Mi-temps pour Michelle Martin ou la monstruosité ignorée…

Aucun rapport avec le foot, là nous parlons de la compagne de Dutrou qui va pourvoir sortir de prison après avoir passé 15 ans à l’ombre de sa cellule au lieux des 30 ans initiaux. Faut-il accepter une telle décision de justice alors que justement notre foi en la justice est déjà vacillante, voire inexistante? J’en reviendrai personnellement à regretter qu’elle ne se soit pas fait tuer en prison, je n’ai aucune tolérance pour les pédophiles et leurs complices…

Pour bénéficier d’une possible libération conditionnelle, Michelle Martin a dû présenter un plan de reclassement devant le tribunal d’application des peines.

Les conditions d’une libération de Michelle Martin© AFP

Le détenu expose ce qu’il fera lors de sa liberté conditionnelle. Une procédure qui vise à « réduire les risques de récidive et d’assurer la réinsertion sociale du détenu », a expliqué Delphine Paci, avocate et présidente de l’Observatoire International des prisons, contactée par l’agence Belga lundi.

« Le détenu doit avoir un domicile. Il doit également avoir une occupation principale, comme le suivi d’une formation ou l’obtention d’un travail », a indiqué Delphine Paci. D’autres critères entrent également en compte. Le détenu doit être « suivi psychologiquement ou psychiatriquement ». Il doit avoir déjà bénéficié « généralement » d’une permission de sortie lorsqu’il était incarcéré. « Le détenu doit également assurer qu’il n’importunera pas sa/ses victime(s). Il doit aussi prouver qu’il pourra commencer à les dédommager », a souligné Delphine Paci.

Une fois le plan de reclassement rédigé, il sera présenté devant le TAP à qui il revient « d’apprécier le risque de la récidive en fonction d’un rapport psychosocial rédigé par les membres du service psychosocial des prisons », a précisé Delphine Paci.

Dans le cadre de la libération potentielle de Michelle Martin, le TAP de Mons a rendu lundi matin un jugement positif. Le procureur général de Mons procède ce lundi à l’examen de la régularité de la procédure et de la légalité du jugement, a indiqué le procureur général de Mons, Claude Michaux. Le pourvoi éventuel en cassation doit être introduit au plus tard mardi à 16 heures.

Source: lesoir.be

  • Le clou du spectacle, c’est qu’elle s’est converti au catholicisme, et qu’elle devrait être accueillie dans un couvent……………en France!!

  • andre

    Tout ceci est « inadmissible »

  • **

    bla bla bla come dhab a vouloir nous faire avaler des couleuvres plus grosse que la connerie humaine de base …cette femme là doit être proteger par des connards aux pouvoirs qui font parti de la même secte qu ‘elle, qui s’appelle la secte des pédophiles reconnu pour contenir des gens tarés du pouvoir et par les quelles nous sommes gouvernés !! france poubelle !

  • John

    En meme temps si la prison c’était la solution, ca se saurait, non?

  • wariken

    Une institutrice – qui tennait les bras des petites victimes en attendant que son compagnon termime ses crimes et qui a laissé deux enfants mourrir de fain et de soif …elle a raison de demander asile aux cathos « les derniers des derniers seront les 1er  » sauf qu’elle n’a plus rien d’humain je ne comprends pas qu’elle ne se soit pas surprimé

  • màire

    Trop égoïste pour mourir…En tout cas nous pouvons constater que la justice est toujours aussi compréhensible et efficace! -_-‘