Vache folle: Réintroduction partielle des farines animales envisagée

Bientôt le retour pour les porcs, poulets et poissons d’un régime « carné », les farines animales risquent bien de refaire surface. Le CNA envisage leur réintroduction. Doit on craindre la tentation d’en donner aux ruminants en cas de pénurie de fourrage??

Le Conseil national de l'alimentation (CNA) envisage une réintroduction en France en deux temps des farines animales, interdites depuis la crise de la vache folle, dans un rapport préliminaire disponible sur son site internet.

Le Conseil national de l’alimentation (CNA) envisage une réintroduction en France en deux temps des farines animales, interdites depuis la crise de la vache folle, dans un rapport préliminaire disponible sur son site internet.

Instance consultative des ministères de l’Alimentation, de la Santé et de l’Economie, le CNA, qui doit rendre son avis définitif mi-septembre, présente dans son rapport d’étape de « premières pistes de recommandations », débattues lors de sa dernière réunion mardi à Strasbourg.

Il suggère une « autorisation (des farines animales, ndlr) limitée, dans un premier temps, au secteur de l’aquaculture » et envisage ensuite, « dans un deuxième temps, et après un bilan bénéfices/risques, une extension éventuelle à l’alimentation des porcs et des volailles ».

Dans l’ensemble, le CNA, où siègent autorités médicales, agriculteurs, industriels et représentants des consommateurs, plaide une « levée de la mesure de police sanitaire » touchant les produits animaux transformés (PAT), composés de viande et d’os de mammifères pour nourrir porcs, volailles et poissons.

« Les conditions sanitaires ayant conduit à l’interdiction des PAT dans l’alimentation des animaux destinées à la consommation humaine (ne sont) plus d’actualité », explique-t-il.

A la demande du gouvernement, le CNA et l’Anses, l’agence de sécurité sanitaire de l’alimentation, planchent séparément depuis l’été 2010 sur l’éventuelle réintroduction partielle des farines animales, à la suite d’une proposition en ce sens de la Commission européenne.

Bruxelles a proposé en juillet 2010 de lever l’interdiction du recours à certaines farines animales pour l’alimentation des non ruminants comme les porcs, les volailles ou le poisson et de mettre fin à « l’abattage systématique » des animaux menacés lorsqu’un cas d’ESB est décelé.

La Commission entend toutefois maintenir l’interdiction de donner des protéines animales à des ruminants censés se nourrir d’herbe, ou de nourrir un animal avec des protéines issues de sa propre espèce.

Les farines animales, soupçonnées d’avoir contribué à la propagation de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB, maladie de la vache folle), sont interdites dans l’UE depuis 1994 pour les animaux destinés à l’alimentation.

Mais depuis, des travaux de l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) ont montré que si des porcs sont nourris avec des protéines animales transformées de volailles, l’augmentation du risque d’exposition de l’homme à l’ESB serait « négligeable ».
AFP
source France24

  • Pic et Puce

    La course aux profits ne les fatigue jamais….C’est contre nature que de nourrir une vache avec de la farine faite avec d’autres vaches broyées….Ils sont fous !

  • Le passé n’a vraiment pas servit de leçons, cela va recommencer, encore et encore, inlassablement, pour que certazins puissent économiser, ils vont faire bouffer de la vache à des vaches, c’est du « soleil vert » à la sauce bovine!

    • Babou

      C’est pour mieux nous faire avaler la pilule, on essaye incriminer le bio (bactérie via concombre) et comme par hasard la sècheresse aidant, on nous ressort les farines….. Actuellement nous avons un bon cocktail, après les dérives sexuelles, les dérives alimentaires, l’espèce humaine deviendra t’ elle la cannibale ? …… Il faut bien des animaux de laboratoire pour les expériences non ? Nous ne sommes rien d’autre que le fruit d’expériences grandeur nature………

  • nucleargarden

    Il n’y a vraiment rien à faire, il faut dire STOP, si nous n’achetons pas, ils seront bien obligés d’arrêter les productions, encore une fois nous sommes les vrais responsables, qu’ils la bouffent leur farine carnée, bon appétit et crevez avec, je deviens grossier car je crois qu’il faudra en venir à la violence, ils ne comprennent que ça de toute façon !!

  • gesell

    nucleargarden a compris ce qui va se passer, c’est la triste réalité…

  • SuperBird

    LES MÊMES CAUSES PRODUISENT LES MÊMES EFFETS :
    les indigènes de la jungle de Bornéo , mangent le cerveau de leurs proches disparu pour que soit disant leur esprit continue de vivre à travers eux ,
    Résultat: ils tous tot ou tard ont la amladie de Creutzfeld Jacob ,à savoir l’ESB version Humaine ,

    Le canibalisme meme entre animaux conduit toujours à l’ESB , Ceci quelque soit les versions ou les animaux qui se mangent entre eux !!!!
    Donc attendons nous à une explosion de cas de syndrome Creutzfeld Jacob dans les années à venir ,
    mes les dirigeants des multinationales et les politiciens véreux s’en foutent totalement,
    ce qu’ils veulent c’est se faire le maximum de pognon et ceci quelque soit le cout en morts innocents à l’arrivée !!!!!

  • alors il ne faut plus manger de viande …