Lyndon LaRouche s’exprime sur l’affaire DSK et la chute imminente du système financier

Ca en devient un letmotiv, les conséquences au niveau mondial ne passeront pas inaperçues!

20 mai 2011 (Nouvelle Solidarité) – Lors de l’émission Weekly Report sur le site de son Comité d’action politique, l’économiste américain Lyndon LaRouche à livré son appréciation de la situation internationale à l’aune de l’affaire DSK.

« Ce que je vais dire ne va pas aller dans les détails de l’affaire Strauss-Kahn en elle-même, mais a tout à voir avec le fait que Strauss-Kahn soit aujourd’hui emprisonné à New York. Ce fait même n’est pas important. L’important sont ses implications, car Strauss-Kahn est un personnage significatif de la situation générale. Mais cette situation va bien au-delà de l’affaire Strauss-Kahn elle-même.

« Nous sommes à un point où l’effondrement du système monétaire et financier international est imminent. A moins d’un rétablissement rapide de la loi Glass-Steagall aux Etats-Unis, le monde entier sera précipité dans un effondrement en chaîne. C’est cette réalité qui est derrière l’affaire Strauss-Kahn.


« L’ensemble du système mondial, et particulièrement le système transatlantique, est désespérément en faillite. S’il continue d’opérer dans les conditions actuelles, avec ses règles actuelles et sous l’influence d’idiots comme Gaithner et compagnie, il ne survivra pas. Toute personne sérieuse sait que le bateau prend l’eau, le Titanic est en train de couler. Mais certains disent « Zut, j’ai oublié ma cravate dans le salon de réception » et on les entend quelque temps après faire « glouglouglouglouglou ». Ces gens savent que l’ensemble du système financier et monétaire est en train de se désintégrer et certains disent « Attendez, il faut que je récupère ma valise » ; « Laissez-moi sauver ce que j’ai avant que nous quittions le navire ». la suite ? Glouglouglou !

« Il y a donc d’autres gens dans le système, aux Etats-Unis comme en Europe, qui répondent « Non ! Ne soyez pas cupides. N’essayez pas de sauver vos affaires, ça va tous nous mettre en péril ». Autrement dit, il y a deux factions au niveau des cercles financiers internationaux. L’une dit « Non, relançons une vague de renflouement avant de partir, parce que j’ai cet investissement à sauver. Vous ne pouvez pas me laissez tomber maintenant, il faut le renflouer. » L’autre faction répond « Ne faites pas l’idiot, si nous vous accordons à nouveau un renflouement, nous allons tous couler ».

« En réalité, si l’on souhaite s’en sortir, cette situation nécessite une procédure équivalente à Glass-Steagall : seule la liquidation de la dette toxique, celle engendrée par les renflouements depuis 2007-2008 autant que celle engendrée auparavant, pourra nous sauver. Le système international sur les deux rives de l’Atlantique est un tas d’ordures financières ; il ne pourra jamais être sauvé. Ce qui se passe actuellement, c’est qu’ils spéculent à un coût croissant pour tenter de sauver les dettes contractées précédemment, alors que ce genre de dettes ne devraient jamais être sauvées !

« Alors, comment déterminer ce qui doit être sauvé et ce qui ne le doit pas ? Il faut distinguer les actifs financier valides de ceux qui sont purement spéculatifs, comme les valeurs de Wall Street et du marché de Londres, qui n’ont aucune valeur. La seule manière de sauver les économies des deux côtés de l’Atlantique est d’annuler ces dettes sans valeur. Nous avons, aux Etats-Unis, une procédure qui nous permet d’échapper à cela, et qui fonctionnerait aussi pour l’Europe : annuler la mauvaise dette.

« Comment ? Glass-Steagall ! C’est une invention américaine que l’europe peut reprendre. Les Etats-Unis doivent rétablir Glass-Steagall en premier, car nous avons déjà tous les instruments et la compréhension juridique pour le faire. De son côté, l’Europe n’a pas cette expérience mais est suffisamment intelligente, au moins certaines personnes là-bas, pour le faire. Ils prendront exemple sur les Etats-Unis, ne serait-ce que pour sauver leur derrière.

« Face à cela, il y a les gens qui disent « ah non, j’ai des créances en jeu… vous allez me faire perdre de l’argent ! C’est mon argent ! » Eh bien ce n’est pas de l’argent, c’est de la monnaie sans valeur.

« Avec Glass-Steagall, l’on met toutes les dettes sans valeur dans le panier financier, du côté des banques d’affaires – c’est-à-dire la poubelle – et l’on sauve les autres dettes liées à des investissements réels et légitimes. Dès lors, les dettes toxiques ne sont plus sous la responsabilité des gouvernements ; sans cette garantie publique, ces dettes périront d’elles-même. L’on va donc éradiquer de cette planète les milliers de milliards de dollars de dettes, car elles sont de toute façon de fausses dettes depuis le départ ! Elles ne sont pas sauvables. Mais si nous ne nous débarrassons pas de cette dette, c’est tout le système qui s’effondrera et l’ensemble du monde plongera dans un âge sombre.

« Par exemple, voyez la situation en Grande-Bretagne : ce conflit interne est en train d’éclater. Je ne vais pas en donner les détails maintenant, mais c’est un fait. [*] Il y a certaines personnes là-bas qui réalisent que cette dette doit être annulée. C’est pour cela que l’on voit émerger un conflit de faction en Grande-Bretagne. Et c’est aussi le cas pour l’affaire Strauss-Khan, et aussi d’autres affaires. Il y a des gens qui veulent un dernier renflouement pour la route. C’est ce genre de « petit dernier » qui a mené l’Allemagne de 1923 à la chute, car ils n’ont pas stoppé la spirale à temps. Bien sûr, ils n’étaient pas en mesure de le faire à cause du chantage qu’exerçaient les plupart des puissances européennes ; mais le principe reste le même.

« Mais nous parlons d’une volonté délibérée : si un groupe de nations décide d’adopter l’approche Glass-Steagall afin de mettre en ordre un système en faillite intrinsèque, il est possible de s’en sortir, mais cela ne pourra se faire en sauvant les dettes sans valeurs. Elles doivent être annulées. Soit vous les annulez, soit elles vous annihilerons.

« Notre rôle est de sauver l’économie américaine et de coopérer avec des pays comme la Grande-Bretagne, l’Allemagne et d’autres, qui veulent sauver leur pays plutôt que ces dettes sans valeurs. C’est la seule voie de salut. Toute personne qui s’oppose à Glass-Steagall désormais, particulièrement au sein des milieux financiers, exige en réalité que le reste de la société se suicide, dont eux-même ne seront épargnés. Ceux qui s’opposent à Glass-Steagall maintenant pourront toujours demander la clémence en plaidant la folie, catégorie qui inclue l’actuel Président des Etats-Unis. Il n’a qu’à quitter son poste et il aura la clémence qu’il mérite.

« Voilà la réalité. »
Lyndon Larouche

source solidaritéetprogres.org

  • shrek117

    Et bien elle est pas rassurante ta réalité. Car a moins de réellement porter la vie dans son coeur, c’est un cul de sac spirituel. Quel dirigent aurait assez de cran pour imposer cette norme? Nous humains pouvons être bons mais n’ayant personne à qui rendre des comptes, on fini par nager dans notre caca.. pourtant le fric est une invention de l’humain, comme dieu…..

  • barjabul

    Autant, j’arrive à admettre que le systême prend l’eau car l’économie spéculative est un cancer qui ronge toute l’économie; est que ceci entraîne une guerre sans merci autour des solutions à envisager pour éviter un suicide planétaire !!!
    Autant, j’ai du mal à articuler une « affaire, un complot » DSK avec cette sombre affaire sordide de viol dans un Sofitel.
    Concernant les enjeux financiers actuels , il semblerait que la Grèce fasse volontairement faillite !! Et de plus en plus de monde s’accorde à dire qu’il ne faut pas payer les 15 000 MILIARDS D’ACTIFS FANTÔME…
    15 000 000 000 000 USD !!!
    Attention , contrairement à ce que l’ont peut penser ce ne sont pas des dettes mais uniquement des actifs immatériels !!

  • il est peut être temps de reconnaitre que certaines choses, comme la valeur de l’argent au sens moral pose beaucoup de question et viennent ternir l’image de cette réussite « a tous prix  »

    il ya une question qui doit être mise sur le tapis l’amour de l’argent qui entraine des folies ne relève t’elle pas de la psychiatrie et d’un syndrome particulier ?

    Il serait temps que nos éminents scientifique osent dires ouvertement que la folie autour du pognon jusqu’à tout détruire est aussi dangereux que la schizophrénie

  • Hector

    D’ou viennent les USD pretes par le FMI ? Le FMI fait crédit auprès des banques, assurances ? Ca veut dire quoi, la banque ne joue plus le jeu et laisse couler ?

  • Haziel

    Il est bien gentil celui-ci, mais la seule chose à laquelle il pense, c’est de sauver l’Amérique, dont on se fiche, et on a pas besoin d’eux pour copier un système qui ne fonctionne pas.
    C’est encore un moyen de nous faire arriver à la monnaie unique ou à un système unique qui est la base même du Nouvel Ordre Mondial.
    Il ferait mieux de penser à faire sauter la FED qui est la banque privée qui a gangréné les finances US depuis se création; soit depuis 1913, 1 an avant le première guerre mondiale de 14-18 et de cesser des faire des guerres génocidaires et sans fin depuis des décennies. Tout ce qu’ils savent exporter c’est la guerre qui est leur unique économie. Nous n’avons pas besoin du FMI, ni des banques mondiales pour survivre, que chacun reprenne la monnaie de son pays et basta ! Qui a dit qu’il fallait automatiquement traiter en dollars ? Les USA c’est fini, et plus vite la finance et l’administration se casseront la figure et mieux ce sera pour le monde entier.

  • frenchprepper06

    Bravo Yaya! Le fric est effectivement devenu une drogue dure pour la plupart d’entres nous…et c’est un point qui est rarement mentionné dans les débats sur l’addiction en général.
    Pour revenir à l’article il faut signaler que Larouche fait de l’alarmisme sur le systeme financier depuis 30 ans maintenant et il a de ce fait perdu beaucoup de credibilité. C’est domage car autant ses alertes étaient bidon autrefois autant elles sont légitime aujourd’hui. Le parralèle avec le Titanic est tout à fait approprié! En fait j’irais même plus loin en disant que c’est le syndrome du Titanic. Le navire coule et l’orchestre sur le pont continue à jouer…
    Là ou je nes suis pas d’accord avec Larouche c’est quand il propose de remettre les compteurs à Zéro. Franchement l’humanité mérite mieux que de repartir une fois de plus sur un système inéquitable et oppressant. Il va falloir repenser l’argent et son fonctionnement. Plusieurs articles pertinents sur ce sujet sont d’ailleurs paru sur ce blog dernierement.
    Je voudrais terminer en signalant que parfois de grands évènements sont annonçés de façon symbolique. De même que l’effondrement des tours jumelles du World Trade Center nous annonce et symbolise la fin d’un système ou d’une civilization pour ce début de siècle, la chute du patron du FMI pourrait être le prélude à d’autres faillites…

  • barjabul

    Larouche est un strokiste est accessoirement un escroc qui a purgé 6 ans de taule !!! En France sont mouvement est vu comme un mouvement sectaire.
    Ces théories sont foireuses voires racistes , Obama : agent du MI 5 ou réincarnation d’Hitler, la reine d’Anglerre : traficante de drogue etc !!!
    Comme son accolyte MEYSSAN , du réseau Voltaire, ils sont deux esprits conspirationnistes, malades et diffamatoires, anti US, JUIFS, faussement pro ARABES.
    Larouche reprends le thème du Glass-Steagall ; cette loi abrogé en 1999 , est remise en avant par des économistes compétents et réalistes !!
    Larouche et Meyssan sont deux foireux, aigris qui ont toujours été faibles !!!

    BENJI ET VOLTIGEUR : VOS SOURCES NE SONT PAS TRES SERIEUSES !!!

    • Toute la question est là, avec tout ce qui circule, il est bon d’avoir tout les avis possibles……Nous sommes conscients en postant ce genre d’article…mais pour moi tout le monde a le droit de s’exprimer, ensuite c’est à chacun d’intervenir et de donner son avis, c’est démocratique! Il faut garder l’esprit ouvert, sinon on n’a plus aucune raison de débattre et c’est la pensée unique qui primera.
      Mis à part leurs idées personnelles, ces personnes peuvent aussi dire des vérités!
      Il faut faire le tri! 😉

      • barjabul

        La question n’est pas de savoir si tel ou tel à le droit de citer !! tout les avis sont effectivement bon à prendre !
        Le probleme avec le réseau Voltaire de Meyssan ou avec Larouche s’est leurs partialités: ils sont une haines profondes des USA, du capitalisme, des Juifs etc… ils utilises des informations fondés pour tricoter leurs salades mensongères autours !!
        Je suis le 1er ici à critiquer Sarkozy, la crise spéculative, la redistribution géostratégique mondiale mais jamais je n’utilise des sources douteuses ou partisanes.
        Benji vient apparement de retirer un article concernant le PATRIOT ACT ET LA LOI MARTIAL que je venais de dénoncer… car émanant du réseau Voltaire !!

        PAR PITIE EVITEZ NOUS DES ARTICLES DU RESEAU VOLTAIRE… MEYSSAN ET LAROUCHE REPRESENTES DES PARASITES SUR DES TUMEURS CANCEREUSES !!!

        A moins que vous soyeux partis pris !!

      • barjabul

        Lorsque vous orienté vos bloggeurs, en leurs communiquant qu’une seule source information !! Rien n’est ouvert ni démocratique !!!
        TOUT EST ORIENTE, PARTISANT, NON DEMOCRATIQUE DONC PARTI PRIS !!!!!
        A BONNE ENTENDEUR !!!

      • Je te remercie de ton avis, je ne suis partisane de personne rassures toi, et de plus je suis contente, car j’ai lu plusieurs articles qui ne m’ont pas paru très « clairs », donc tu confirmes mon sentiment. Comme quoi il est important de donner son avis, car si je suis convaincue, d’autres ne le sont pas du tout, et j’en reçois pas mal pour publication! donc!! puisse ton avis éclairé, remettre les choses aux places qui sont les leurs.
        Merci Barjabul 😉

      • Merci à toi, j’ai pris note et vais donc éviter le réseau Voltaire mais que j’ai une mauvaise apinion des USA qui ne risque pas de changer de toute manière!

      • barjabul

        Je pense que que je partage le même point de vue que toi sur les USA !!!
        Et merci !!!

  • shrek117

    ouaich…. Mac Namara a bien fini dans l’humanitaire…. C’est pourtant pas lui qui a crée Microsoft…

  • Hector

    Comment la (les) guerre(s) peuvent elles financer un système de crédit pareil ?
    Le pétrole doit financer tout ça ! La FED doit être mal barrée également et y a plus beaucoup de pétrole !

  • melany

    Concrètement, ça changerait quoi à notre quotidien ?

  • Jemaco

    Il est grand temps d’écouter le vieux et sage Lyndon!
    Solidarité et Progrès, Larouche-PAC, les champions de la prêche dans le désert, mais lis ont raison depuis 50 ans, et depuis 250 ans quant à « comment on en est arrivé là », allez voir leurs vidéos, c’est l’histoire remise dans le bon sens…

  • La confrontation à un JURY plutôt qu’un plaider-Coupable pour DSK
    © ap Dominique Strauss-Kahn, accusé de Crimes Sexuels contre une Employée d’hôtel à New-York, devrait selon plusieurs Experts interrogés par l’AFP choisir de se confronter à un JURY plutôt que de plaider Coupable, en tablant sur une Peine limitée, voire un acquittement.
    Le Système Judiciaire Américain organise les Procès Criminels en deux phases :
    – Au cours de la Première : la culpabilité doit être établie par l’Accusation et 12 Jurés déclarent à l’unanimité si, selon leur intime conviction, l’accusé est Coupable OU NON.
    Si un verdict de culpabilité est rendu, le Tribunal se penche alors sur la condamnation.
    Plaider coupable pour réduire sa peine.
    Il arrive, très souvent cependant, qu’un Accusé décide, à n’importe quel moment de la Procédure, de plaider Coupable.
    Cela signifie qu’il passe un Accord avec l’Accusation afin d’obtenir une réduction de Peine. Mais, dans le cas de l’ancien Directeur du FMI, il est « très peu probable », en l’état actuel des choses, aucun Résultat officiel de tests A.D.N. n’ayant encore été révélé, qu’une Procédure de plaider-Coupable s’engage, commentent les Spécialistes de la loi New-Yorkaise.
    « Je serais très surprise » qu’il plaide Coupable, dit Holly Maguigan, professeur à la New-York University. Selon elle, l’arrangement que l’Accusation pourrait proposer « comprendra forcément de la Prison ». « On peut comprendre, de son point de vue à lui, que, même si ça peut lui épargner cinq à dix ans de prison, se déclarer Coupable signifierait abandonner tellement de ce qui est important pour lui, que ça n’en vaut pas la peine », explique-t-elle.
    « Difficile d’imaginer un Accord qui puisse être suffisamment avantageux pour qu’abandonner la perspective d’un acquittement vaille le coup », confirme Ian Weinstein, Professeur de Droit à l’Université de Fordham. Dans le même ordre d’idée, selon ces Experts, il est impossible en vertu de la loi New-Yorkaise que l’Affaire soit réglée par une Négociation financière avec la victime.
    Difficile pour la victime de ne pas coopérer.
    Si M. Strauss-Kahn ou quelqu’un en son Nom parvenait à convaincre cette dernière, une immigrée Guinéenne de 32 ans, de se rétracter, le Procureur New-Yorkais, Cyrus Vance pourrait quand même poursuivre le Procès. « Elle a témoigné sous Serment », explique Ellen Yaroshefsky, professeur à l’Université Yeshiva. Mais, nuance-t-elle, si elle ne vient pas au Procès, « Savoir ce qu’un Jury peut en tirer comme Conclusion est une autre question ».
    Et, rappelle Ian Weinstein, « Dans une Affaire qui a été à ce point couverte, ce sera difficile pour elle de ne pas coopérer » avec le Ministère Public. Tout porte à croire donc que, si les Analyses confirment qu’il y a eu Rapport Sexuel, la jeune femme finira par donner à la barre sa version des faits, dans un Procès qui pourrait avoir lieu d’ici à UN AN environ, selon les Experts.
    « Le JURY sera seul Juge ».
    Face à elle, elle retrouvera M. Strauss-Kahn, qui était jusqu’à son arrestation le 14 mai l’un des hommes les plus influents du Monde. S’il n’y a pas de traces de violences, ce sera Parole contre Parole, Avocat contre Procureur, « le JURY sera seul Juge ».
    « En général dans des cas comme ça, l’homme dit que la femme était consentante et elle dit qu’il l’a violée », explique Mme. Yaroshefsky. Dans l’hypothèse où M. Strauss-Kahn serait déclaré Coupable, la question se poserait enfin de la fixation de sa Peine. Tous les Spécialistes des Tribunaux New-Yorkais interrogés assurent que ceux-ci ne pratiquent pas les peines cumulatives qu’on observe dans d’autres Etats.
    Les SEPT chefs d’accusation retenus à l’encontre de « D.S.K. » par la justice Américaine
    – notamment de Crime sexuel au Premier degré, de tentative de Viol au Premier degré, et d’agression Sexuelle au Premier degré –
    le rendent théoriquement passible de Peines de prison pouvant aller jusqu’à 74 ans et trois mois, au total.
    « Son âge, le fait qu’il n’a pas de Casier Judiciaire, qu’il a rendu beaucoup de Services à la Communauté Internationale, et qu’il n’y a pas eu de blessure grave sont autant de raisons pour lesquelles une peine de 15 ans serait particulièrement sévère », ajoute M. Weinstein. En revanche, dit-il, « je n’imagine pas qu’un Juge n’inflige pas, au moins, CINQ ans ». (afp)- 29/05/2011 – http://www.7sur7.be
    Lire aussi :
    Deux Policiers de New-York accusés de Viol, acquittés.
    DSK : SARKOZY évoque une Affaire « triste » et des « propos choquants ».