Le gaz de schiste au menu de la visite d'Obama en Pologne

« N’ayez pas peur » qu’il nous dit le ministre Polonais….il n’a pas du voir « Gasland » lui. Barak vient en Europe …y aurait il un petit calcul dans ses bagages???

image lesmotsontunsens.com

VARSOVIE – La coopération dans le secteur de l’énergie et en particulier l’exploitation du gaz de schiste, figureront en bonne place dans les entretiens du président Barack Obama en Pologne la semaine prochaine, a déclaré un diplomate américain mercredi à Varsovie.

L’énergie est un pilier des relations polono-américaines et ce sera certainement le sujet de discussions lors de la visite à Varsovie du président Obama, a indiqué l’ambassadeur Lee Feinstein, lors d’une conférence sur le gaz de schiste co-organisée par le ministère des Affaires étrangères et l’ambassade américaine.


La Pologne rêve de devenir un nouvel eldorado énergétique grâce à de gigantesques gisements de gaz de schiste qui, s’ils étaient confirmés, pourraient la rendre indépendante des livraisons russes. Les Etats-Unis sont de leur côté devenus en trois ans les champions de l’exploitation de ce type de gaz.

Le gaz de schiste est devenu un point important des relations polono-américaines, renforçant l’importance des Etats-Unis pour la sécurité de la Pologne au-delà des aspects militaires, a commenté le ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski.

Pour lui, la visite de Barack Obama est une excellente occasion (…) d’identifier de futures actions communes concernant le gaz de schiste.

Nous savons que dans certains pays, des initiatives ont été prises pour bannir le gaz de schiste mais à ceux qui prévoient de le faire, nous disons ‘n’ayez pas peur’ – les nouvelles technologies comportent toujours de nouveaux défis, a ajouté le ministre.

La France a récemment banni le gaz de schiste en raison des dangers que l’exploitation de ce gaz non conventionnel présente pour l’environnement.

Si nous laissions la peur nous guider, nous ne pourrions pas investir dans l’énergie nucléaire et des pays de taille moyenne comme la France ou la Pologne en ont tous les deux besoin, a-t-il ajouté, faisant allusion au projet de construction d’une première centrale nucléaire en Pologne d’ici 2020.

Le président Obama doit visiter l’Irlande, la Grande-Bretagne, la France et la Pologne du 23 au 28 mai.

source romandie-news