Bientôt du RFID dans les prothèses

Du RFID à toutes les sauces, et bientôt même dans les prothèses qui indiqueront aux équipes médicales tout ce qu’il y a à savoir sur vous. La technologie a parfois du bon, mais on peut se poser la question, comment faisaient-ils avant?

Lorsque vous êtes équipé d’une prothèse, comment récupérer des informations sur celle-ci simplement ? Idéalement, il faudrait pouvoir la retourner pour en vérifier le numéro de série généralement inscrit ou moulé dessus. Pas idéal lorsque la prothèse est un coeur artificiel ou une rotule… Heureusement, des chirurgiens orthopédiques ont développé une solution à ce problème unique, un scanner qui ne manquera pas de rappeler le film Repo Men à beaucoup d’entre nous.Le chirurgien Lee Berger et Marlin Mickle de l’université de Pittsburgh ont ainsi envisagé d’introduire une puce RFID dans chaque prothèse avant intervention.
Cette puce devrait contenir toutes les informations liées à la fois à la prothèse, mais également au patient, tout en collectant des données au cours de la vie de l’utilisateur. Les tissus englobant la prothèse seront analysés pour permettre de donner des informations au chirurgien concernant l’équilibre chimique environnant ainsi que la température des tissus, en vue d’identifier toute forme d’infection, de rejet ou simplement de gêne. Un scanner permettra de relever les informations de la prothèse sans avoir à subir de lourds examens, et les données seront ainsi directement disponibles auprès du chirurgien assurant le suivi des patients. De là à voir arriver les Repo Men pour récupérer votre poumon artificiel, nous ne sommes finalement plus très loin de la fiction. [Gizmag]
Source: Gizmodo.fr