Fukushima news du 11 / 12 / 13 et 14 juin…

Parce qu’il ne faut pas minimiser le désastre Japonais, on sait tous ici que c’est très grave, et ce n’est pas près de s’arranger….Alors si vous avez un blog/site n’oubliez pas d’informer, KOKOPELLI et NEXT-UP nous aident, pour qu’on ne nous enfume pas!

L’article de Dominique: Fukushima/2012: Contamination radioactive de la chaîne alimentaire planétaire est ici sur le blog. Nous conseillons, de plus, à toute personne intéressée par les conséquences permanentes du désastre de Fukushima de consulter le site de Next-up. Avertissement: toute information émanant de TEPCO, du Gouvernement Japonais ou des psychopathes de l’AIEA est bien évidemment à prendre avec des pincettes. Ce sont des menteurs et ils ont menti depuis trois mois.

Toute révélation émanant de TEPCO ne peut que cacher une situation considérablement plus désastreuse.

 

– 14 juin 2011: Nouvelle contribution d’Arnie Gundersen. Arnie commente les rapports concernant les niveaux de substances radioactives, émanant de Fukushima, piégées par des filtres à air de voitures, à Tokyo et sur la côte ouest des USA durant tout le mois de mars et d’avril à la suite du désastre nucléaire de Fukushima. Une vidéo pour les anglophones. Ce ne sont pas de bonnes nouvelles.

– 14 juin 2011: Aggravation de la situation sanitaire des employés de TEPCO. La semaine passée, deux employés de TEPCO avaient été diagnostiqués comme ayant dépassé les 600 millisieverts. Aujourd’hui, ce sont 6 autres employés de TEPCO quo dépassent la dose personnelle de 250 millisieverts.

– 13 juin 2011: Radioactivité 1000 fois supérieure à la norme à 80 km de Fukushima. Témoignage d’un journaliste. Une vidéo pour les anglophones. Ce ne sont pas de bonnes nouvelles. 

– 13 juin 2011: Interview du Professeur Robert Jacobs a Hiroshima. Le Professeur Jacobs, du Hiroshima Peace Institute, évoque les nombreux problèmes dans la région de Fukushima et le danger de contamination radioactive de toutes les nappes phréatiques. Pour les anglophones. Ce ne sont pas de bonnes nouvelles.

– 12 juin 2011: Et quid de Kurion? Kurion est une petite entreprise créée en 2008. Son directeur général est John Raymont, ancien directeur de Nukem, une société spécialisée dans la gestion des déchets radioactifs pendant 25 ans. L’expression « gestion des déchets radioactifs » est juste une façon de parler: aux USA, les déchets radioactifs ne se gèrent pas, ils s’entassent sur les sites des centrales nucléaires, une forme d’autogestion de la misère. Kurion a pour conseiller l’un des fondateurs de la maison Greenpeace, Patrick Moore, qui est devenu l’un des plus ardents promoteurs du nucléaire. Patrick Moore préside également (avec l’ancienne Gouverneur du New-Jersey, Christine Todd Whitman) la Clean and Safe Energy Coalition, une groupe de lobbyistes pour l’énergie nucléaire. Le vice-président de Kurion est Gaetan Bonhomme, un ancien ingénieur de Saint Gobain. Le président est Josh Wolfe, un investisseur capitaliste spécialiste des nanotechnologies. D’autres conseillers incluent James A. Rispoli, ancien assistant du ministre de l’énergie aux USA, nommé par Bush et William Schneider, ancien sous ministre aux USA (Assistance, Science and Technology). Du gratin.

– 12 juin 2011: Le système de décontamination AREVA-Kurion non opérationnel pour l’instant. Il semblerait que la tour d’absorption du césium mis en place par Kurion ne soit pas fonctionnelle. Le flux d’eau dans les 4 sous-systèmes n’est pas correct. De plus les fuites existantes ne sont pas au nombre d’une dizaine mais exactement de 48. TEPCO a repoussé à une date ultérieure en juin le lancement de la procédure de décontamination, devrions-nous dire le lancement de la tentative de procédure de décontamination. Correction: en fait c’est une valve qui ne fonctionne pas dans le système de Kurion et non pas un bouchon quelque part dans l’un des sous-systèmes.

– 12 juin 2011: Une tonne de champignons Bulgares saisis en Angleterre. Les champignons en provenance de Bulgarie contenaient plus de 6000 becquerels de césium 137 par kilo. Cette radioactivité est annoncée émaner de Tchernobyl. Bientôt en Europe du césium 137 Tchernobyl/Fukushima dans les champignons? Cependant, Yordan Voynov, le directeur de l’Agence de Sécurité Alimentaire de Bulgarie a précisé que ces champignons ont été récoltés dans les montagnes de Rhodope près de mines d’uranium désaffectées et que leur contamination ne peut être attribuée à Tchernobyl. Combien de mines d’uranium désaffectées en France: 210 mines d’uranium, cela fait beaucoup de champignons radioactifs sans parler de toutes les centrales nucléaires qui fuient comme des passoires.

– 12 juin 2011: Découverte de strontium dans l’eau près de la centrale. Les niveaux de strontium découverts près de la centrale nucléaire de Fukushima sont 240 fois supérieurs à la moyenne. Les échantillons ont été prélevés le 18 mai.

– 12 juin 2011: Le Marine Biological Laboratory a commencé une évaluation de la radioactivité dans l’Océan Pacifique. Le Marine Biological Laboratory, basé à Woods Hall dans le Massachusetts, a commencé à évaluer le niveau de contamination radioactive dans l’Océan Pacifique. Et selon Arnie Gundersen, le MBL a déjà déclaré qu’au jour d’aujourd’hui, la contamination radioactive dans l’Océan Pacifique émanant de Fukushima est dix fois supérieure à celle de la Mer Noire ayant émané de Tchernobyl.

– 12 juin 2011: Une nouvelle étude de santé à Fukushima présidée par une crapule atomique. Un entretien hallucinant entre Amie Goldman de Democracy Now et Aileen Mioko Smith (directrice de Green Action) nous apprend que le Gouvernement de la Préfecture de Fukushima lance une nouvelle étude de santé présidée par un criminel notoire, Dr. Shunichi Yamashita, qui siège au Atomic Bomb Research Institute, et qui a déclaré que « The effects of radiation do not come to people that are happy and laughing. They come to people that are weak-spirited, that brood and fret. » A savoir que des gens heureux ne peuvent pas être impactés par la radioactivité! Ce guignol philosophe prétend que 100 millisieverts/année ne représentent aucun danger pour une femme enceinte. Rappelons que la dose admissible en France, pour le citoyen lambda, est de 1 millisievert/année et cela est encore une farce. Les autorités soviétiques avaient rendu l’évacuation obligatoire dans les environs de Tchernobyl à partir de 5 millisieverts…

– 11 juin 2011: Accumulation de césium 137 dans les sols de la Californie. L’université de Berkeley en Californie a fait état d’une croissance du niveau de contamination des sols par le césium 137 dans la région de San Francisco.

Sources KOKOPELLI et NEXT-UP

  • Lecteur

    C’est révoltant et déprimant, très déprimant… Mais il ne faut pas arrèter de s’informer pour autant, car c’est le « jeu » des responsables du nucléaire. Moins on en sait, mieux ils se portent. Je me souviens encore de l’armada américaine qui faisait route vers le Japon, avec plein d’autres pays, même avec tout ces moyens là, cela reste un echec cuisant, quel bande de bons à rien, incapables d’informer correctement, incapable de gérer ça politiquement, incapables de trouver des solutions efficaces, incapable d’appliquer correctement leurs projets théoriques, rien, rien ne fonctionne correctement!! Comment osent ils encore défendre le nucléaire, pendant que ce drame en puissance continu? Parce que ça ils savent faire! C’est pitoyable, à croire que ce qui se passe en ce moment est volontaire. Le fleuron de la technologie semble ne pas maitriser si bien que ça la technologie…
    🙁

    • pat

      il faut savoir que le nucléaire a toujours été géré a la freestyle si je peux m’exprimer ainsi! je no’se meme pas imaginer si cela arriait en france je ne suis pas sur que nous ferions mieux que les japonais!!??

  • candide

    L’Allemagne a été très réactive pour sortir du Nucléaire. On peut considérer que les informations dont disposait son gouvernement ont suscité une décision responsable. Il faudrait être en mesure de distribuer cette information. Je suis tellement révoltée que j’avais pensé imprimer ce document pour le balancer dans toutes les boites aux lettres du canton. Je trouve qu’il y a trés peu d’intérêt pour ces évènement de Fukushima. Les médias sont responsables, mais il n’y a pas une grande demande d’information de l’autre côté.

    • Rien n’empêche de faire de la distribution « sauvage » d’info dans les boites aux lettres! mais le trois quart des moutons ne lisent pas les « pubs »
      Un grand titre rouge « danger » pourrait les interpeller! avec une intro pour expliquer le silence des me(r)dias……….
      La multiplication des initiatives personnelles, pourraient « peut être » arriver à changer la donne…

  • candide

    Je veux bien m’y coller, encore une fois. Encore fauty que je sois pas la seule à le faire. J’en ai marre de passer pour une excentrique. Ou qu’on me reproche mon CV. Vu mes moyens actuels, je n’ai pas les moyens d’imprimer autant de documents. Sur paris, je sais où faire les photocop gratuites. En attendant, je pense redécorer les abri-bus du secteur.