Asia Bibi, chrétienne du Pakistan, condamnée à mort pour blasphème

Ce n’est malheureusement pas une histoire exceptionnelle, d’autres cas similaires ont déjà été rapportés et d’autres arriveront. Depuis longtemps les médias en général ferment les yeux sur certaines vérités quand à l’intolérance dans certains pays dont l’Égypte avec les coptes sans cesse traqués, malheureusement nous ne pouvons rien changer mais nous pouvons toujours en parler… Bien sur, il faut aussi se méfier de ce que peux cacher une telle information, certains se souviennent surement de l’affaire Sakineh qui a déchainé les foules et les politiques.

Merci de ne pas faire d’amalgames ni de laisser des commentaires litigieux dans vos commentaires, il s’agit ici du Pakistan, pas de la France, tout commentaire ne respectant pas les règles ni la loi seront supprimés.

Asia Bibi, condamnée à mort au Pakistan pour avoir bu de l'eau dans un puits.

Asia Bibi, condamnée à mort au Pakistan pour avoir bu de l’eau dans un puits.1996-98 AccuSoft Inc., All right

Chrétienne du Pendjab, Asia Bibi, ouvrière agricole, ramassait des baies rouges, des falsas, le 14 juin 2009 dans le village d’Ittan Wali, lorsqu’elle commit l’irréparable aux yeux de ses voisines : boire de l’eau dans un puits supposé réservé aux musulmans. Parce qu’elle a répondu aux femmes qui l’accusaient d’avoir sali l’eau, Asia Bibi a été accusée de « blasphème », un acte passible de la peine de mort au Pakistan. Aussitôt jetée en prison, Asia Bibi a été jugée en novembre 2010 et condamnée à la peine capitale par pendaison. Dans l’attente d’un second procès un appel, cette mère de famille, qui clame son innocence, a livré son témoignage à la journaliste Anne-Isabelle Tollet, qui publie son récit en France (Blasphème, d’Asia Bibi et Anne-Isabelle Tollet, Oh ! Editions, 192 p., 16,90 euros).

 

Comment boire de l’eau dans un puits peut conduire à une condamnation à mort pour « blasphème » ?

C’est à partir de deux simples altercations de voisinage que la vie d’Asia Bibi a basculé. Avant l’épisode du puits, il y avait eu une autre altercation, quelques semaines plus tôt. Asia Bibi gardait des buffles d’eau, dont l’un avait détruit la mangeoire d’une voisine. Accusée de mal faire son travail, Asia avait répondu que le buffle lui avait simplement échappé des mains. Mais le simple fait de répondre quand on est chrétien au Pakistan est plus qu’audacieux ; c’est une forme d’insulte. Même si les chrétiens vivent bien avec les musulmans, ils sont considérés par certains comme des citoyens de seconde zone et doivent garder la tête basse.

Après l’incident du puits, Asia a une nouvelle fois tenu tête à ses voisines et le ton est monté. « Pauvre chienne, sais-tu que ton Jésus est un bâtard », lui a-t-on dit, ce à quoi elle a répondu : « Je ne veux pas me convertir, j’ai foi en ma religion. Qu’a fait votre prophète pour sauver les hommes ? Pourquoi devrais-je me convertir et pas vous ? » On l’a accusée de parler à la place du prophète. « Je pense que Jésus aurait un point de vue différent de celui de Mahomet sur la question » de la pureté de l’eau du puits, et on lui a demandé de se convertir, ce qu’elle a refusé. En réponse à son audace, les voisines d’Asia l’ont alors accusée de blasphème, sachant qu’il s’agissait là d’une arme redoutable.

Comment s’est passé son procès en novembre 2010 ?

Son procès a été très court. Elle s’est rendue au tribunal du district de Nankana ; il y avait beaucoup de villageois présents au procès, mais aussi des mollahs venus exercer une pression sur le juge pour qu’Asia soit condamnée. On ne peut pas vraiment jeter la pierre au juge : s’il avait acquitté Asia, il aurait signé son arrêt de mort et aurait été assassiné le lendemain. Il n’avait pas d’autre choix que de la condamner à mort.

Depuis, Asia Bibi et son avocat ont fait appel à la Haute Cour de justice de Lahore qui, ils l’espèrent, sera moins sous la pression des mollahs et plus objective. Ils entretiennent donc l’espoir que la condamnation à mort sera annulée et transformée en peine de prison.

Photographie personnelle non-datée d'Asia Bibi, avant son arrestation par les autorités pakistanaises.

Photographie personnelle non-datée d’Asia Bibi, avant son arrestation par les autorités pakistanaises.D. R.

Comment êtes-vous entrée en contact avec Asia Bibi ?

C’est grâce au ministre des minorités, Shahbaz Batti, qui jusqu’à son assassinat en mars avait pris la famille d’Asia Bibi sous sa protection. Quand Philippe Robinet, de Oh ! Editions, m’a demandé si un livre pouvait aider Asia Bibi, j’ai tout de suite pris contact avec Shahbaz Batti et sa famille pour discuter et décider si un livre pouvait la servir ou la desservir. Nous sommes arrivés à la conclusion que sa situation – condamnée à mort, croupissant dans une cellule, sa famille en danger et menacée – ne pouvait empirer et nous sommes donc partis dans l’aventure du livre.

Comme il m’était impossible de lui rendre visite en personne en prison, nous faisions passer mes questions par l’intermédiaire de son mari, Ashiq Maseeh. Je le voyais régulièrement, lui transmettais oralement les questions que je voulais qu’il lui pose, et lorsqu’il sortait du centre pénitencier, je recueillais les réponses à chaud. Ça m’a permis d’être très fidèle au récit d’Asia. Dès que j’avais besoin de précisions, je demandais à Ashiq de les lui transmette. L’intégralité du récit lui a été lu et Asia a parfaitement souscrit à ce qui était écrit. Elle est la voix de ce livre, je n’ai été que la plume.

Quelle sont ses conditions de détention ?

Elles sont terribles. Depuis l’assassinat du gouverneur du Pendjab, Salman Taseer [qui avait pris son parti], Asia Bibi a été placée en isolement. C’était une demande de Shahbaz Batti, pour son bien, car elle était menacée de mort – le mollah de Peshawar avait mis sa tête à prix à hauteur de 50 000 euros, il y avait donc un risque qu’un geôlier décide de la tuer pour toucher la prime. Elle est donc sous surveillance vidéo, avec sa nourriture apportée crue, pour qu’elle-même la cuisine afin d’éviter un empoisonnement. Elle n’a plus le droit à la promenade, elle ne marche pas donc elle s’ankylose. Les toilettes se résument à un trou dans la terre… Il est urgent qu’elle sorte de là, car si elle ne meurt pas par pendaison, elle pourrait mourir de maladie ou de fatigue. En ce moment, il fait 45°, il n’y a pas d’aération, pas de ventilation, elle est bouffée par les moustiques.

En outre, elle a attrapé la varicelle il y a deux mois. Son avocat a remué ciel et terre pour qu’elle puisse être hospitalisée, mais cela n’a pas été accepté. Un médecin a quand même pu venir dans sa cellule pour lui apporter des soins, mais c’était exceptionnel. Elle n’a pas de suivi médical.

Le mari d'Asia Bibi, Ashiq Maseeh, entouré de deux de ses filles à Islamabad.

Le mari d’Asia Bibi, Ashiq Maseeh, entouré de deux de ses filles à Islamabad.AFP/FAROOQ NAEEM

La famille d’Asia Bibi est-elle toujours menacée ?

Oui, c’est pour cela que son mari et ses enfants changent régulièrement de maison. Ils vivent reclus, cachés, ne sortent jamais de chez eux, sauf en cas de nécessité. Asia Bibi a cinq enfants, dont trois en âge d’être scolarisés, qui ne peuvent plus aller à l’école. Elle a aussi une fille adolescente handicapée qui, par manque de ressources, ne peut plus bénéficier de soins, ni se rendre à l’hôpital car ce serait trop dangereux.

On sait qu’Asia Bibi a perdu deux soutiens politiques de taille, après les meurtres de Salman Taseer, le 4 janvier, et de Shahbaz Bhatti, le 2 mars. Y a-t-il encore des voix politiques au Pakistan pour la soutenir et condamner la loi sur le blasphème ?

Il reste Sherry Rehman, une députée qui avait essayé de modifier la loi au Parlement, mais elle a écopé d’une fatwa et vit maintenant recluse chez elle à Karachi. Le premier ministre, Youssouf Raza Gilani, lui a même conseillé de partir à l’étranger et affirmé qu’il n’était plus question pour le gouvernement de réformer cette loi sur le blasphème, par peur des représailles.

La classe politique se réfugie dans le silence le plus complet : les deux seuls politiques qui ont publiquement défendu Asia Bibi ont été assassinés dans les semaines qui ont suivi leur prise de position. Tout le monde a peur.

Les espoirs reposent désormais sur la pression internationale : quels pourraient être les leviers de cette pression ?

Au Pakistan, plus personne n’ose prendre position. L’objet de ce livre est justement de lancer un appel à la communauté internationale. Le texte a été traduit en plusieurs langues, il sort dans quelques jours en Italie et en Allemagne, et à l’automne, dans les pays anglophones. Il faut espérer que des gouvernements étrangers fassent pression sur Islamabad, pour que le jugement en appel ait lieu rapidement. Ce livre sert aussi à apporter des droits d’auteur à Asia Bibi et à sa famille, qui lui permettront de se défendre dans de meilleures conditions, en s’entourant de plusieurs avocats, et d’apporter une vie meilleure à sa famille.

Le mari d’Asia Bibi est venu en France la semaine dernière avec une de ses filles. Quel accueil ont-ils reçu ?

Ashiq Maseeh (au centre), et sa fille Sidra, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, dimanche 29 mai.

Ashiq Maseeh (au centre), et sa fille Sidra, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, dimanche 29 mai.D. R.

Le Quai d’Orsay les a très bien reçus et s’est dit prêt à s’engager. Ashiq a insisté sur le fait qu’il fallait absolument parler du cas d’Asia, que la France devait demander au Pakistan qu’elle soit vite rejugée et innocentée. Par ailleurs, la famille d’Asia Bibi a souligné qu’au Pakistan les personnes accusées de blasphème sont marquées de façon indélébile et restent menacées, même si la justice les innocente. Ils espèrent donc que la France puisse être un territoire d’accueil en cas de demande d’asile.

Asia Bibi a-t-elle eu des échos de la sortie de ce livre ?

Elle a vu son mari il y a une semaine, avant qu’il parte en France. Il lui a dit qu’il défendrait son livre afin qu’elle ne soit pas oubliée. Le combat ne fait que commencer, il faut qu’il se traduise maintenant par des faits.

Ce livre permet d’incarner Asia Bibi. Ce n’est plus une femme emprisonnée dans un pays lointain. On ne peut plus fermer les yeux et se boucher les oreilles. C’est une mère de famille d’une cinquantaine d’années, qui n’a pas blasphémé, victime d’une loi injuste – qui frappe d’ailleurs en premier lieu les musulmans. Asia Bibi est devenue malgré elle le bouc-émissaire de cette loi sur le blasphème.

"Blasphème" d'Asia Bibi et Anne-Isabelle Tollet, Oh ! Editions, 192 pages, 16,90 euros.

Source: lefigaro.fr

  • Autopsy

    y a t il une différence entre la France et le Pakistan ?! en Pakistan peut être on condamne à mort pour blasphème , et en France on s’attaque aux musulmans toutes les heures, dernièrement on a fermé un institut islamique à Boissy-Saint-Léger sans la moindre raison, et c’est bien dommage qu’un Blog pareil se réfère au journal LEMONDE le Moteur de la propagande occidentale !

  • Alti

    Autopsy, si l’institut islamique a été fermé c’est pour non respect des conditions de sécurité, comme chaque lieu accueillant le public ce type de site religieux doit respecter des normes. Il faut par contre vraiment n’avoir aucun sens moral pour comparer cette fermeture à la condamnation à mort d’une femme pour ses croyances.

    Sinon, le Pakistan a des lois, même si on a du mal à le comprendre, sa population souhaite une stricte application de la loi coranique qui punit l’abandon de l’islam par la mort.

  • Autopsy

    @ Alti ou t’as trouvé que l’institut a été fermé à cause du non respect des normes , l’institut a été fermé du jour au lendemain , et c’est le tribunal qui a décidé ça sans y donner explication , puis revenant au sujet le Pakistan comme il est un pays islamique et sa population veut l’application des lois islamique donc chaque citoyen en est informé et en est conscient et ils sont libres d’appliquer leurs propres lois donc on n’a pas à intervenir pour modifier une telle ou telle loi comme le Pakistan n’a pas dire que loi de tel ou tel pays né me plait pas , j’ais l’impression que dans monde où nous vivons, la modèle occidentale est le modèle pure parfait à apprendre sans hésitation et on a le droit d’intervenir et faire modifier des lois qui nous , déplaisent !
    puis ce qui est paradoxale, c’est que si le Pakistan veut appliquer ses lois c’est qu’il assume son statut , par contre en france c’est le contraire parler de laïcité et qui dit laïcité dit que toutes les religions sont au même niveau mais au meme temps on s’attaque à une religion en plus pas seulement pour la stigmatiser mais aussi pour faire diversion, donc soit on est musulman soit on est laïque soit on est chrétien … et chaque pays est libre d’appliquer ses propres lois et si on est pas content de certaines lois tel ou tel pays on a qu’à les faire venir en france mais on doit l’assumer pas quand les amène on va dite après qu’il y a trop d’immigrés !

  • Autopsy

    et je m’excuse pour les fautes pas évident de taper sur un écran de 3 pouces et vérifie au même temps et j’insiste sur le fait que ce blog puise dans les sites propagandistes je préfère que ça vienne du journal l’humanité que de ce journal au moins dans l’humanité parlent de tous le monde sans exception par contre vous êtes libres de le faire , ne le prenez pas mal .

  • Avant de dire que le blog se fourni sur les sites propagandistes, je te suggère amicalement de regarder « qui sommes nous ».
    On diffuse ce qui nous parait digne d’intérêt et ce, d’où que ça vienne, nous laissons les lecteurs libres de leurs opinions, ce qui est une démarche ouverte vers l’autre!
    Ce n’est pas parce que les idées ne sont pas homogènes (et tant mieux ça permet les débats), qu’il faille faire l’apologie d’un parti quelconque pour des idées qu’il propage!
    Nous ne laissons personne penser pour nous, ni nous dicter notre ligne de conduite, pas plus que nous imposons nos idées, ou obligeons quiconque à nous lire et à être d’accord avec nous.

  • Dry

    Autopsy crois tu vraiment que si le pays était Chrétien personne n’en parlerais ? personne ne serait choqué par type de condamnation ????

    Le monde marche à l’envers ou quoi ? nous n’avons plus le droit d’avoir une opinion humaine à partir du moment que l’on parle de l’Islam ???
    Donc pour toi cela te parait humainement normal, désolée mais pour moi absolument pas … (comme tant d’autres choses ici ou ailleurs….)

  • Autopsy

    humainement ! et vous êtes choqué et tout ça rien que pour donner son opinion , laissez rire alors , c’est in peu comme l’affaire de sakineh on a fait un scandale international rien que pour donner son opinion , une criminelle inculpée pour avoir tué son marie ou participé dans l’homicide de son marie et nous qu’est qu’on en a fait, on en a fait une icône pour les femmes combattantes , même nos ministres se sont ridiculisés pour elle , tout ça pour diaboliser un pays !

  • Dry

    Tu as raison je vais éviter d’avoir des opinions … sait on jamais je pourrais donner du temps aux aides humanitaires, manifester contre ce que fait l’Etat d’Israël ou accueillir chez moi des immigrés qui ont eu de sérieux problèmes chez eux parce que justement ils avaient des opinions … ;)

  • Il me vient à l’esprit une phrase que j’ai lue, et dont je ne sais plus qui l’a dite.
    **Mon Dieu!! que de crimes l’on commet en Ton Nom!!**

  • Gandhiji

    – Caricatures de mahomet : Blasphème !!!
    – Interdiction de la burqa : Racisme !!!
    – Dénoncer la lapidation, l’excision, l’infibulation : Stigmatisation !!!
    – S’indigner que l’on égorge ceux qui pensent différemment : Islamophobie !!!

    Ça va ? J’ai bien retenu la leçon ???

  • Elle a bon dos la religion!!

  • candide

    C’est un peu moche comme débat. Quand Benoit XVI a décidé d’excommunier une enfant mexicaine enceinte d’un viol, qui n’aurait pas survécu à l’accouchement, parce qu’elle avortait, de très nombreux cathos se sont insurgés. Ce n’est pas ici, une contestation contre l’Islam, mais une réaction contre ce qu’on peut faire au nom de Dieu, effectivement. L’Europe est restée très Chrétienne dans ses valeurs, je te l’accorde ; mais en se détachant des prêcheurs, elle a beaucoup gagné en qualité de vie. L’eau est une symbolique de vie. Interdire a quelqu’un de se deshydrater au seul motif de sa religion, indique très bien dans sa symbolique, la logique holocaustaire sévissant dans ce pays. Le blasphème ici n’est pas de boire de l’eau réservée aux seuls musulmans, le blasphème ici est simplement la vie ; et si tu as la seule outrecuidance d’indiquer ta vie, par ta soif, de te rattacher ainsi la communauté humaine, tu es punie de mort au Nom de Dieu ! A ta santé ! Hic !

  • Autopsy

    c’est vrai Dry faut éviter d’avoir des opinions par contre comparer une colonisation et un massacre avec une justice d’un État indépendant est vraiment grave , en plus on ne peux pas résumé l’arrivée des immigrés chez toi par de simples problèmes , s’ils sont gouvernés par des dictateurs , ces dictateurs ont été mis par les colonisateurs, en suite on leur a donné une liberté et une indépendance illusoire par qu’il fallait dissimuler une phase cachée en nous , puis on a mis en place des marionnettes qu’on commande à distance on élimine celui qui sort du chemin ce fut le cas pour thomas sankara président du guinée , et dernièrement on a fait pareil pour la marionnette du cote d’ivoire on en a viré une et on en a mis une autre , tout ça on l’a fait au nom de la DÉMOCRATIE ET LES VALEURS HUMAINES parce que on est les maitres de ce monde actuel .

  • candide

    Et j’ajoute pour le respect des lois locales et ici Pakistanaises : si on flingue systématiquement les opposants à l’intégrisme, opposants représentant un courant d’opinion pakistanaise, on se demande où est le respect des lois pakistanaises que tu pronnes ?

  • Dry

    Autopsy crois tu que Sarko n’est pas aussi une marionnette aux mains des personnes qui ont l’argent et le pouvoir réel et que nous en subissons pas les conséquences et crois tu vraiment que l’argent n’est qu’occidental ??? :/
    Bien évidemment ces conséquences, sont moins importantes que dans certains pays, nous avons encore, entre autres, une certaine liberté d’expression (de ne pas être d’accord, comme nous le faisons actuellement) une possibilité d’accéder à l’information de tout genre pour Nous forger Notre propre opinion. Mais quand est-il pour les 3/4 de la planète ??? …

    A te lire d’un coté tu as les méchants occidentaux et de l’autre les bons du reste du monde, si c’était aussi facile à classer cela se saurait et malheureusement l’humain de partout à soif de pouvoir quelque soit sa couleur ou sa religion …

    Tu peux « politiser » ce post si tu veux … perso je ne suivrais pas? car comme je te l’ai dit pour moi c’est une question humaine, Candide à très joliment exprimé « le blasphème ici est simplement la vie… » .

  • Autopsy

    c’est bien ce je pense vous êtes lobotimisés , pour vous pratiquer l’islam = intégrisme fondamentalisme, quand tu dis opposant à l’intégrisme tu dis opposant à l’islam sauf qu’on a changé le mot islam par intégrisme pour le contraster , on utilise les mots comme on veut pour déformer n’importe quoi à notre guise , et en Pakistan les gens sont pas dupes ne sont des moutons enragés ils savent très bien qu’on parle d’intégrisme on vise directement l’islam , on veut modeler l’islam comme on veut

    • Mais faut arrêter là! On ne joue pas ici le jeu des politiciens puisqu’avant tout ce sont eux qui poussent au racisme! Les débats, les lois, les idées, qui les proposent, les politiciens! Ici, on montre une information sans amalgames, je connais personnellement des musulmans qui sont fantastiques, rien à voir avec cette vision de la religion! Quand au Pakistant, si l’Islam doit être comme cela, je plains les habitants qui sont élevés et donc endoctrinés dans cet esprit, comment un enfant peut-il grandir en acceptant le fait qu’un chrétien n’est pas moins respectable qu’un athé ou qu’un musulman? C’est ça l’Islam pour toi? La charia et le jihad? Tu ne penses pas qu’il faut baliser le pouvoir des religions pour éviter les abus? J’ai été catholique, je ne le suis plus, et quand actuellement je constate les dégâts qu’a fait cette religion, je suis content de ne plus aller à la messe le dimanche comme je le faisais étant gosse (et même ado!).

  • Dry

    Nous sommes lobotomisés ? Pour toi Autopsy, je remets ce lien,

    http://www.youtube.com/user/ThePlot911#p/u/2/BDuhZvbkvVw

  • Autopsy

    merci Dry pour le lien c’est intéressant

  • Autopsy

    oui t’as raison bénji, sauf que ce genre d’info sert toujours à diaboliser les pays, le résultat c’est quoi toujours des guerres encore et encore

  • candide

    Ce me gonfle toujours un peu quand j’entends parler de la colonisation et des victimes de la colonisation. Dans ma famille, un certain nombre d’hommes sont morts au champ d’honneur, comme on dit, sous l’uniforme, pour la France. Et aux colonies. J’ai une belle boite pleine de médailles à la maison. Quand les hommes partaient pour la guerre, ça faisait rigoler personne en France, dans les familles. Ca les faisait encore moins rigoler, quand ils y restaient. Pas d’homme à la maison, ça veut dire la misère. Le malheur pour toute la famille. N’oublie pas non plus Autopsie, quand tu parles de la colonisation, qu’ici aussi, il y a eu de la souffrance et qu’elle est encore présente dans les familles. Ou dans la chair de certaines personnes qui sont revenues, pas tout à fait entières. Tu crois qu’ils se battaient contre les mulsulmans ? Ou les bouddhistes ? Ces guerres coloniales étaient uniquement destinées à préserver des lobbyings financiers. Les hommes, ça n’a jamais eu beaucoup d’importance.
    Quant à ton histoire de lieu de culte, fermé… Quand je vais trop longtemps à l’étranger, la France me manque. Je me refugie dans les cafés de l’Alliance Française, pour entendre ma langue, et manger des croissants. A partir de cette expérience, je comprends parfaitement que des personnes venant d’autres contrées, possèdent une nécessité viscèrale de se retrouver entre elles, dans leurs rituels. Ca permet de ne pas complétement pêter les plombs. A condition que le lieu d’accueil ne soit pas celui d’un endoctrinement intégriste qui enferme. Ce qui me choque chez certains musulmans, c’est leur absence totale d’humilité. Un refus catégorique de considérer qu’il y a des choses favorables ici et qu’ils sont mis au même pied que les autres. Si tu acceptes de regarder autour de toi, tu verras des tas de lieux de culte, qui ferment. Parcequ’il n’y a désafection, ou bien parce l’Eglise se casse la gueule. Un moellon en pierre de taille sur la tronche d’un paroissien n’est pas une bénédiction et n’en fait pas un martyr. Les familles européennes sont encore toutes marquées des guerres du XXéme siècle. Une information comme celle là n’est pas faite pour diaboliser un pays. On parle seulement aujourd-hui des enfants des tondues. Qui, aujourd-hui encore se sentirait autorisé à moquer l’une de ces personnes née d’une mixité franco-allemande ? Tu sais, ces femmes que l’on promenait en sous-vêtements, tondues et couvertes de croix gammées, jetées à la vindicte populaire où les résistants de la dernière heure devaient êtres les plus virulents à leurs égards. Il y a cette mémoire qui nous donne envie de ne plus voir ces choses là ici, de rester muets, ou d’y participer.
    C’est bien d’en parler.
    Dans les holocaustes, il y a toujours des prémices.
    Avant l’attaque des groupes, il y a une avant-garde servant de bouc-émissaire.
    Tu ne peux pas nier qu’il y a actuellement quelques problèmes en terre d’islam.
    Problèmes de religions avec les groupes minoritaires. Problèmes avec les femmes. Les enfants. Petites mariées à 8 ans. Petits garçons soldats. Hommes excécutés. homophobie. Explosion de monuments cultuels, patrimoine de l’humanité. Racket. Trafic de drogue et tout ce qui va avec.Beaucoup de musulmans en ont raz-le-bol de ces débordements et le mot est faible.
    Quand tu parles avec les vieux de la vieille de l’immigration, ces hommes qui ont été des bougnoules, ici, en France, ils se disent très inquiets de ce qui s’y passe avec les barbus. Et eux, ils en ont bavé. Il n’y avait pas le rapprochement familial en plus. La cité, elle était réservé aux français, parcequ’à l’époque, l’immigration débutait et eux, n’étaient pas une priorité dans la crise du logement. Leur pays, c’est toujours là-bas. Mais, ils disent, avec humilité et un petit sourire malicieux, mes enfants sont nés ici, où ils ont une situation. Tu ne peux pas que globaliser dans le malheur. D’autres s’en chargent déjà à ta place. En critiquant cet article par des analogies malheureuses, tu ouvres le lit au pire.
    Je suis fauchée. Il y a peu de temps, j’ai acheté, à contre coeur, la dernière production de Mme Elisabeth Badinter, qui critique l’allaitement maternel, pour le dépioter, soigneusement, sujet sur lequel je reviendrai plus tard. Ne l’achetez surtout pas. Mme Badinter est très inquiète pour son portefeuille d’actions dans la pétrochimie et déplore donc la perte d’une manne financière importante issue du lait artificiel, puisque les familles s’organisent pour favorisr l’allaitement des nouveaux-nés.
    Ce bouquin, là, pour Asi

  • candide

    Ce me gonfle toujours un peu quand j’entends parler de la colonisation et des victimes de la colonisation. Dans ma famille, un certain nombre d’hommes sont morts au champ d’honneur, comme on dit, sous l’uniforme, pour la France. Et aux colonies. J’ai une belle boite pleine de médailles à la maison. Quand les hommes partaient pour la guerre, ça faisait rigoler personne en France, dans les familles. Ca les faisait encore moins rigoler, quand ils y restaient. Pas d’homme à la maison, ça veut dire la misère. Le malheur pour toute la famille. N’oublie pas non plus Autopsie, quand tu parles de la colonisation, qu’ici aussi, il y a eu de la souffrance et qu’elle est encore présente dans les familles. Ou dans la chair de certaines personnes qui sont revenues, pas tout à fait entières. Tu crois qu’ils se battaient contre les mulsulmans ? Ou les bouddhistes ? Ces guerres coloniales étaient uniquement destinées à préserver des lobbyings financiers. Les hommes, ça n’a jamais eu beaucoup d’importance.
    Quant à ton histoire de lieu de culte, fermé… Quand je vais trop longtemps à l’étranger, la France me manque. Je me refugie dans les cafés de l’Alliance Française, pour entendre ma langue, et manger des croissants. A partir de cette expérience, je comprends parfaitement que des personnes venant d’autres contrées, possèdent une nécessité viscèrale de se retrouver entre elles, dans leurs rituels. Ca permet de ne pas complétement pêter les plombs. A condition que le lieu d’accueil ne soit pas celui d’un endoctrinement intégriste qui enferme. Ce qui me choque chez certains musulmans, c’est leur absence totale d’humilité. Un refus catégorique de considérer qu’il y a des choses favorables ici et qu’ils sont mis au même pied que les autres. Si tu acceptes de regarder autour de toi, tu verras des tas de lieux de culte, qui ferment. Parcequ’il n’y a désafection, ou bien parce l’Eglise se casse la gueule. Un moellon en pierre de taille sur la tronche d’un paroissien n’est pas une bénédiction et n’en fait pas un martyr. Les familles européennes sont encore toutes marquées des guerres du XXéme siècle. Une information comme celle là n’est pas faite pour diaboliser un pays. On parle seulement aujourd-hui des enfants des tondues. Qui, aujourd-hui encore se sentirait autorisé à moquer l’une de ces personnes née d’une mixité franco-allemande ? Tu sais, ces femmes que l’on promenait en sous-vêtements, tondues et couvertes de croix gammées, jetées à la vindicte populaire où les résistants de la dernière heure devaient êtres les plus virulents à leurs égards. Il y a cette mémoire qui nous donne envie de ne plus voir ces choses là ici, de rester muets, ou d’y participer.
    C’est bien d’en parler.
    Dans les holocaustes, il y a toujours des prémices.
    Avant l’attaque des groupes, il y a une avant-garde servant de bouc-émissaire.
    Tu ne peux pas nier qu’il y a actuellement quelques problèmes en terre d’islam.
    Problèmes de religions avec les groupes minoritaires. Problèmes avec les femmes. Les enfants. Petites mariées à 8 ans. Petits garçons soldats. Hommes excécutés. homophobie. Explosion de monuments cultuels, patrimoine de l’humanité. Racket. Trafic de drogue et tout ce qui va avec.Beaucoup de musulmans en ont raz-le-bol de ces débordements et le mot est faible.
    Quand tu parles avec les vieux de la vieille de l’immigration, ces hommes qui ont été des bougnoules, ici, en France, ils se disent très inquiets de ce qui s’y passe avec les barbus. Et eux, ils en ont bavé. Il n’y avait pas le rapprochement familial en plus. La cité, elle était réservé aux français, parcequ’à l’époque, l’immigration débutait et eux, n’étaient pas une priorité dans la crise du logement. Leur pays, c’est toujours là-bas. Mais, ils disent, avec humilité et un petit sourire malicieux, mes enfants sont nés ici, où ils ont une situation. Tu ne peux pas que globaliser dans le malheur. D’autres s’en chargent déjà à ta place. En critiquant cet article par des analogies malheureuses, tu ouvres le lit au pire.
    Je suis fauchée. Il y a peu de temps, j’ai acheté, à contre coeur, la dernière production de Mme Elisabeth Badinter, qui critique l’allaitement maternel, pour le dépioter, soigneusement, sujet sur lequel je reviendrai plus tard. Ne l’achetez surtout pas. Mme Badinter est très inquiète pour son portefeuille d’actions dans la pétrochimie et déplore donc la perte d’une manne financière importante issue du lait artificiel, puisque les familles s’organisent pour favorisr l’allaitement des nouveaux-nés.
    Ce bouquin, là, pour Asia Bibi, je l’achéterai par militantisme, avec mon coeur, pas contre l’islam, mais contre des lobbyings de monstres.

  • silver

    tres belle religion que l islam.tabassage des femmes,lapidation,decapitation d occidentaux a la machette de boucher,conversion a l islam de force,propagation du djiiad a l ensemble de l occident,attentats au nom de allah,crime d honneur musulman,endoctrinement religieux.j en sors encore ou c est bon la? partout dans le monde ou cette religion a instaurer la chariah (loi islamique) c est devenue l apocalypse.un bon ex la suede allez voir ce qu ils se passe la bas avec les musulmans qu ils ont fait venir avec joie c est edifiant :)

  • gladys

    De quel droit prend-on la vie de quelqu’un?
    Certainement pas du droit Divin.

    Une loi condamnant à mort est humaine et non divine.
    les religions sont humaines (avec tout plein, tout plein de lois différentes selon les religions).
    Dieu n’a que faire de prosternations, de gloire rendue, de cierge etc…Dieu c’est la vie…
    Dieu ne condamne pas, à l’inverse de l’homme qui juge et condamne, Si blasphème il y a, c’est bien la condamnation à mort humaine.

    Aucunes religion ne détient la vérité, pas plus que les courants philosophiques, ou politiques, arrêtons de prendre parti et de défendre l’un ou l’autre, car cela engendre la haine et c’est ainsi que surviennent les guerres.

    Si seulement nous pouvions nous unir tout simplement…Et ceci au nom de la vie.

  • candide

    Tu viens de t’en prendre plein la gueule, Autopsie. Si tu veux rencontrer l’Islam, je te conseille de visiter le rayon librairie de ton supermarché, ou une librairie, ou une médiathèque. Il y a actuellement une myriade d’auteurs et réalisateurs mulsulmans qui offrent des chef-d’oeuvres. Ils y parlent de l’Islam, mais d’une façon très humaine, aboutissant au surnaturel.

  • Mémé

    Ce qui me navre, c’est que les Pakistanais vivent sous la tyrannie de chefs religieux qui effectivement interprètent l’islam à la sauce qui leur convient pour asservir les gens ( surtout les femmes) Et ceux qui osent critiquer sont tout de suite drastiquement réduits au silence.
    C’est vrai qu’il y a de quoi devenir athée…