Un Internet «fantôme» pour contourner la censure des dictatures

Re-voilà un des grands projets démocratiques des USA la *liberté* pour tous!!  Comme de bien entendu, il s’agit de donner la liberté à tout un chacun, pas vraiment en phase avec la politique de leurs pays, de pouvoir communiquer incognito via internet….

Un internaute devant son ordinateur, dans un café Internet, à Shenyang, le 23 janvier 2008. AP / SIPA

Les Etat-Unis travaillent à un projet visant à mettre en place une sorte d’Internet furtif pour déjouer les plans des dictateurs…

Un Internet «fantôme » contre le côté obscur de la force. L’administration Obama travaille sur un projet mondial visant à déployer un Internet «fantôme» ainsi que des systèmes de téléphonie mobile permettant aux dissidents de déjouer la censure des régimes dictatoriaux, rapporte dimanche le New York Times. Ces efforts ont été révélés lors de nombreuses interviews menées par le quotidien new-yorkais ainsi que dans des documents et des câbles diplomatiques secrets obtenus par ce dernier.

Les Etats-Unis mènent ainsi des projets discrets pour créer des réseaux de téléphones portables indépendants à l’intérieur de certains pays et conduisent aussi une opération digne du plus pur roman d’espionnage pour mettre en place un Internet furtif. Dans cette perspective, de jeunes entrepreneurs de Washington cherchent à mettre au point des équipements électroniques n’attirant pas l’attention et suffisamment compacts pour être transportés dans une valise de voyage ordinaire.

Communiquer avec l’extérieur sans être repéré

Financée par une allocation de deux millions de dollars du département d’Etat, cette valise pourra passer les frontières d’un pays donné et les équipements y être rapidement assemblés pour permettre des communications sans fil sur une vaste zone avec un accès à Internet. Certains de ces projets portent sur de nouvelles technologies en développement aux Etats-Unis tandis que d’autres s’appuient sur des techniques et outils déjà créés par des pirates informatiques.

Les réseaux de communications furtifs permettront aux activistes de pays comme l’Iran, la Syrie et la Libye de communiquer avec l’extérieur sans que le gouvernement puissent même les détecter, selon des participants à ce projet cités par la NYT. Dans un des projets les plus ambitieux, le département d’Etat et le Pentagone ont consacré au moins 50 millions de dollars pour créer un réseau indépendant de téléphone mobile en Afghanistan utilisant des tours sur des bases militaires protégées comme relais à l’intérieur du pays.

Défendre la liberté d’expression et encourager la démocratie

Ces efforts technologiques des Etats-Unis ont redoublé à partir du moment où, en Egypte, l’ancien président Hosni Moubarak, confronté à une vague de contestation massive, a décidé de couper Internet peu avant d’avoir à quitter le pouvoir. Dernièrement, le gouvernement syrien a temporairement interrompu Internet dans la plupart du pays pour empêcher la mobilisation des manifestants. L’initiative de l’administration Obama est dans un sens un nouveau front dans les efforts diplomatiques américains menés de longue date pour défendre la liberté d’expression et encourager la démocratie.

Durant des décennies, les Etats-Unis ont produit des émissions de radio diffusées dans les pays autocratiques par le biais notamment de «Voice of America». Plus récemment, Washington a apporté son soutien au développement de logiciels qui préservent l’anonymat des utilisateurs dans des pays comme la Chine et pour former des citoyens de ces pays afin de faire passer des informations via le réseau Internet contrôlé par le gouvernement sans être détecté.

© 2011 AFP

source 20minutes

  • Pic et Puce

    Un internet  » furtif  » qu’ils pourront évidemment contrôler et dont ils pourront se servir comme d’une arme de déstabilisation massive…

  • pm

    bien dit, c’est la veritée

    • Rodica

      Décidement l’Amérique n’arrêtera jamais d’étendre son hégémonie sous l’Hypocrite et Nauséabonde bannière de la démocratie pour les peuples ! QUAND FINIRA CET IMPERIALISME BARBARE OPPRIMANT une GRANDE PARTIE de l’HUMANITE? QUAND…….

  • Je ne me souvient plus du nom exact qui a été donné à cet internet underground qui existe déjà, ce sont tous les sites « oubliés » qui ne sont pas référencés par le moindre moteur de recherche, qui ont échappé aux bots, qui sont cachés…

  • nucleargarden

    Démocratie, humanité, humanisme, paix mondiale, etc…Il n’ont que ces mots à la bouche, du vent, tout le contraire de leurs pratiques et les médias, relaient et relaient encore et les crânes gonflent du bourrage, je suis fatigué de toujours taper le même clou, écoeurant !!

    • Pic et Puce

      C’est une technique très élaborée que de dire exactement le contraire de ce que l’on va faire. Notre président en est l’exemple le plus éclatant.

  • Pic et Puce

    Il n’y a pas de raison que cela s’arrête puisque nos dirigeants sont tous soumis corps et âmes aux gourous de New York et que nous avalons leurs infâmes programmes tv à longueur d’année…

  • Antoine

    D’où vient cette information? Le projet du gouvernement Zunien va actuellement dans une direction toute opposée, leur plus grande crainte serait justement de voir un internet décentralisé et incontrôlable se mettre en place. Il serait bon de poster un article sur le projet de loi PIPA (Protect IP Act: http://www.govtrack.us/congress/bill.xpd?bill=s112-968 ) qui en particulier pourrait mettre en danger le fonctionnement actuel des/du DNS et remettre en cause le fonctionnent de l’internet que nous connaissons. Et cette loi forcerait tous les autres états à l’accepter en quelque sorte, pourquoi pas après tout puisqu’ils acceptent déjà le dollar (papier hygiénique en devenir), le concept de guerre préventive, les concepts de sécurité fumeux contre le terrorisme etc… « Défendre la liberté d’expression et encourager la démocratie » mais qui peut croire à ce message peacefull provenant des pontes du Pentagone et du homeland security alors qu’ils prévoient de durcir leurs lois Patriot Act? Trop de liberté sans contrôle et un scénario à la Tunisienne ou à l’Égyptienne voilà bien tout ce que les services de renseignements craignent.

  • Pic et Puce

    Justement…on n’entend presque plus parler de la Tunisie et de l’Egypte où les puissances d’argent semblent avoir repris la main…voire bien piloté ces  » révolution « …