Razzia dans les magasins biélorusses

Parmi les nombreuses questions que nous pouvons nous poser, il y en a une récurrente, que va-t-il se passer si jamais la situation financière se crashe réellement? Bien sur cela parait inéluctable, mais nous pouvons surtout émettre des hypothèses, nous n’avons jamais réellement connu un te phénomène. Pour nous aider à comprendre les répercussions possibles, nous allons regarder un peu du côté de la Biélorussie qui a connu une déflation subite de 56% le 24 mai dernier.

Le 24 mai dernier, l’économie biélorusse a connu son “mardi noir” avec une dévaluation de la monnaie nationale de 56 %. Au cours de la semaine qui a précédé, les Lituaniens ont observé avec inquiétude le voisin biélorusse s’enfoncer dans la crise : magasins pris d’assaut, distributeurs automatiques vidés, décrit le quotidien de Vilnius Lietuvos Rytas.

Le miracle économique du président de la Biélorussie, Alexandre Loukachenko, a fait pschitt [allusion à la résistance légendaire du régime biélorusse au capitalisme, le président faisant toujours valoir son système quasi étatique, qui a permis, bon an mal an, de maintenir des retraites et des salaires minimaux à peu près décents]. Chez notre voisin, les habitants ne croient plus en rien, surtout pas en l’avenir du zaïtchik [petit lapin, surnom de la monnaie biélorusse provenant de l’illustration sur les billets de banque]. Ils s’efforcent donc d’échanger leur monnaie, qui se déprécie de jour en jour, contre n’importe quel bien. Mais ces biens, eux aussi, se raréfient à vue d’œil. Aussitôt, des files interminables se sont formées près des distributeurs où les Biélorusses se dépêchaient de retirer des billets.
Lire la suite…

moutonsenrages3

1 000 000!!! (MàJ)

1 million!!! Ce n’est pas le salaire annuel de Mister Sarkozy ni le niveau de nos comptes en banque à Voltigeur et moi (ou alors en négatif?), ce n’est pas non plus en rapport avec le montant inscrit en euro sur le billet du dessous (prophétique?;-) ), non!  Il s’agit de 1 million de pages vues, c’est le seuil dépassé aujourd’hui par le blog, un million qui montre bien que le travail abattu n’a pas été réalisé pour rien même si pour certains la qualité est parfois discutable. Ce million, nous le devons aux internautes qui nous ont fait confiance, aux sites et blogs qui également ont contribué au succès du blog, et à tous, nous vous remercions.

Parlons tout de même un peu statistiques puisqu’ils sont au cœur même du sujet, la fréquentation du blog a grimpé en flèche, le nombre de pages du vues ayant explosé en même temps que Fukushima (ça ne s’invente pas…): Décembre: 1 746 pages de vues, Janvier: 11 285 pages de vues, Février: 43 053 pages de vues, Mars: 304 600 pages de vues, et ensuite il y a eu une stabilisation sur la durée… 7 mois de pure bonheur et de passions pour l’information, pour partager nos craintes, pour diffuser l’inéluctable, ça craint, on est mal, mais qu’est-ce qu’on aime ça!!!

Lire la suite…

Insécurité : demandez à votre iPhone ce que fait la police

L’Iphone, plus proche du « big brotherphone » qu’autre chose, vous propose maintenant de savoir si le coin que vous visitez est dangereux pour votre porte-feuille ou non! Pickpockets, stations de métros dangereuses, quartiers sensibles, vous n’irez plus dans Paris par hasard, vous saurez « presque » ou vous rendre sans trop de risque. Petit détail pathétique, l’appli veut donc sauver votre argent d’un vol éventuel mais ne prévient pas le danger à l’approche de la moindre banque… 😉

BeSafe est une appli pour iPhone qui vous indique le niveau de dangerosité d’un lieu en fonction de l’heure de la journée ou de la nuit.

Trois villes figurent au menu de l’appli pour son lancement: Paris, Londres et New-York.

L’appli prend en compte l’heure du jour ou de la nuit et peut vous signaler les endroits où sévissent les pickpockets ainsi que les station de métro dangereuses. Elle se base sur un mélange d’informations publiques et de recherches privées pour établir un niveau de risque variable selon les zones géographiques et les horaires.

Lire la suite…

Banqueroute complète pour les USA!!!

C’est pratiquement fini, terminé, les États-Unis sont au bord du défaut de paiement, tant et si bien que Washington en a parlé, considérant cette option comme « à prendre en compte », c’est tout dire! Voilà donc plusieurs mois que nous annonçons ici que les USA sont finis, qu’ils sont coulés, ruinés, voilà une actu qui donne raison. Le problème est tellement évident que même France 2 en a parlé, mais la fin de l’article est complètement surréaliste, je cite: « Sur le fond cependant, malgré l’importance de la dette des Etats-Unis, pour Fitch , comme pour ses deux grandes concurrentes, Moody’s et Standard &  Poor’s, la dette à long terme de l’Etat fédéral américain présente les  meilleures garanties de remboursement possible, ce que traduit la note « triple A ». A l’heure actuelle, les chances de s’en sortir pour les USa sont…nulles, trop tard!

Des dollars
Fitch n’abaissera la note des Etats-Unis qu’après un éventuel défaut de paiement du Trésor américain

 « Dans le cas hautement improbable où le Trésor manquerait un remboursement  de principal ou un règlement d’intérêts sur une de ses obligations notées,  cette défaillance sera reconnue par un abaissement de la note de l’émission  touchée de AAA à B+ », écrit Fitch  dans un rapport.

Selon la typologie de Fitch , la notation B+ concerne les émissions ne  présentant qu’une assez faible sécurité de remboursement sur le long terme.  C’est la note de solvabilité qu’elle attribue depuis le 20 mai à la Grèce, qui,  grâce à l’aide de l’Union européenne et du Fonds monétaire international, n’a  manqué encore à aucune de ses obligations vis-à-vis de ses créanciers.
Lire la suite…

1 2