Réforme constitutionnelle, le coup d’Etat de Sarkozy

Il est étonnant que pas un média, n’ait jugé utile de nous informer de cette révision de notre constitution, qui va permettre à l’état de nous imposer encore plus de restrictions, parce qu’il sera interdit à l’état d’être en déficit. Qu’en sera t-il de nos finances à nous??

Le 3 mai 2011 marquera une date importante dans l’histoire de notre pays, le commencement du coup d’Etat le plus grave et le plus silencieux jamais organisé.

Le 3 mai s’ouvre donc à l’Assemblée Nationale le débat sur la réforme constitutionnelle visant à intégrer dans la Constitution rien de moins que la pure et simple interdiction des déficits publics.

Au début de l’année 2011, le président de la République a annoncé son intention de réformer la Constitution. Il s’agit d’y introduire l’obligation « d’équilibre des finances publiques », c’est-à-dire l’instauration permanente de la rigueur au nom de la réduction des déficits publics. Cette réforme s’inscrit dans le « pacte de compétitivité » que Sarkozy et Merkel ont fait adopter par l’Union européenne. Si elle était adoptée, cette réforme de la Constitution marquerait :

– un nouveau pas dans la subordination à l’Union européenne, donc aux exigences du capital financier ;

– la remise en cause du peu de souveraineté (du Parlement et de la nation) subsistant après les coups déjà portés par les institutions de laVe République et l’Union européenne ;

– la remise en cause de la possibilité pour les organisations syndicales de négocier sur la base des revendications des salariés, qui pourraient être décrétées « anticonstitutionnelles ».

Déjà, depuis l’adoption du traité de Maastricht (1992), en application des décisions de l’Union européenne, tous les gouvernements successifs ont organisé toutes les destructions : services publics, dés industrialisation, démantèlement de l’agriculture, déréglementation des droits du travail. Tous les budgets, à tous les niveaux, de l’État aux communes, se sont vu opposer les critères de Maastricht. Le principe de la « concurrence libre et non faussée » a imposé les privatisations.

Demain, si cette réforme de la Constitution était adoptée, un gouvernement, quelle que soit sa couleur politique, serait « contraint » — sous peine de non-respect de la Constitution — d’appliquer toutes ces exigences dictatoriales de l’Union européenne.

Ce serait une nouvelle arme pour le Medef dans son offensive pour la destruction de tous les droits collectifs des travailleurs.

Demain, la Constitution pourrait ainsi être opposée aux droits des organisations syndicales à représenter les intérêts de la classe ouvrière et à négocier sur la base de ses revendications. Ce serait donc une atteinte d’une gravité exceptionnelle contre la démocratie.

Pour mieux comprendre ce qui est en cause, voyons ce qui se passe au Portugal ou la même politique est mise en chantier :

« Les Portugais éliront une nouvelle majorité le 5 juin, mais ils n’auront pas le choix du programme de droite ou de gauche, le vainqueur devra imposer l’austérité jusqu’en 2014 au moins.Trois semaines plus tôt, chaque grand parti s’y sera engagé individuellement auprès de l’Union européenne et du FMI. Cette perte de contrôle politique est le prix à payer pour un plan (…) décidé hier dans ses grandes lignes par la zone euro, les 27 pays de l’UE et la Banque centrale européenne. » Ce plan, précise Le Figaro (9 avril) d’où ces lignes sont extraites, « vise à mettre l’État portugais au régime sec, à lancer un “ambitieux programme” de privatisation pour réduire la dette publique et, enfin, à assouplir le marché du travail ». Et Le Figaro de citer la déclaration du 8 avril : « La préparation (du plan d’austérité) devra commencer immédiatement, en vue d’un accord entre les partis à la mi-mai, et permettre la mise en œuvre sans délai du programme d’ajustement dès la formation du nouveau gouvernement. »

Dans de telles conditions, y a-t-il encore un enjeu à ces élections ? Le Figaro répond : « Pour éviter toute contestation issue des urnes, les Vingt-Sept ne concrétiseront leur aide qu’une fois acquis “le soutien des principaux partis politiques”, indique la déclaration finale. Le futur chef de gouvernement ne pourra qu’appliquer scrupuleusement le remède auquel il aura lui-même souscrit. » En France, un rapport de l’OCDE (1) félicite le gouvernement et l’encourage à amplifier les mesures anti-ouvrières — en matière de salaires, Sécurité sociale, hôpitaux, marché du travail, etc. — destinées à revenir aux critères de Maastricht. Le rapport précise : « La France aurait intérêt à se doter d’un cadre budgétaire renforcé et à valeur constitutionnelle. Ce cadre inclurait une règle de déficit structurel, une programmation budgétaire pluriannuelle détaillée et un conseil budgétaire indépendant. »

Certes, la France n’est pas le Portugal… Mais peut-on ignorer que le 3 mai, l’Assemblée nationale entame le débat sur la réforme constitutionnelle qui prétend graver dans le marbre l’interdiction des déficits publics ? Peut-on ignorer que le projet du PS pour 2012 prévoit l’adoption, au lendemain de la présidentielle, d’une « loi de finances publiques quinquennale » fixant les mesures « de maîtrise des déficits et de réduction de la dette » ? Peut-on ignorer que, d’une manière ou d’une autre, tous les candidats institutionnels sacrifient à la nécessité de « réduire les déficits »

Le plus surprenant, le plus scandaleux, la pire offense faite à nôtre peuple est le silence total, lourd et pesant qui entoure toute cette affaire.

Vous pouvez fouiller de fond en comble le blog de Jean luc Mélenchon, ou de n’importe quel candidat, les articles et les communiqués de tous les partis qui se réclament de la gauche, pas un mot, pas une allusion, alors qu’une telle infamie mériterait pour le moins un soulèvement, devrait être au centre de toute campagne contre Sarkozy et sa politiques.

Le « débat » a pourtant déjà commencé dans les commissions de l’Assemblée nationale. Consciencieusement, les députés du Parti socialiste amendent le projet de réforme constitutionnelle, qui veut graver dans le marbre la rigueur dictée par l’Union européenne, se présentant comme les plus capables de « réduire à la fois les déficits, la dette publique et les prélèvements obligatoires » Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français, est tout aussi « responsable » et décrète « indispensable (…) la maîtrise des budgets et la réduction des déficits publics » pourvu que soient préservés « les capacités d’investissement et les budgets sociaux » (sans doute prévoit-il la distribution de sandwichs et de couvertures aux plus nécessiteux

Ainsi, si cette politique devait être menée à son terme, nous devrions « choisir » en 2012 entre l’inspirateur de cette politique et son plus fidèle exécutant, entre DSK ou Sarkozy, ainsi quel que soit le candidat élu son programme est déjà écrit à Bruxelles ou Washington.

Ainsi serait mené à son terme le projet dictatorial inscrit dans les traités de l’Union européenne, priver les peuples de tous les attributs de la souveraineté, les plier par la contrainte à toutes les exigences du Capital, poursuivre jusqu’à son terme la destruction de tous les acquis ouvriers.

Ainsi, ils en ont parvenu à un tel niveau d’abaissement moral qu’ils s’imaginent que les peuples vont se soumettre et ramper comme peuvent le faire les Papandréou ou Zapatero et leurs amis de la « gauche européenne ».

Non à la réforme constitutionnelle !

Source Agoravox

  • BARJABUL

    Il y a le fond et la forme, sur la forme, nous retrouvons le style Sarko dans toute sa splendeur! Le passage en force !!
    Sur la forme, je prendrais volontairement une attitude binaire:
    Lorsque je n’ai plus d’argent, je ne consomme plus .
    La vrai question n’est pas de savoir si il y a perte de souverainté ou cette modification de la constitution entrainera un climat dictatorial !
    La vrai question est la répartition des richisses de ce pays.

    PDG de PSA: 8500 euros par jours net
    Salarié de PSA: 1380 euros par mois brute

    Budget Militaire: 66 MILIARDS DE DOLLARS US !! ( 3é mondial)

  • Oui enfin il ne faut pas oublier poids du Merkel €uro dans la balance,

    Si vous avez pour l’instant les bourses doucement malaxées par la chancelière allemande faites attention quelle ne se décide pas à vous faire une vasectomie !

    http://www.leboncoin.fr/ameublement/199473109.htm?ca=12_s

    Sacré Sarko ! quel visionnaire ! décidément Charles De Gaulle avait raison ! (et annexement d’autres citoyens !)

    http://www.crashdebug.fr/index.php/the-news-liste/2897-newsflash-samedi-03-fevrier-2011-appel-a-la-resistance-

    Et biz à notre peintre abstrait Voltigeur pour Benji ce sera une tape amicale sur l’épaule (désolé ! :=))

    Amicalement…

    L’amour fou,

  • Je suis d’accord pour faire des économies, mais je ne suis pas certaine que l’état en fasse, ce qui lui permettra de récupérer ses « déficits » qui n’en seront plus puisqu’interdits, dans nos poches. On joue avec les mots là, comment le fait d’interdire les déficits de l’état, va les empêcher?? vu la boulimie de l’état pour les dépenses somptuaires…….c’est pratique, il pourra tout se permettre.
    En plus il y a un « flou » à quels syndicats le texte fait il allusion? syndicats qui touchent les
    salariés du secteur public? ou tout les syndicats réunis?

  • Dr.um

    Déficit = dette.
    Faire des économie mon cul oui !
    Comprenez ou l’état doit emprunter son argent maintenant et comment il fessais avant. Comparez les chiffres et vous aurez tout compris….

  • satorii

    …les virages sociétaux se négocient en dehors de tout débat démocratique, la crise et le terrorisme servent d’alibis aux transformations dont nous sommes les témoins impuissants. où sont prises ces décisions, quelles sont les personnes autour de la table ? entre frères cagoulés dans des loges drappées de noir ? parlons en !

  • mouloud

    c’est grave ce qui arrive; je ne sais pas si l’info est fondée mais je viens de découvrir sur le site de Maha (les enculuminés) que notre chère EU voudrait nous concocter une loi merdique qui dâte déjà des années 1930/40, remise à jour en 2008 et qui nous imposerait un impôt européen sur le bien immobilier, même si celui-ci est déjà fini de rembourser.
    avec mon épouse nous nous sommes saignés comme des fous pour acquérir notre vieille maison (que je n’ai d’ailleurs pas fini de retaper), nous n’avons plus de crédit dessus car fini de payer en 2008.
    j’ai vaguement entendu parler il y a quelques temps de ce projet de loi par EU et s’ils l’applique, alors là je sors l’artillerie, et si personne ne bouge on bazarde tout et on se cassent avec nos enfants à l’étranger, hors UE
    PUTAIN, MERDE, MAIS QU-EST-CE QUE C’EST QUE CE PAYS DE CONS
    on m’a toujours dit que les français depuis des siècles étaient un peuple de collabos endormis qui s’est toujours fait envahir à cause de sa connerie, maintenant je veux bien le croire
    et puis je suis certain que si la révolte ne vient pas de l’exterieure le petit français ne bougera pas un orteil
    qui en sait plus sur ce projet de loi?

    • Je n’en sais pas plus pour l’instant, quelques recherches s’imposent donc de ce côté là, reste que le problème est plus grave encore, l’endormissement de la population est-il français ou touche-t-il les autres pays? Car le problème est là! La situation est phénoménale ailleurs aussi, le crash économique mondial va être général, personne ne va y échapper, et un éventuel déménagement…Je ne sais pas si cela va permettre d’échapper à la folie ambiante.

  • Lisez le blog – Revue de presse de Pierre JOVANOVIC : (censuré)
    http://www.pierrejovanovic.com
    http://www.leap.fr
    http://www.geab.fr
    2020 – L’Avenir FINANCIER est obstrué ! (Une DICTATURE de Lois avant possible future : Loi Martiale) :

    Romandie News.ch – AFP / 10 Mai 2011 – 12h23
    Soins psychiatriques : AVIS favorable en Commission aux Amendements de Gauche.
    PARIS – La Commission des Affaires Sociales du Sénat a donné un Avis favorable mardi matin à tous les Amendements de la Gauche sur le Projet de Loi sur l’Hospitalisation d’Office, a-t-on appris auprès de la Commission.
    La Gauche PS, CRC-SPG (Communiste et Parti de Gauche), RDSE (à majorité radicaux de Gauche) s’est retrouvée majoritaire par 22 voix contre 20 pour l’U.M.P. et l’Union Centriste.
    Après le rejet surprise du Projet de Loi lors de son Examen Général en Commission la Semaine dernière et la Démission de la Rapporteure Centriste : Muguette DINI, il s’agit d’un rebondissement supplémentaire dans l’imbroglio Parlementaire au Sénat qui entoure ce texte déjà adopté en première Lecture par l’Assemblée Nationale.
    Mardi matin, la Commission a procédé à l’examen des Amendements dits Extérieurs : c’est-à-dire, émanant de Sénateurs et non-pas de la Commission.
    Elle a même donné un Avis favorable à deux Motions de Procédure déposées par l’opposition et visant à manifester leur Rejet du texte.
    Du jamais vu a-t-on indiqué de Source Parlementaire.
    La discussion en Séance qui démarre mardi après-midi risque d’être chaotique ; la majorité restant divisée sur ce texte notamment sur une des Mesures-phare : la possibilité d’imposer des soins ambulatoires psychiatriques sans consentement.
    Le texte examiné en Séance sera celui voté par l’Assemblée Nationale, celui de la Commission ayant été rejeté.
    Plus de 470 Amendements ont été déposés et le Gouvernement devrait en déposer plusieurs pour tenter d’arracher un compromis au sein de sa Majorité.
    Ce Projet de Loi qui a été voulu par le Président Nicolas SARKOZY fin 2008 après le meurtre d’un étudiant à GRENOBLE par un malade enfui de l’Hôpital provoque également une levée de bouclier des Syndicats de la Psychiatrie.

  • Bridjou

    C’est tous les fonctionnaires qui vont morfler : plus d’augmentations, plus de travail pour moins de personnes etc…
    Avez-vous lu que pour auditionner Laurent Blanc ( pour la forme) il s’est rendu à Paris en jet privé. Qui a payé ? La fédé? Les petits clubs amateurs qui ont du mal à recruter des bénévoles de toutes les couleurs??
    Scandaleux! ( sauf si c’est lui qu’a payé son transport)

  • vavavoum

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_n%C2%B073-7_du_3_janvier_1973_sur_la_Banque_de_France
    depuis cette date la dette de la france n’a cessée de flambée
    la aussi
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_n%C2%B073-7_du_3_janvier_1973_sur_la_Banque_de_France
    c’est nous les cons,ont les laisse s’engrosser comme des porcs et nous mettre plus bas que terre.Attention quand mème à leurs fesses si le peuple se réveille.
    du temps ou karponazi était ministre du budjet(93/95) et des finances (2004)
    http://www.la-france-de-demain.fr/index.php/2007/08/29/107-dette-publique-comparaison-droite-gauche

  • Phosphorescente

    tout çà c’est encore pour nous faire avaler des couleuvres !!!!
    augmenter les impôts
    réduire les fonctionnaires
    et j’en passe

  • bythepower

    la technique de la grenouille dans la marmitte

  • Il y a un article sur : http://fr.sott.net

    et des votes demain MERCREDI, en ce qui concerne les soins en
    PSYCHIATRIE « SANS CONSENTEMENT ».

  • shalk

    Ce n’est pas le sujet ici, Arlette, même si cette news a son importance.
    Ce dont ont parle ici est encore plus grave, car on assiste à l’effacement de la France.
    On ne sera plus Français, mais Européen, et ceux sans l’avoir décidé, sans savoir qui gouverne, qui vote… comme dans une vrai dictature, le culte de l’image en moins.

    Nous verrons en 2012 si les français sont tous endormis ou pas.
    En 2012, soit on pleur parcequ’on recommence avec les mêmes pourris (DSK ou Sarko, même combat), soit ont pleur parceque le FN passe (et même s’il ne passe pas, il risque de faire du chiffre) soit on pleur parceque tout le monde s’en fout avec un gros 50% d’absentéisme…

    Dur d’être optimiste…

    Ca devrait bouger le jour où on aura vraiment plus rien à perdre… genre 20% de chomeur, plan de rigueur à la grecque, acquis sociaux perdus…

    • barjabul

      Je pense sincerement que l’après capitalisme financier a déjà commence. Mais, pour le moment nous ne pouvant en distinguer les desseins. Les grecs qui subissent le diktat du FMI et de la BCE sont en avances sur nous!! Les dettes souveraines sont une escroqueries planetaire afin de maintenir la masse dans ce climat de peur! Mais je persiste a dire que seul les nantis sont exposes! Nous s’avvons déjà par notre histoire connu ce genres de phenomenes: chute de l’empire Egyptien, Grec, Romain, Anglais, Francais et maintenant US. La point commun de ces faits a ete le transfere du pouvoir d’une elite a une autre. Clerge, bourgoisie, noblesse, militaire, et aujourd’hui les banquiers! Oui les politiques de tous bords ont privatises les banques, transferant ainsi un droit regalien majeur: le droit d’emetre monnaie et credit! Gavant ces porcs comme jamais! Mais leurs point faible resident dans le fait est que leurs fortune est virtuelle la vrai richesse est dans les mains du proletaire!

  • BARJABUL

    Désolé pour les fautes, j’écris depuis un smartphone

  • **

    il a un soucis sarko il saute pas sa meuf ou quoi , on a affaire à un frustré qui cherche a se valoriser comme un Hitler des temps modernes !!!
    oui on va pleurer,je sens …