Qui a tué la voiture électrique?

Une voiture propre serait-elle juste un concept? Pensez-vous que les voitures récentes qui vous sont vendues par les grandes marques sont révolutionnaires? Présentant même la voiture électrique comme une merveille pour l’avenir et permettant de protéger l’environnement, pourtant…Le concept est loin, très loin d’être neuf, la voiture électrique était trop performante, trop efficace et celle-ci a été retirée du marché pour mieux nous vendre du pétrole à des prix exorbitants! Retour sur une voiture qui aurait pu changer le monde, mais également sur un mensonge planétaire pour mieux nous faire payer.

VIDÉO: ICI

Description de la vidéo :

Ce documentaire à la fois cynique et amusant met en cause les lobbies pétroliers et l’administration Bush pour pousser General Motors à arrêter le programme de création et de location de voiture électrique en Californie.


Histoire :

L’EV1 fut la première voiture électrique de série produite par General Motors aux États-Unis et avant la Pontiac G6, fut le seul véhicule de l’histoire de cette société à porter la marque « General Motors ». Cette voiture était uniquement disponible en location longue durée et non à la vente.

GM loua plus de 800 voitures EV1 sur les 1100 produites, les véhicules loués devant contractuellement être restitués à GM après le terme de la location de 3 ans. Elles étaient disponibles en Californie et en Arizona et pouvaient être louées et entretenues chez les concessionnaires Saturn.

Le but de l’EV1 était d’une part, de satisfaire les nouvelles lois californiennes sur les véhicules à zéro émission du début des années 1990. Ce programme ZEV (en anglais, Zero Emission Vehicle) spécifiait qu’en 1998, 2% de l’ensemble des véhicules mis en circulation devaient ne plus émettre aucun gaz polluant. GM dépensa plus d’un milliard de dollars pour développer et commercialiser l’EV1, bien qu’une grande partie de ce coût fut pris en charge par l’administration Clinton.

En 2001, GM annula le programme EV1. Malgré des listes d’attente de clients et un retour positif des locataires, GM déclara qu’il ne pourrait écouler assez de voitures pour rendre ce programme rentable et qu’une liste d’attente de 5000 personnes ne générait que 50 clients réellement disposés à louer. Cependant, chaque EV1 offerte à la location trouva preneur. Le prix du véhicule utilisé pour le calcul des loyers variait de 33 995 $ à 43 995 $, ce qui représentait des loyers mensuels de 299 $ à 574 $. Un officiel de l’industrie automobile déclara que chaque EV1 coûtait à GM environ 80 000 $, incluant les coûts de recherche et de développement. Le prix de location des véhicules dépendait également des remises pratiquées par les États. À l’époque, le coût de l’électricité employée comme force motrice du véhicule revenait à environ 1/2 à 1/3 du coût en essence.

Ce reportage a été diffusé sur la chaîne publique PBS en juillet 2006 et met en cause les lobbies pétroliers et l’administration Bush pour pousser GM à arrêter le programme de l’EV1.

Plus d’info : http://fr.wikipedia.org/wiki/EV1_(General_Motors)

Version FR intégrale passer en 2008 sur le Canal Planete: ICI
Il est possible de télécharger la Docu sur ce lien..

Suite et source sur Noxmail.us

  • I was aware many years ago that electric cars had been squeezed out of the market. However, these days there must be more incentive for the car manufacturers to earn « green credits » by producing hybrid or fully electric vehicles rather than hydrocarbon-only. The artificially high price of electric vehicles has dissuaded ordinary Australians from buying them, but now the price is coming down, many older and retired people are buying them. Since Australia’s population will soon consist mainly of people over 50 years, we may be the start of a quiet revolution! When the car companies were having so much trouble getting customers to rent or buy electric cars, back in the late 90s, early 000s, I wondered why governments didn’t subsidise either manufacture or purchase as an investment in environmental futures. However, we all know now that governments only do things that will get them elected soon, not in ten years as someone else might get the credit.

    merci Murfomurf! édit: traduction IMtranlator
    **J’ai pris conscience il y a beaucoup d’années que les voitures électriques avaient été serrées du marché. Pourtant, ces jours-ci il doit y avoir plus de stimulant pour les fabricants automobiles pour gagner «les crédits verts» en produisant des véhicules hybrides ou complètement électriques plutôt que seulement d’hydrocarbure. L’artificiel haut prix de véhicules électriques a dissuadé des Australiens ordinaires de les acheter, mais maintenant le prix descend, beaucoup de personnes plus vieilles et retraitées les achètent. Puisque la population de l’Australie se composera bientôt surtout des gens plus de 50 ans, nous pouvons être au début d’une révolution silencieuse! Quand les compagnies automobiles avaient tant de problème en recevant des clients pour louer ou acheter des voitures électriques, en arrière vers la fin des années 90, tôt 000s, je me suis demandé pourquoi les gouvernements n’ont pas subventionné la fabrication ou achèté comme un investissement pour l’avenirs de l’environnement. Pourtant,tous nous savons maintenant que les gouvernements font seulement des choses qui les feront élire bientôt, et pas dans dix ans comme quelqu’un d’autre pourrait recevoir le crédit.(?)

  • nucleargarden

    Je connais l’histoire depuis très longtemps, fabriquées par la General Motors, tous les utilisateurs étaient enchantés, sans exception, confort, fiabilité, économies, même le look, tout était au rendez-vous et pourtant, après une période test de quelques mois, ils ont tout détruit, bonne preuve que c’est le « mal » qui tire les ficelles de notre monde pourri, et bien d’autres fabrications artisanales avec des moyens de propulsion incroyables ont vu le jour, hélas, il n’est pas bon de sortir ce genre de véhicule, il y va de notre « santé » !!

  • Lecteur

    C’est connu que le lobby petrolier s’attaque aux énergies propres et renouvelable, ils ne seraient même pas prêts à céder 1% de leur marché, peu importe les inconvénients du pétrole, ce qui compte c’est le fric, toujours plus de fric…
    J’avais vu un reportage sur la construction d’une voiture électrique qui fonctionnait avec la lévitation magnétique au Canada. Le constructeur a fait évoluer son projet jusqu’à la finalisation de cette voiture avec brio, mais malheureusement, après un voyage d’affaire aux States, dailleurs il me semble que c’était en Californie justement, il a démissionné, forcé de stopper son projet. C’est dommage, je ne retrouve plus le lien…

  • Mémé

    D’accord pour la voiture électrique, mais à condition de ne pas recherger la batterie avec de l’électricité d’origine nucléaire.
    Celle décrite par lecteur semble pleine de promesses, mais c’est vrai qu’on se heurte au lobby pétrolier.

    • nucleargarden

      Parfaitement d’accord la voiture qui se recharge sur le réseau est un leurre, ne jamais accepter ça sauf quand nous aurons la certitude que l’origine de l’électricité est « propre », ce n’est pas demain la veille !!

  • Lecteur

    Ca y est, j’ai retrouvé des vidéos dessus, le monsieur en question s’appel Pierre Couture :

    http://www.youtube.com/watch?v=g6yVT_3xa4k&feature=related

    http://www.youtube.com/watch?v=sjKttVBBUAA&feature=related

  • noonoo12

    Moteur électro-magnétique qui produit plus d’électricité qu’il n’en consomme (de nombreux prototypes existent dans le monde depuis des années) :
    http://www.youtube.com/watch?v=cJKNFTfKwag&feature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=IIuzvW9c5mU&feature=related

    Moteur hydrogène-essence :
    http://www.youtube.com/watch?v=1tzGZuqEr7M&feature=related

    Plus tous les autres, c’est triste 🙁

    • Lecteur

      Pour l’hydrogène, j’ai lu ça :

      « Les fuites d’hydrogène pendant sa production, son stockage et sa distribution, peuvent augmenter le taux d’humidité de la stratosphère ce qui la refroidirait, rendant le trou de la couche d’ozone plus large, plus profond et plus persistant. Cette étude menée par l’Institut Californien de Technologies (CalTech) et le Jet Propulsion Laboratory (JPL), suggérait que la régénération de la couche d’ozone pourrait être considérablement retardée par la mise en place d’une économie basée sur l’hydrogène. Elle révèle également d’autres impacts possibles de l’augmentation des émissions d’hydrogène, notament leur potentiel à affecter la durée de vie de certains gaz dans la stratosphère la stratosphère, parmis lesquels des gaz à effet de serre. »

      Source : http://fr.calameo.com/read/00001093906aef24a6193

    • Lecteur

      Cette vidéo est la même que celle que j’ai posté dans le sixième commentaire en partant du haut (la première des deux), qui s’intitule « la roue électrique motrice, le futur volé aux quebecois », sauf qu’elle est suivie par autre chose après les dix premières minutes…

  • nucleargarden

    Inutile d’insister, la première voiture à avoir dépassé les 100 km/h est belge et électrique, la Jenatzy du nom de son concepteur, a réalisé cette prouesse le premier mai 1899, oui, 1899 donc la cause était entendue dès le début, toutes les autres initiatives seront étouffées dans l’oeuf, donc inutile d’espérer, le père Noël plus personne n’y croit, ah si Renault avec sa « birouchette », laissez moi rire !!!

  • Gilles

    Quelqu’un à déjà essayer cette chose???????????????????????

    http://french.alibaba.com/product-gs/powerful-magnetic-gas-saver-313168714.html