Sevran: Guéant rassurant, des armes et de la drogue saisis…

Des nouvelles de la petite ville de Sevran qui pourrait presque passer pour un Chicago à la française. Mister Guéant, l’umpiste qui est encore plus à droite que le FN lui-même, se veut rassurant, va y avoir du ménage grâce à la police. On serait presque rassuré, d’un il a évité de parler de « Karsher » mais il a oublié que la police est constamment insultée, caillassée, attaquée, aux effectifs réduits et aux droits réduits sur le terrain et qu’au final ce n’est pas gagné! Et bonne nouvelle pour convaincre le badaud, il y a déjà eu des résultats sur le terrain qui prouvent bien qu’on s’occupe de la population, un effet d’annonce organisé ou juste une coïncidence?

Le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, s’est rendu aujourd’hui à Sevran dans la cité Montceleux, point névralgique du trafic de drogue et théâtre d’une fusillade tout près d’une école, où il a assuré que « la police républicaine » rétablira la sécurité.

« Dans un Etat démocratique, c’est à la police républicaine, sous le contrôle de la justice, de rétablir la sécurité », a-t-il déclaré, alors que le maire de Sevran, Stéphane Gatignon (Europe Ecologie-Les Verts / EELV), en a appelé à l’armée.

Claude Guéant s’est exprimé tout près d’une école primaire où la récréation a encore été annulée cette semaine, pour la troisième fois en un mois, après que des coups de feu eurent de nouveau retenti. « Ce n’est pas possible que l’on tire des coups de feu dans la rue, que l’on prenne une population et une école en otage », a déclaré le ministre. « Dans un Etat républicain, ce n’est pas la population qui doit être punie, ce sont les voyous », a-t-il poursuivi. « Je peux vous assurer qu’entre la justice et la police, nous allons vraiment unir nos efforts pour que les voyous payent, [leur] place est en prison », a-t-il insisté.

Point névralgique du trafic de cannabis

Sevran, point névralgique du trafic de cannabis en Ile-de-France, connaît régulièrement des affrontements avec armes à feu. Depuis un mois et demi, la violence se concentre autour de deux bâtiments de Montceleux, où le contrôle du trafic de drogue se règle à coups de feu et fait des blessés, comme le 17 mai quand deux hommes ont été touchés. Quelques jours plus tôt, des échanges de tirs dans et autour d’un immeuble n’avaient pas fait de victime.

Le maire estime qu' »à court terme, la seule solution est une présence ininterrompue des forces de l’ordre, comme force d’interposition », et « demande une présence de l’armée […] s’il n’y a pas assez d’effectifs pour installer des agents 24h/24h ».

Source: lefigaro.fr

http://www.youtube.com/watch?v=twMTyh_ney0

ILLUSTRATION. 12 kilos de résine et d’herbe de cannabis et 3 000 € en liquideont été saisis ce matin à Sevran (Seine-Saint-Denis) dans un appartement de l'allée Jan-Palach. ILLUSTRATION. 12 kilos de résine et d’herbe de cannabis et 3 000 € en liquideont été saisis ce matin à Sevran (Seine-Saint-Denis) dans un appartement de l’allée Jan-Palach.

Opération coup de poing, ce matin à Sevran (Seine-Saint-Denis). Vers 10 heures, les policiers sont intervenus dans un appartement situé allée Jan-Palach. Aidés par des chiens entraînés pour la recherche de produits stupéfiants, les enquêteurs ont saisi près de 12 kilos de résine et d’herbe de cannabis ainsi que 3 000 € en argent liquide.
Au cours de leur perquisition, les policiers ont également mis la main sur un pistolet-mitrailleur Sten ainsi qu’un fusil de calibre 12. L’occupant des lieux n’était pas présent au moment de l’intervention de la police. Christian Lambert, le préfet de Seine-Saint-Denis s’est rendu sur place. C’est la troisième opération menée depuis mercredi soir autour de l’allée Jan-Palach, théâtre de plusieurs échanges de coups de feu ces dernières semaines.

«La police va multiplier les opérations de ce type dans ce quartier, assure Stéphane Pelliccia, secrétaire régional adjoint pour le syndicat de police Unsa. Les habitants doivent pouvoir vivre sans la crainte d’être blessés par une balle perdue. La lutte contre les trafiquants de drogue se poursuit».

Source: leparisien.fr

  • Pic et Puce

    La population est prises en tenaille par la  » mafia d’en haut  » qui fait semblant de crier au loup et la  » mafia d’en bas  » dont les recrues se comportent littéralement en meutes de loups, toujours prêtes à terroriser les habitants des cités. Tout le monde sait combien le traffic de drogue est profitable aux deux mafias…Il n’y aura pas de si tôt des actions radicales car ce n’est pas dans l’intérêt de certains de ceux qui nous gouvernent. Il y a 800 zones de non droit en France….Mais que fait la police ?

  • frenchprepper06

    La culture du ghetto à l’américaine, si bien décrite par Alain Soral, à désormais gagnée la France.Cette culture est en train de s’installer et de se cristaliser dans nos banlieues. Je plaints les parisiens intra-muros car ils seront bientôt encerclé par des « barbares ». C’est ce mot qu’utilisaient les prophètes comme le père Le Pel, Le puisatien bavarois Alois Irlmaier ou le pasteur sud-africain Nicholaas Van Rensberg en parlant de la fin de Paris. Très longtemps je n’ai pas compris leur propos sur la capitale française. Aujourd’hui le shéma se met en place et tout devient plus clair. Tous parlent d’une guerre civile en France sur fond de guerre mondiale et d’effondrement économique, et de hordes sauvages venant du peuple et mettant Paris à feu et à sang.