis sur une situation. Il me semble que la révolution française n’a pas été du goût de tout le monde en Europe et que les guerres étaient en partie liées au problème de la république à défendre.
    Il est aussi évident que ses ambitions personnelles ont du être un vecteur.
    Il a offert des outils au pays pour rattraper son retard, principalement par rapport au royaume uni.
    Sarkozy est plutôt surnommé le Premier Consul.
    Napoléon n’est pas plébiscité en France. Il est plutôt caricaturé.
    Il n’est pas certain qu’il ait été empoisonné. Les doses d’arsenic retrouvées dans ses cheveux peuvent être naturelles sur un cadavre.

    • nucleargarden

      Peut être, mais je ne suis pas français et il est considéré par chez-moi, comme un fin stratège et tout compte fait, il n’était, avec Adolf, que des précurseurs, car si l’Europe à la Delors, soi-disant pacifique ressemble plus au Titanic, ne vous bilez pas, l’union se fera quand même sous la force et sous une autre bannière, tout est écrit, impossible de s’y opposer !!

  • Il a confondu Benji, Napoléon Ier dit le Petit Corse né à Ajaccio en 1769/1821 (l’image) avec Napoléon III dit le Petit né à Paris en 1804/1873 et neveu du premier :) Pour l’histoire c’est important, quand au pamphlet il va a ravir à beaucoup de prétentieux plein de promesses, imbus de leur petite personne, et adulés par une cour qui ne vaut pas mieux!

    • nucleargarden

      Ben oui mais, à l’extérieur de la France on ne connait que Napoléon Bonaparte le premier, qui s’est cassé la figure en 1815, le 18 juin à Waterloo, l’autre le III, est un parfait inconnu, et c’est lui que Victor Hugo dépeignait négativement, petite cacophonie ;-) !

  • candide

    Napoléon n’est pas un personnage qui réjouit les foules. Il est incontournable pour le droit, dans la mesure où il a offert tous les outils qui ont fait tourné la france et qui, avec l’Europe disparaissent un par un. Si Benji et Voltigeur se passionnent pour la famille Bonaparte, il y a actuellement du rififi entre l’Angleterre et la France au sujet des cendres de Napoléon III. L’un de nos ministres veut les rapatrier, avec un club de groupies. Je me demande si c’est pas Filon. J’en suis pas sûre. Les British ne veulent pas. Ils disent que les Français l’on collé dehors, alors ils le gardent. En plus ça fait marcher le tourisme.

    • Tu sais en Corse, Napoléon est l’enfant du pays, il fait vendre beaucoup de *babioles* souvenirs aux touristes, quand à moi je m’intéresse à l’histoire réelle, et ne voue pas un culte particulier au personnage, malgré mes origines.
      Il a apporté le code civil et pas mal de réformes qui partent en live avec l’Europe…..Il fait partie de l’histoire de la France, sanguinaire pour les uns, fin stratège pour les autres……les avis sont partagés et le personnage avait du caractère!

  • Pic et Puce

    Mille excuses pour l’erreur ! Ceci dit Napoléon a fait quand même plusieurs guerres dont une en Italie et une guerre désastreuse au MEXIQUE d’où nous nous sommes fait, à juste titre, jetés ! Napoléon 1er a fait des choses pour la France, comme le Code Civil, mais il a rétabli l’esclavage en 1802 ce qui montre bien la nature de son idéologie. C’était un ambitieux qui, comme Napoléon III, gouvernait pour le compte de banquiers : c’est incontournable : c’est celui qui contrôle la monnaie qui est le Chef, même s’il agit dans l’ombre. On apprendra un jour que Napoléon le 1er déstabilisa l’Europe pour le compte de ces mêmes banquiers qui finançaient à la fois son armées et les armées des coalisés contre lui. Quant à Napoléon III il eut l’idée de créer une monnaie latine…idée bien vite réprimée par un certain Bismark dont le rôle fut de lancer une Allemagne, rivale de la France, pour le compte de l’Angleterre afin de diviser le continent. C’est marrant car Kadhafi voulait aussi créer une nouvelle monnaie, indépendante de la banque fédérale américaine. Le fait que Napoléon se refugia à Londres, montre bien où résidait ses maîtres. Sa femme, morte en 1924 eut le temps de voir les conséquences désastreuses des politiques menées par les deux Napoléon. Au lieu d’aller en Russie et en Espagne, il suffisait de rester sur le Rhin et de s’entendre avec les Allemands et les Autrichiens avec lesquels il aurait pu développer le Continent.

  • candide

    Mouais ! Napoléon Bonaparte a rétabli l’esclavage pour faire plaisir à sa gonzesse, Joséphine, à laquelle il ne refusait rien. Joséphine était créole et nous venait de la Martinique où sa famille avait des plantations. Des petites îles avec des négros dessus, il en avait rien à battre. Quelques perles de plus ou de moins. C’était un lobbying de l’oreiller. Bonaparte n’a pas fait que le Code CIvil. Il a pratiquement tout fait en France. C’était un bourreau de travail.
    Son neveu, Napoléon III était très branché par les banquiers. Haussmann a revisité Paris. Sa femme est morte tristement, probablement plus touchée par le décès de son fils en Afrique, sous uniforme britannique, je crois, que par les turpitudes financières et politiques des mâles de sa famille, son mari de son vivant lui en avait fait voir de toutes les couleurs. La Dame n’était pas très sympathique. On a surtout reproché à Napo III la défaite de Sedan. Contracter avec les Prussiens n’était pas chose facile.

  • Pic et Puce

    Les Prussiens ont accepté de placer sur le trône l’Empereur Guillaume 1er, suivi de Guillaume II qui limogea Bismark. Ces empereurs appartenaient à la même famille Saxe Coburg à laquelle appartenait aussi la Reine Victoria…elle même sous la coupe d’un certain Disraëli, l’homme de la finance . Victor Hugo né au tout début des années 1800 a connu la fin du premier empire et tout le reste… Hitler aussi était un bourreau de travail…Napoléon c’est deux millions de morts et les germes des deux guerres mondiales et peut-être de la troisième…

  • Pic et Puce

    Cela dépend de l’endroit où l’on se trouve. Actuellement je peux me livrer à toutes sortes d’études intellectuellement, bien assis dans mon fauteuil, sur les mérites de Napoléon ou de Sarkozy…Maintenant si je viens de perdre ma famille dans un bombardement à Tripoli où si des mercenaires violent et tuent mes soeurs, alors là j’aurais la haine…Qui n’a pas entendu parler des soudards de Napoléon… Maintenant si je suis bénéficiaire des placements financiers réalisés en Libye, je peux peut-être considéré Sarkozy comme un héros pour la France.

  • candide

    oui, pic et puce. La famille royale pensait pouvoir garantir la paix et je ne suis pas un fan de Napoléon. Je suis tout de même impressionnée par cette période pour sa structuration, où rien n’a vraiment été inventé, mais simplement mis en place, après une révolution, où il y a eu de nombreux morts, dont au moins un génocide, celui des vendéens, pour alimenter les caisses des révolutionnaires. Les guerres Napoléonienne ont aussi été inspirées par la soif de deniers. Mais il n’y avait pas que ça, dans la globalité.Quant aux viols, ça se passe aussi en France, mais on ne te le dit pas, dans une guerre dont on ne te parle pas et qui laisse rarement apparaître le sang.

  • Pic et Puce

    Cela s’appelle engendrer un autre monde dans les souffrances…maintenant il y a toujours une génération de sacrifiée ce qui permet à la suivante de prospérer. Par exemple, les souffrances des ascendants des Antillais d’aujourd’hui ont permis à ceux qui vivent actuellement en Guadeloupe et en Martinique d’avoir le niveau de vie le plus élevé du monde  » africain « .

  • Pic et Puce

    Est-ce que ces souffrances valaient la peine ? N’y avait-il pas un autre moyen ?

  • Abdou

    Je doute que le but premier ait été de donner aux antillais un « haut niveau de vie » (entre guillemet car tout est relatif).

    Avez-vous visionné les deux derniers vidéos sur le site de P. Jovanovic sur l’économie avant pendant et après la Révolution française ?

    http://www.youtube.com/watch?v=7zvNV-vkEzc&feature=player_embedded
    http://www.youtube.com/watch?v=U4aRuiO1OuQ&feature=player_embedded

    On comprend alors beaucoup mieux le pourquoi réel des guerres napoléoniennes. L’histoire se répète avec l’effondrement de l’économie mondiale et une 3e guerre mondiale pour permettre à son économie de se relever.

  • candide

    Les Antilles sont pas l’Afrique. Une partie est française. Et ces français ne possèdent pas les mêmes droits que les métropolitains. Tout est importé aux antilles, donc cher. Ils ne peuvent plus exporter leurs bananes, la terre a été bouffée par les produits chimiques. Sans parler des restrictions européennes. Tous leurs droits sociaux sont inférieurs à ceux de métropole. La vie la-bas n’est pas évidente pour tout le monde. Quant à la souffrance des générations, je m’inquiète pour nos enfants. Je crois que nous avons été vernis.

  • Pic et Puce

    Les guerres ne sont pas faites pour que les peuples bénéficient d’un meilleur niveau de vie grâce au rélèvement de l’économie. Les guerres sont faites car elles impliquent l’élimination de certains acteurs au fur et à mesure que l’humanité avancent dans le temps. Un moyen d’éliminer ces acteurs du grand jeu est le contrôle de la monnaie détenu depuis 1973 en France par les banquiers et depuis 1913 aux USA.

    Candide : ce que je voulais exprimer c’est que justement l’histoire qui ballote les individus comme les nations créé des situations qui ont permis à des générations de s’en sortir mieux que d’autres. Il n’est pas question de nier les souffrances des Antillais par exemple mais de constater que la génération actuelle à plus de chance que celle qui vit actuellement au Libéra ; tout comme nous avons bien plus de chances que ceux qui sont partis dans les tranchées en 14-18 et que ceux qui ont fui sur les routes de l’exode en 1940. D’ailleurs durant ces épreuves, on était mieux aux Antilles qu’en Europe…n’est-ce pas ? Deux millions de Français morts durant ces périodes, j’espère que cela t’interpelle un peu tout de même…