USA: la Cour suprême ordonne à la Californie de vider ses prisons

Manquait plus que cela! Je n’ose pas imaginer le chaos et ce qu’il peut se passer si des prisonniers sont libérés à la pelle simplement par ce qu’il n’y a pas de place…

La Cour suprême des Etats-Unis a donné raison lundi à deux prisonniers se plaignant de leurs conditions de vie dans les prisons surpeuplées de Californie en ordonnant à cet Etat de libérer des milliers de détenus.La Cour suprême des Etats-Unis a donné raison lundi à deux prisonniers se plaignant de leurs conditions de vie dans les prisons surpeuplées de Californie en ordonnant à cet Etat de libérer des milliers de détenus.

La Cour suprême des Etats-Unis a donné raison lundi à deux prisonniers se plaignant de leurs conditions de vie dans les prisons surpeuplées de Californie en ordonnant à cet Etat de libérer des milliers de détenus.
Dans une décision serrée à cinq contre quatre, la plus haute juridiction des Etats-Unis affirme vouloir répondre à une situation « exceptionnelle » où des prisonniers « souffrent et meurent » en raison de la surpopulation carcérale.


Avec 156.000 prisonniers dans 33 prisons prévues pour en accueillir 80.000, la Californie détient un record aux Etats-Unis, mais la question de la surpopulation et de sa régulation par l’Etat fédéral concerne la totalité des Etats d’un pays où près de huit habitants sur 1.000 sont incarcérés.
« Par manque de lits, des détenus suicidaires peuvent passer de longs moments dans une cage de la taille d’une cabine téléphonique », rappelle la Cour suprême dans sa décision, citant le cas d’un prisonnier « resté ainsi pendant près de 24 heures, nageant dans son urine, hébété ».
De nombreux exemples suivent, accompagnés de photos, chose exceptionnelle dans une décision de la juridiction suprême.
Les images de gymnases bondés de prisonniers tentant de se frayer un chemin entre des centaines de couchettes superposées avaient frappé l’opinion publique en 2006.
A l’origine du dossier, deux prisonniers, l’un en 1990, l’autre en 2001, ont déposé plainte au nom de l’ensemble de leurs congénères estimant que leurs droits constitutionnels étaient bafoués lorsqu’ils devaient attendre des mois pour recevoir certains soins médicaux.
Des médiateurs indépendants ont été nommés afin de superviser les injonctions judiciaires successives qui ont depuis imposé à la Californie de remédier à la situation.
La population carcérale a été légèrement réduite, par le transfèrement de certains détenus dans d’autres Etats, mais pas suffisamment, le personnel médical et psychiatrique, ainsi que le nombre de gardiens, n’ont pas été augmenté en nombre satisfaisant et les projets de construction de nouvelles prisons ont été stoppés par la crise économique.
En 2009, trois juges fédéraux réunis en formation exceptionnelle ont ordonné la libération de 46.000 détenus, jugeant que l’Etat savait depuis 20 ans que la situation n’était ni légale ni tenable.
C’est cette injonction que la Cour suprême a confirmé lundi, sans néanmoins fixer un nombre précis de libérations, et en insistant sur le fait qu’elle laissait « le choix des moyens pour réduire la surpopulation carcérale (…) à la discrétion de l’Etat », si celui-ci parvient à trouver une solution alternative rapide.
Quoiqu’il en soit, la Californie ne devrait pas ouvrir grandes les portes de ses prisons du jour au lendemain mais relâcher petit à petit les condamnés à des peines légères ou ne pas en incarcérer de nouveaux.
Au delà de la question humanitaire, c’est celle de l’intervention de l’Etat fédéral – ici la justice – dans les affaires intérieures d’un Etat qui, encore une fois, divisent les parties.
Les quatre juges les plus conservateurs de la Cour se sont élevés contre la décision de la majorité, estimant qu’elle revenait à ordonner la libération de plus de 30.000 prisonniers, « peut-être l’injonction la plus radicale dans l’histoire du pays ».
Pour eux, le risque est trop important pour la société de libérer des prisonniers et prévaut sur le respect des droits constitutionnels de ces derniers.
A l’inverse, la puissante organisation de défense des libertés civiles, l’Aclu, a applaudi une décision qui « concrétise la nécessité pour la Californie d’investir dans une réforme des procédures de condamnation et de libérations conditionnelles, notamment pour les petits larcins sans violence ».
Elle a rappelé dans un communiqué que la réduction de la population carcérale « économiserait aux contribuables un demi-milliard de dollars par an ».

Source: leparisien.fr

10 commentaires

  • Dr.um

    Moi ça me fait plaisir car quand ont met tout bout à bout, il est l’évidence même que ça vas péter dans vraiment pas longtemps…

    Notre plan doit être :
    1) Réfléchir à comment survivre aux désastre à venir.
    2) Réfléchir à quoi mettre en place par la suite pour évite de répéter ces horreurs.

    Car ne vous illusionnez pas le chaos ne tombe pas du ciel il est organisé.
    Il y a donc des intérêt à généré un tel chaos, qui se révèleront à la sortie de cette période troublé. C’est à cet instant précis qu’il faudra être fort et ne pas ce laissé berné !

  • SCHARZENEGGER ancien Gouverneur a laissé la CALIFORNIE en faillite.
    Ils prévoient, de surcroît, un sacré tremblement de terre – la FEMA a commandé de la nourriture lyophilisée et des couvertures…
    ce doit être pour bientôt…

  • Lecteur

    Arlette, peut tu donner des sources pour la FEMA s’il te plait, ça m’interesse…

  • Lecteur

    Ooops! « peuX tu » rectification…

  • Lecteur

    Merci à vous deux, je vais regarder ça…

  • frenchprepper06

    Non le chaos n’ai pas organisé, il s’installe naturellement et progressivemrnt à cause de nos choix de vie.L’individualisme et le consumérisme ne peuvent pas être des buts en soi et cela concerne chacun d’entre nous.Nous sommes tous responsable de la situation présente. Le désordre, pour ne pas dire l’anarchie grandissante de nos sociétés, est exponentiel et va devenir très vite insupportable. Nous avons oubllié le sens profond de notre existence et la chute est désormais inexorable, inévitable…
    Dans peu de temps, lorsque les problèmes financier, economique et alimentaire deviendront aigue vous ne pourrez compter que sur vous-même pour assurer votre sécurité. Comprendre que la societé est en train de se liquéfier sous vos yeux, c’est bien, se preparer est encore mieux…

  • Lecteur dit : 24/05/2011 à 11.36 – Arlette, peux-tu donner des sources pour la FEMA s’il te plait, ça m’intéresse…
    —————————————-
    Il y a plusieurs Sites au CANADA….
    – la Place Publique / Canada
    – Planète Révélations
    http://www.suivi-soleil.over-blog.com
    http://www.aucune.conspiration.juste.la.vérité.over-blog.com
    mais d’abord, je l’avais vu sur le blog d’Isabelle. Elle avait été obligée de changer de Site – pour un autre, puis il y figurait aussi un blog « mon génie » – j’avais lu vaguement les prévisions…
    http://www.conscience-du-peuple.blogspot.com/
    Lundi 7 février 2011 – La FEMA simulera un tremblement de terre dans le Secteur de la faille de New-Madrid en Mai prochain.
    D’ici là, des Exercices au niveau local prendront place au cours du mois d’avril prochain dans les Etats qui se trouvent le long de la faille. C’est la première fois que de tels Exercices ont lieu dans le Secteur de New-Madrid.
    Le but de cet Exercice National de la FEMA sera de préparer et de coordonner tous les Services d’Urgences à offrir une réponse rapide et efficace dans l’éventualité d’un Evénement catastrophique (Désastres Naturels ou Attaques terroristes).
    Cet Exercice a été mandaté par le Congrès Américain et il impliquera tous les départements du pays, toutes les Agences officielles et tous les employés-clé. Des postes de commande seront créés, des Centres d’opérations et des lieux pour recueillir les sinistrés.
    Les Etats qui seront concernés sont :
    Alabama, Kentucky, Mississippi, Tennessee, Illinois, Indiana, Arkansas et le Missouri.
    Les opérations qui seront visées sont :
    – Les communications,
    – La logistique et la distribution des ressources,
    – Les soins à la population (abris, nourriture),
    – Les soins médicaux,
    – Les évacuations et les hébergements d’urgence,
    – Les informations et les Alertes délivrées à la population,
    – Les Centres de gestion de crise,
    – Les Opérations qui suivront la crise,
    Communiqué officiel du « National Level Exercice 2011 » :
    http://www.shakeout.org/downloads/nle_factsheet.pdf
    Site internet : http://www.shakeout.org/centralus/
    ——————————-
    4) – Lundi 7 février 2011 – Les CHEMTRAILS (traînées chimiques volontairement vaporisées par des avions) sont reconnus par le réseau C.B.S. Le réseau C.B.S. d’Atlanta a fait un Reportage sur les CHEMTRAILS intitulé – « Sinistre Conspiration » où on peut entendre Michael MURPHY qui a produit un Documentaire sur les chemtrails et qui déclare sur C.B.S. que les chemtrails sont un « Crime CONTRE l’Humanité ». C.B.S. demande de leur envoyer des photos de chemtrails…
    En ANGLAIS, bien évidemment !
    http://www.youtube.com/watch?v=YL9JJn5XYNM&feature=player_embedded