Nucléaire: la France doit se préparer à des accidents «inimaginables»

Avec un titre pareil, pas question de sortir du nucléaire, mais de nous préparer à l’improbable. Pour les accidents « prévus », tout baigne nous sommes les meilleurs.

Tranche 3 de la centrale nucleaire du Blayais, entre Bordeaux et Royan, le 28 janvier 2011. VALINCO/SIPA

Selon le directeur général de l’IRSN, ce qui menace le plus les installations nucléaires françaises, ce n’est pas l’accident standard, mais un accident extraordinaire…
La France doit accepter de se préparer à des accidents nucléaires «complètement inimaginables», qui représentent le plus grand danger pour ses installations, comme le prouve la catastrophe de Fukushima, a estimé jeudi le directeur général de l’IRSN, Jacques Repussard.


«Il faut accepter de se préparer à des situations complètement inimaginables parce que ce qui nous menace le plus, ce n’est pas un accident +standard+», a déclaré le responsable de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) lors d’une audition parlementaire. En France, avec EDF, «nous avons un des opérateurs nucléaires parmi les plus compétents au monde, il est donc d’autant moins vraisemblable que nous soyons confrontés à un accident +standard+», a estimé M. Repussard. «Si un accident se produit, le moins invraisemblable est que ce soit un accident absolument extraordinaire, lié par exemple à des effets dominos avec d’autres installations voisines, des aléas naturels ou des actes de malveillance. Il faut se préparer à ce type de scénarios», a averti le responsable de l’IRSN.

A la lueur de l’accident survenu dans la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, le gouvernement français a décidé de lancer un audit sur la sûreté des installations nucléaires de l’Hexagone prenant en compte des cas de figure extrêmes, jusqu’alors écartés par les opérateurs ou les experts chargés de la sûreté. «Pour les Japonais, ce n’était pas réaliste ce tsunami de 15 mètres de haut» alors que la digue protégeant la centrale de Fukushima n’avait été rehaussée que de 5,7 mètres, a relevé Jacques Repussard. «Il faut faire des scénarios réalistes dans un contexte qui n’est pas réaliste pour notre imagination, c’est ce qui s’est produit au Japon», a-t-il conclu.

Le directeur de l’IRSN s’exprimait dans le cadre d’une audition de la mission parlementaire sur la sûreté des installations nucléaires, créée après la catastrophe de Fukushima et confiée à l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et techniques (OPECST). «Personne ne peut garantir qu’il n’y aura jamais d’accident nucléaire en France», a répété le président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), André-Claude Lacoste, auditionné lui aussi.

Il revient «aux exploitants, aux autorités de contrôle, au gouvernement, de faire ce qu’il faut pour réduire cette probabilité. A nous tous de faire ce qu’il faut pour en réduire les conséquences, mais à l’évidence il faut que nous soyons capables de les gérer», a-t-il insisté.

L’audition parlementaire ouvrait un séminaire international consacré à la gestion post-accidentelle des crises nucléaires, organisé par l’ASN jusqu’à vendredi dans les locaux de l’Assemblée nationale.

© 2011 AFP

source 20minutes

  • Dr.um

    bla bla bla…
    Et pendant ce temps la à fukushima…..

  • Nucléaire : la FRANCE DOIT se préparer à des ACCIDENTS
    « inimaginables ».
    OUI, je le crois aussi !
    J’ai acheté le Livre 400 pages (23 euros) à la FNAC : « Les Anges ne jouent pas de cette H A A R P ». HAARP en ALASKA sur terrain Militaire Américain.
    Jeane MANNING et Dr. Nick BEGICH – Editrice : Louise COURTEAU -QUEBEC 2006.
    ANGELS DON’T PLAY THIS HAARP : Programme de Recherches sur les hautes fréquences de l’ionosphère et des aurores boréales.
    Un Livre qui fait grand bruit aux ETATS-UNIS – base de données sérieuses – applications OCCULTES du Projet HAARP.
    Pr. ZIELINSKI, physicien Allemand, spécialisé en ELECTRODYNAMIQUE QUANTIQUE – Dr. Richard WILLIAMS Chimiste Américain : Recherches sur l’ionosphère…
    Un document de l’Armée Américaine nous apprend que : S’il faut porter une Attention soutenue à l’affaiblissement des performances humaines, AVEC DES MOYENS THERMIQUES et ELECTROMAGNETIQUES, il va falloir explorer les possibilités de diriger et d’interroger le fonctionnement MENTAL, en utilisant des champs EXTERNES. Ceci pourrait ouvrir une voie Révolutionnaire pour se défendre contre les Attaques ennemies et obtenir des Renseignements AVANT le déclenchement des hostilités… Il semble donc que l’objectif de la Recherche de HAARP est la manipulation MENTALE A DISTANCE. Ce qui permet à l’Armée, non-seulement d’altérer le processus de PENSER, mais aussi de SAVOIR CE QUE PENSENT LES GENS ! !
    Ce Nouveau Système a donc la capacité de pousser les cerveaux HUMAINS à disjoncter ; de couper le réseau de communication de n’importe quelle grande Ville du Monde, de manipuler et de modifier le climat à l’échelle planétaire… en plus de porter atteinte à la SANTE… (surtout au Système Nerveux) et aux Ecosystèmes.
    Est-ce de la Science-Fiction ?
    Depuis combien de temps l’Armée mène-t-elle ce type de Recherches ? pour qu’il soit maintenant PERMIS DE DIVULGUER de telles informations dans un Document accessible au Grand Public ?
    ———————————————
    Le projet BLUE-BEAM (UNE religion UNIVERSELLE dans visions Célestes et bienheureuses créées et diffusées par Satellite) relève de ces Moyens futuristes… HAARP.