Chine: le lourd tribut des terres rares…

Que rajouter à l’évidence? la boulimie des occidentaux pour les nouvelles technologies, a une incidence désastreuse, sur la qualité de vie des chinois.

Les populations chinoises paient un lourd tribut à l’extraction des terres rares, dont la Chine est le premier producteur mondial. L’extraction de ces métaux indispensables au développement des technologies de pointe est en effet à l’origine de pollutions qui nuisent gravement à l’environnement et à la santé de ces populations. Nombreuses sont les victimes de l’intérêt croissant des autorités chinoises pour les terres rares.

Ces métaux nécessaires aux technologies de pointe sont produits à 95% en Chine. La Chine, qui détient les plus importantes réserves de ces minerais a, au bout de quelques années, pris le contrôle du marché de terres rares. Mais l’extraction à grande échelle des terres rares en Chine ne s’est pas faite sans dommages pour les populations habitant les zones proches des zones d’extraction.

C’est le cas de Wang Tao, habitant de la ville de Baotou, une contrée dont les terres disposent des plus importantes réserves mondiales de terres rares. Une décharge des déchets issus de la production de ces substances a, en effet, été aménagée près de cette ville contaminant gravement les terres agricoles et affectant la santé des populations de la localité. Les populations habitant dans un rayon de 10 km2 de cette décharge se plaignent d’avoir perdu leurs dents et d’avoir vu leurs cheveux blanchir. Des analyses de la composition du sol et de l’eau ont révélé la présence, à des doses très élevées, de substances cancérigènes et radioactives.

On a ainsi assisté entre 1993 et 2005 à la mort de 66 personnes par cancer et à une baisse significative des rendements agricoles dans la région.

Les Etats Unis et d’autres pays avaient renoncé, il y a des années de cela, à l’exploitation de leurs propres réserves de terres rares à cause de la pollution qu’occasionnait l’extraction de ces minerais. Les associations de défense de l’environnement n’ont cessé au fil des ans de fustiger l’extraction des terres rares.

Pour Jamie Choi, membre de Greenpeace, toutes les étapes du processus d’extraction des terres rares sont extrêmement dommageables pour l’environnement. Wang Guozhen, ex vice-président de l’Institut Chinois des métaux non ferreux, va plus loin en mettant en garde que les dommages subis par la nature pourraient être irréversibles. Pour lui, les sommes astronomiques engrangées par la commercialisation de ces métaux pourraient s’avérer insuffisantes pour réparer ces dommages.

Pour le moment, les autorités chinoises se contentent de proposer de maigres compensations à ceux qui voudraient évacuer ces zones de production.

Il est plus que temps que chacun s’interroge sur le coût humain et les dommages occasionnés par les gadgets technologiques que nous possédons. En effet la
fabrication de nos mobiles et autres appareils électroniques nécessite ces terres rares si dommageables aux hommes et à la nature.

Source:   www.pipelette.com  présenté par terresacree.org    

La Chine produit aujourd’hui plus de 95% des terres rares dans le monde -ces 17 métaux utilisés dans la production d’iPod, d’écrans plats, de disques durs ou de voitures électriques.Depuis des années, les associations de défense de l’environnement dénoncent l’impact des terres rares : rejets chimiques toxiques, notamment de thorium et d’uranium, radioactifs, dans l’air, l’eau et les sols qui peut provoquer chez l’homme et l’animal des cancers et malformations de naissance.

www.tv5.org      

  • coldroom

    « qui peut provoquer chez l’homme et l’animal des cancers et malformations de naissance »

    Donc en résumer, le travail qu’on leur fait faire, à terme, produit des cancers chez eux. Je suis entièrement d’accord..

    En revanche, les chinois et autres que l’on aime tant prendre en pitié, je les vois souvent en photo avec une clope au bec. Ca parait anodin comme détail, en attendant c’est un fait.. S’ils acceptent la nocivité d’une cigarette, pourquoi se plaindraient-ils de la nocivité de leur emploi ?

    Par contre, ce que je trouve innacceptable, c’est effectivement les dégats occasionnés sur la nature. Ca, c’est impardonnable.. La nature n’a pas demandé à participer à la consommation boulimique de notre civilisation, l’homme, si.

    Nous sommes un cancer pour cette planète, du premier (le petit chinois sur son coin de terre) au dernier maillon (le pdg d’une multinationale).

  • Si on fait la somme de tout ce qui est susceptible de provoquer un cancer, je crois que la liste serait interminable, et la cigarette pas forcément en première place…tu sais déjà tout ça. Ceux qui travaillent n’ont sans doute pas le choix, quand à ceux qui sont à proximité, connaissant la Chine, ça m’étonnerait que la santé des habitants ou des travailleurs soit sa priorité. business, business!!

  • shrek117

    La chine d’hier, se sera l’amérique de demain et vice-versa.
    Normal, les chinois mangent de la bite d’âne sichuan au riz cantonnais.
    Quel américain oserait dire que la carpe à manger, c’est dégueu faut vraiment avoir faim.

    Si le dollar continue sa chute libre, bientôt les ricains, ils en fantasmeront manger du kiki d’albatros ou d’la burne de mouche. Et les chinois, à leur rythme, arrêteront de se tuer à la tâche.

    Ma question sans réponse est: Le jour ou certains humains n’auront plus de ressources naturelles à exploiter, comment ces gens vont faire pour lutter contre la surpopulation mondiale? ( indice de surpopulation donné selon l’organisation actuelle du monde).

  • Dr.um

    Tu m’étonne il s’en foutent des chinois il sont prêt à en sacrifier à pleine brouettes, (chinois est remplaçable aisément par pauvres dans cette phrase)

    Ça me fait penser dans ma liste des changement pour un monde idéal :

    – Calcule de population optimal par pays (en fonction de l’espace facilement habitable)
    – Mise en commun de toute les ressources mondial divisée équitablement en fonction de cette population optimal par pays.

  • shrek117

    Ton monde idéal peut exister. De toute façon, à tèrme l’humanité devra bien un jour ou l’autre passer à l’étape d’après, afin de tirer sur le même bout de corde. C’est juste qu’en y pensant bien à tout ça, les solutions envisageables pour y arriver son tyraniques.

    Imagine qu’un jour on nous dises qui peut et qui ne peut pas se reproduire. par exemple.

    Imagine dans le futur des gens peu éduqués, endettés, arrivant à peine à s’occuper d’eux-même. Un couple se forme (côuple normal, hétéro, classique) et se mettent à copuler. Le gosse arrive et à ces gens on leur dit: Ha, désolé. On a rien pour le nourrir votre morveux. Oui, vous avez pinés sans notre autorisation, la naissance de votre enfant vient mettre du sable daqns l’engrenage, alors débrouillez-vous. Les chinois ont bien mis la limite à un enfant par famille, et si possible un mec. (les récits sur le sort déstiné aux nouvelles-nées étant à vomir).

    • Dr.um

      Hu hu, j’ai bien rigoler en lisant ton message :)
      Je comprend ce que tu veut dire, mais peut être justement qu’un jour l’humain aura une conscience globale et pas juste une conscience égoïste.

      De toute manière ne pas vouloir exercer un contrôle sur les naissance c’est à terme nier l’évidence qu’on à un espace de vie limité. Ou alors on fait les termite de planètes ont ruine celle ci puis on part sur une autre etc etc…

      Les gens peuvent prendre du plaisir sans procréer. (il existe des outils pour ça du basique au perfectionné, du naturel au dangereux)

      Après dans mon joli monde idéal les gens ne sont pas endetté car les taux d’intérêt n’existent plus.

      Et surtout les dans mon monde idéel les enfants sont considérer comme la plus grande richesse et l’éducation de ce nouvelle être est une priorités absolue (et pas que dé parents). (Et je dit bien éducation et pas endoctrinement comme de nos jours)

      Et donc pour bien s’occuper d’un enfant ça prend du temps beaucoup de temps donc forcement ça devient difficilement compatible d’en pondre des séries de 10…

  • shrek117

    Un monde qui va clairement de l’avant? Sans tourner en rond, faisant alliance de l’élitisme et de l’amour pour la vie? une humanité supraconnectée au plan émotionnel et intelectuel qui défini selon les plus grands besoins la marche à suivre? Pour ma part je suis prêt. Faire des concessions utiles, comme c’est indispensable pour l’avenir de nos petits-enfants? Je signe de suite. Mais pour atteindre ce but, c’est la mentalité de l’élite qu’il faut charcuter. Ceux qui l’espace d’un temps nous expliquent comment vivre et qui le temps d’après se retrouvent bons derniers… volontairement? si seulement c’était le cas….j’aimerais que le temps de la princesse au petit pois s’estompe, clairement. Celui du sydrôme de peter-pan aussi… Si seulement notre mutation future pouvait être autre chose que de lumineuses étourderies!

  • shalk

    J’avais lu un article annonçant, pour le « même » rythme de consommation, la fin du cuivre pour 2013…
    Et vous n’êtes pas sans savoir qu’avant la fin, il y a le manque. (déplétion).
    Et cette déplétion évite souvent d’arriver à la fin.

    @ coldroom, j’aimerais connaître ta théorie de ceux qui chope un cancer environnemental sans avoir connu « le vice »: jamais fumé, pas de cholestérol… et de ceux qui fume comme des pompiers et qui ne chopent rien.

    Pour ce qui est de l’humanité, je rejoints shrek117: la majorité peut être prête, si nos dirigeants on d’autres desseins à notre égards, c’est foutu.
    Encore que…
    Quelle est l’un des rares outils qu’il nous reste? cet outil que nous croyons être le bâton?
    La consommation, le mode de vie…
    Certes, ça ne résoud pas tout, mais qui a le plus de pouvoir, si ce n’est LE plus nombreux?
    Alors pour l’instant on est nombreux à être tout seul, mais le jour où on sera tous ensemble, là ça deviendra très intéressant ;)

    Pour ma part nous sommes beaucoup trop nombreux pour cette planète, et la mondialisation n’est pas viable avec de l’énergie fossile.
    Je pense que nous reviendront tôt ou… tôt :p à une civilisation nationalisé, voir même à plus courte échelle géographique.

    Car le premier bien indispensable, INDISPENSABLE à notre civilisation, c’est le pétrole.
    énergie, communication, transport, matériaux, transformation…
    Faites l’analyse, et demandez-vous comment se passerait votre journée si le pétrole n’existait plus « demain ».
    Portable, télévision, eau chaude, achats alimentaire, vestimentaire, chauffage, soin, transport, naissance…

    L’état providence a certainement la solution miracle dans sa poche.
    ou pas.

  • shrek117

    Biensûr que oui l’êtat non-êtat providence existe. reste à savoir qui va payer la note?
    pour rembourser, faut vivre. car qui ne vit pas meurt et pue, dans les narines des vivants, conscients qu’en fin de compte nous sommes issus de bactéries. (uni-célullaires, pro-cariotes, acides-aminé j’en passe et des plus mieux. sigh. C’est shnock comme point de vue……..

  • derf

    « Tu m’étonne il s’en foutent des chinois il sont prêt à en sacrifier à pleine brouettes, »

    pleine brouettes, »
    ha un amateur de la soupe aux chou !!!

    bien jouer

  • derf

    @ coldroom, j’aimerais connaître ta théorie de ceux qui chope un cancer environnemental sans avoir connu « le vice »: jamais fumé, pas de cholestérol… et de ceux qui fume comme des pompiers et qui ne chopent rien.

    perso j’ai un grand père dans ma famille qui a fumer depuis ses 15 ans qui fume tjrs qui bois un canon tt les jour et qui se porte bien a 95 ans alors qu’in arrete de nous prendre pour des con tt et dans la tete si te voi malade tu est malade sinon rien !!!!!!!!!!!

  • Wildgfx

    Il n’y pas les Chinois et les Américains… Il y a l’élite financière USA/Chinoise et les pauvres Américains/Chinois…