France: bientôt une carte d'identitée pucée

Qui a parlé de Big brother? 1984 n’est peut être pas loin, la technologie fait de plus en plus partie de notre vie et une technologie comme celle-ci manquait à première vue. Bien sur nous n’en sommes pas encore aux « puçage » de la population comme en Inde ou aux États-Unis, mais ceci n’est qu’une étape, il ne faut pas l’oublier non plus…

Le Sénat a adopté mercredi 13 avril une proposition de loi relative à la protection de l’identité. Cette proposition prévoit le déploiement de cartes d’identité biométrique à 2 puces en France d’ici la fin de l’année.

La première puce contiendrait des infos sur vous (nom, adresse, photo, taille, couleur des yeux, empreintes digitales). Le deuxième pourrait contenir votre signature électronique. Ces mesures doivent servir à protéger les citoyens contre l’usurpation d’identité. Hélas, cette mesure sera aussi vaine qu’inefficace.

En effet, l’idée de sécuriser d’avantage les cartes d’identité est louable. Chaque année, les usurpations d’identité pourrissent la vie de milliers de français. Mais il est dangereux de croire que cette carte est inviolable ou de le laisser croire. Regardez le reportage de BFMTV :

http://www.youtube.com/watch?v=-_2L-BXDzaE&feature=player_embedded

Ils disent à la fin « Désormais, il n’y aura plus aucun doute sur l’identité du porteur de la carte ».

C’est bien mal connaître le fonctionnement des puces que de croire cette carte inviolable. Elle sera simplement plus sécurisée (traduire : il faudra un peu plus de temps et de matériel au faussaire pour usurper l’identité de quelqu’un).

Pour vous en persuader, un hacker anglais a démontré qu’il suffisait de 12 minutes pour pirater la nouvelle carte d’identité à puce anglaise. Bien sûr, il faudra du temps pour pirater la puce de la carte d’identité française. Mais, n’oubliez pas que la validité de votre carte d’identité est de 10 ans. Et au niveau des technologies, c’est trois éternités +1. Les premières fraudes apparaitront quelques mois après les premières mises en circulation. C’est inévitable. Hélas. [ITespresso]

Pour lire la proposition de loi (Sénat) [via PCINpact]

Article issu du blog Gizmodo.fr

  • Eric

    N’ayant plus aucune confiance en nos dirigeants sans scrupule, ce qui me gêne avec avec cette nouvelle carte est le fait quelle puisse intègre à notre insu une puce RFID.
    Une simple antenne bien placée dans des lieux publics et vous voila tracé comme un bagage à Charles de gaule.

    Vous allez me dire que je suis un peu parano, mais avec les branquignoles du gouvernement, je m’attends à tout.

    Et puis du RFID nous en avons déjà dans certaines carte bleu, Monéo et autres gadgets.
    J’attends le jour ou on nous collera une puce à la naissance, après les essais concluants sur nos animaux de compagnie.

    Il est trop beau ce siècle ;-)))))

  • C’est ce que nous avons déjà en Belgique… Et comme l’adresse n’est plus indiquée dessus (puisque tout est dans la puce), quand tu introduis la carte dans un lecteur dans une administration ou une banque, on peut voir ton histoire… Elle sert aussi à faire des signatures électroniques, à déposer ta déclaration fiscale personnelle et autres joujoux qui deviennent carrément obligatoires pour tout ce qui est professionnel… Mais paraît que c’est cloisonnée hein, oui oui… Le métro aussi commence le système de carte à puce également =) Nous avons pareil avec la carte maladie, bientôt elles fusionneront et on ne sera pas dans la merde tiens !

  • je pense que çà peux être une bonne idée qui pourrais casser le trafic de papier mais ça se discute

    je vous conseil tout de meme mon blog 😉 : http://lejournallibre.wordpress.com