Libye : Le complot, l’agression et l’engrenage.

Un article envoyé par DJERRAD Amar, qui nous informe in situ de la situation dans les pays arabes. Cet article est partagé avec le site crashdebug.

http://www.youtube.com/watch?v=4FIQdFmCpRQ
La barbarie de l’occident, plus particulièrement de la France, l’Angleterre, l’Italie, le Qatar et les Émirats, a dépassé les limites de la perversion au point où il n’est plus possible de leur opposer la raison et la sagesse.

Il ne s’agit plus de faire respecter la « zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Libye », conformément à la résolution 1973 mais d’agression pure et simple visant un peuple, une nation et ce pour ses richesses.


Ainsi, pour ces pays, tous les moyens abjects et inhumains sont licites. Bombardement quotidien de civils, d’hôpitaux, d’habitations, des infrastructures économiques, sociales et éducatives, actes de piraterie en mer, vol de pétrole, armement de ceux qu’ils baptisent insurgés, rebellions ou  ‘révolutionnaires’ et de groupes terroristes, soutiens financiers des renégats, introduction de «conseillers» militaires mercenaires, militarisation d’enfants et d’adolescents, viol de femmes dans les villes sous contrôle des groupes armés qu’ils soutiennent, désinformation et mensonges à grande échelle. Le tout financé par le Qatar et les Émirats.

La résistance du peuple libyen et les larges et continues manifestations de soutien à leur guide, qui accourent vers les endroits et places pour servir de boucliers humains afin d’empêcher leur bombardement, a créé une sensation de défaite, un profond sentiment de fierté blessée chez les meneurs de cette funeste coalition. Cette OTAN désœuvrée incapable de faire plier, à leur desideratas, un petit peuple, de 6 millions d’habitants, qui n’a rien fait de condamnable ; contraint par absence de morale et de stratégie d’user de méthodes que le Droit et la raison interdit. D’où cette rage pathologique et cette obsession maladive à viser les civils et les infrastructures de bases. La modeste télé libyenne a aussi été visée partiellement par un missile et ce, en plus des tentatives de brouiller ses transmissions, car elle a réussi à démonter leur complot et mensonges médiatico-politique avec des preuves incontestables au point où elle est devenue une référence crédible.

Aljazeera ou « Alkhenzeera » (la cochonne), comme la dénomme les Libyens, connaît en ces moments une hémorragie de démissions lui faisant perdre plusieurs de ses meilleurs cadres. Cette coalition de brigands et de traîtres – soutenue par le méprisant Amr Moussa, qui a vendu son âme, de la putréfiée Ligue « arabe », ainsi que le sénile et ‘vendu’ le « Chèque » Kardhaoui, ce sheikh qataro-égyptien, ce précurseur de la ‘fitna’ (division) que les Algériens connaissent bien pour ses soutiens au GIA contre l’armée algérienne dans les années 90 – visent maintenant les personnalités, les élites et les symboles pour « fragmenter » un peuple que l’histoire a toujours uni face à l’adversité. Un peuple, d’origine bédouine musulmane maghrébine, connu pour sa sagesse, son sens de l’honneur, mais aussi pour ses prédispositions au martyr et de son endurance dans la résistance.

En visant hier, par des missiles, une résidence de Kadhafi – pour l’assassiner- mais tuant le plus jeune fils Seif al Arab âgé de 29 ans un étudiant en économie ainsi que trois de ses petits-fils, cette coalition vient d’ouvrir la « boîte de Pandore ». C’est-à-dire la légitimation d’une vengeance égale au préjudice subi ou une peine identique au crime commis. Nous avions bien dit, par ailleurs, au début du conflit, que « Sarkozy et Cameron ne connaissent rien de ce peuple ». Ils vont connaître maintenant le sens de l’honneur et de la vengeance, du sang de l’innocent, des tribus libyennes. Les Italiens le connaissent. Il est imprescriptible.

En effet, quelques heures après ces assassinats, plusieurs groupes de différentes villes et tribus annoncent rejoindre les combats. Un autre groupe déclare former une brigade de volontaires « kamikazes ». Un dernier groupe, quant à lui, émet un communiqué troublant annonçant la constitution d’une ‘organisation’ « pour la revanche » citant nommément les personnes devenant désormais « objectif ». On y cite Sarkozy et sa famille, Cameron et sa famille, Berlusconi et sa famille, Amr Moussa et sa famille, les membres du CNT libyen et leur famille, ainsi que les Émirs du Qatar et des Émirats et leur famille. On vient de se mettre dans une situation complexe aux conséquences imprévisibles et douloureuses. Les doigts sont donc mis dans l’engrenage.

Un dicton Magrébin dit : « tu l’as planté avec tes mains, maintenant tu l’arracheras avec tes dents » (entendre le clou).

Source : Le bénévole Citoyen Algérien Djerrad Amar et on le remercie.

  • Pikpuss

    Peut-être auront-ils aussi l’idée d’aller porter la vengeance auprès des commanditaires pour lesquels travaillent les Chefs des Etats cités dans l’article, car ce sont pour des raisons essentiellement de partage du  » grand gâteau  » entre mafieux de la finance mondiale que cette guerre a été déclenchée…

  • hamouda

    Pk la coalition n’as pas bombardée les camps militaires en égypte, et pk n’as t’elle pas intervenue en tunisie , ni au yémen … ?!

  • shalk

    ce qui m’attriste, c’est qu’on n’en entends absolument pas parler de cette affaire dans les médias français…

    Je crois qu’une des prévisions de nostradamus va pas tarder à se réaliser:
    La guerre du roi sud contre le roi du nord…

    Ca risque de repartir de plus belle avec les attentats, mais le pire, c’est que nous, le peuple, somme contre l’action de nos dirigeants… marre de brouter !

  • Les médias Français sont aux ordres, celui qui écrit est un citoyen free lance, il ne dépend de personne et est libre, j’aime ses articles, il dit ce qu’il en est.
    De plus il est bien placé, et connais très bien la mentalité des pays arabes.

  • YOUTUBE : GUERRE en LIBYE : Pour une poignée de DOLLARS (mercenaires…).
    http://youtu.be/mLpjbotMVmg

  • Violents bombardements aériens à Tripoli.
    TRIPOLI – Des avions ont mené une série de violentes frappes aériennes sur Tripoli dans la nuit de lundi à mardi, a constaté un journaliste de l’AFP, quelques heures après que des témoins eurent fait état de deux précédentes explosions près de médias d’Etat libyens.
    Quatre explosions ont secoué la Capitale libyenne mardi peu après 02h00 (00h00 GMT), faisant trembler les vitres d’un Hôtel où résident des journalistes.
    Deux autres explosions sourdes ont suivi, peu après.
    Des sirènes pouvaient être entendues dans la nuit, ainsi que des tirs sporadiques de fusils d’assaut et d’armes lourdes.
    Plus tôt dans la nuit, deux explosions avaient déjà été entendues, selon des témoins, alors que des avions survolaient la Capitale libyenne, où des nuages de fumée étaient visibles près des locaux de la télévision d’Etat et de l’Agence Officielle JANA.
    Romandie News.ch – 10 Mai 2011 – 2h44