Les USA abandonnent la recherche d'ALF

C’est tristement vrai, si ALF existe (et qu’il veut toujours ne nourrir de chats…), alors cela ne sera pas grâce aux États-Unis qu’il sera découvert, ils n’ont plus un dollar pour cela!

Depuis le 15 avril 2010, L’Allen Telescope Array ( ATA) , l’un des outils principaux du programme, SETI a été placé en hibernation.

Un choix qui n’est pas en relation avec les résultats des analyses du programme, mais en relation directe avec les nouvelles restrictions budgétaires fédérales appliquées aux États-Unis .

Ce sont donc aujourd’hui des millions de participants volontaires ( via l’application SETI @ Home ) qui voient leur espoir de contribuer à la découverte d’une nouvelle forme de vie qui s’envole .

Pour rappel, SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) est un projet scientifique débuté dans les années 1960 qui consiste à ” écouter” les éventuels signaux d’une intelligence extraterrestre, qu’ils soient volontaires ou non et de repérer leur planète d’origine.

A l’aide de télescopes et de radars, des spectres électromagnétiques provenant de l’espace sont analysés pour détecter ces signaux ou des formes d’activité .

Le projet a basculé en 1999 vers une version baptisée SETI @ Home, une forme participative de recherche puisqu’il est proposé à chacun d’installer un outil d’analyse ainsi qu’une bande d’enregistrement aléatoire .

Profitant de la multiplication des calculateurs individuels, le projet a permis d’accélérer considérablement le travail d’analyse des chercheurs qui disposent de milliers d’heures d’écoute à parcourir.

Avec l’arrêt de L’Allen Telescope Array,  le programme se voit actuellement privé de la collecte de données. Une coupure temporaire qui n’engage pas pour autant le travail d’analyse des données déjà regroupées, mais qui à terme pourrait mettre fin au projet .

La reprise du projet dépend actuellement de la collecte de fonds ou d’une décision de l’US Air Force d’allouer une partie de son budget à la réouverture du site d’écoute . Un appel aux dons a été lancé par le programme, cependant il n’est pas certain que cela suffise, E.T n’est décidément pas prêt de rentrer chez lui .  [SETI via Mercury News]

Source: gizmodo.fr