Survivre sur cette planète, est-ce encore possible ?

Un magnifique article qui résume bien la situation actuelle, je n’aurai pu dire mieux que Clojea qui a fait part ici de sa prose magnifique! Cela va mal, hooo pas dans les médias de masse ni à la télévision, le discours des politiciens annonce de bonnes nouvelles, la reprise, la fin de la crise, mais dès qu’il s’agit d’aborder la vérité, alors commencent les grandfes phrases qui noient le poisson…

Le monde sera durable ou ne le sera pas. Malraux aurait pu faire cette citation, mais à l’époque, ce n’était pas dans l’ère du temps.

Survivre en dépit des radiations, du manque d’ozone, des produits chimiques, de la pollution aux hydrocarbures, des forages intempestifs, du massacre de la nature et des organismes vivants etc….

Survivre aussi en dépit des maladies, de la famine, des effets secondaires de médicaments qui ne devraient plus être sur le marché, de la cupidité des cartels mondiaux, des guerres fratricides, des guerres civiles, des ouragans, des tremblements de terre, etc…

Malgré tout ça, nous sommes toujours là. Incroyable mais vrai. Oui, mais pour combien de temps ?

Notre planète Terre est rare car unique. Les ressources naturelles sur lesquelles se fondent notre civilisation ne sont pas renouvelables. Le pétrole, les minerais sont en stock limité. Les forêts, dans certains pays, sont menacées d’épuisement. Les réserves d’eau douce sont abondantes, mais menacées de pollution. En fait, la nature peut reprendre ses droits s’il n’y a pas de pollution à outrance, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui.

Qu’en est-il de la catastrophe du Golfe du Mexique ? Toujours présente, mais ne fait pas la une des journaux. Qu’en est-il du Japon ? Les politiciens se veulent rassurant, mais nous savons que la situation est bien plus grave que ça.

Qu’en est-il de la menace de forages en France pour l’extraction du gaz du Schiste ? Bien réelle, malgré la mobilisation de quelques uns.

J’en passe et des meilleures.

Notre civilisation est avide de nouvelles technologies. Téléphones, ordinateurs portables, gadgets communicants etc… Moi-même je trouve cela très pratique, mais je viens d’apprendre qu’il ne faut pas moins de 17 métaux précieux pour fabriquer un téléphone portable, un disque dur, un écran plat et même des missiles et des radars. Du coup, je regarde différemment mon mobile ainsi que mon écran plat. Fichtre, que faire ? Je jette tout et je vais vivre dans un hameau paumé coupé de tout ou pas ?

Cerise sur le gâteau, même certaines technologies vertes dépendent aussi des ces 17 métaux précieux. A savoir, les aimants surpuissants des moteurs électriques (rotors d’éoliennes, turbines hydroélectriques), les batteries rechargeables des voitures hybrides, les ampoules basse consommation, les pots catalytiques et même les panneaux solaires. Ca se corse. On veut faire du « vert » mais avec du polluant. Et oui, l’extraction de ces minerais est extrêmement polluante. Elle nécessite l’usage de nombreux solvants. La Chine détient 95% de ce marché, bien qu’elle ne détienne que 36% des réserves mondiales. Les raisons, vous les connaissez comme moi : Prix bas (faible coût de main d’œuvre), et normes environnementales quasi inexistantes.

Mais cela va changer. Pékin réduit sa production, fait monter les prix, et diminue ses quotas d’exportations. C’est un beau cas d’école : Un secteur économique à croissance exponentielle qui dépend d’une ressource rare, non renouvelable et qui de surcroît va rapidement se renchérir.

Alors que faire ? Les écolos « verdâtre » font mine de dire non au nucléaire aujourd’hui. Un peu tard, il fallait monter au créneau il y a 40 ans en arrière, mais voilà, avec le Japon, il souffle un vent annonciateur de changement. La menace de la radioactivité, depuis Tchernobyl, à considérablement changé l’opinion des gens, et c’est tant mieux. Les verts se sentent obligés d’approuver et de jouer les girouettes. On ne les entend pas sur le problème que va poser l’extraction du gaz de schiste, tout comme on n’entend pas Hulot monter au créneau. Normal me direz vous, quand on est sponsorisé par EDF, on ne dit rien contre le nucléaire. C’est bien beau de nous avoir pondu un film catastrophe qui fait flipper tout un chacun, mais le concret serait mieux.

Je ne veux pas tailler un « costard » sur les Verts spécifiquement (un peu quand même), mais il serait temps de réagir, de jeter au feu ses prérogatives et d’oublier la prochaine campagne présidentielle, pour se mettre au charbon. Il y a urgence.

Zéro pollution ne peut exister. Impossible, le zéro absolu n’existe pas, que ce soit dans ce domaine ou un autre. Mais, les scientifiques (terme pompeux finalement…..) devraient étudier des moyens d’aller de l’avant tout en polluant un minimum. C’est possible. Mais voilà, profit, business, d’abord, et le reste on verra. C’est cette sacro-sainte règle qu’il faut enrayer, car c’est là ou est le problème. Tant que des cartels continueront ce modus operandi, rien ou si peu ne changera.

Alors, allons-y. Continuons à dénoncer et à se mobiliser contre ce qui pollue notre existence, et au bout du compte on finira par faire changer les choses. Si on ne veut pas le faire pour soi, faisons le pour nos enfants.

Notre croissance qui repose sur de telles technologies ne sera pas réellement durable, donc il est grand temps.

Source: Lepost.fr

10 commentaires

  • C’est bien mon avis! et du fond du cœur ♥♥, avant de vouloir changer les choses, il faut impérativement que nous changions NOUS! sinon ça ne servira à rien de dénoncer, de bêler dans le désert.

    • befree56

      bonjour la premiere chose est de chercher le positif sur internet afin de lutter contre le mensonge de la finance , de la science car les scientifiques ne veulent pas sortir de leur dogmes ce sont les religieux d’aujourd’hui au temps de l’inquisition

      un film a voir http://www.filmsdocumentaires.com/films/38-l-horloger-de-l-univers

      chercher sur internet pas que les catastrophes faites free energy , tesla, john searl,
      Jeanne Manning, peswiki,keppe motor, fusion froide ROSSI FOCARDI,blacklight power, etc… le monde est passionnant parlez en autour de vous

  • Phosphorescente

    Excellent cet article, tout est dit …

  • frenchprepper06

    Compte tenu de la multiplicité et de la gravité des problèmes qui assaillent présentement l’humanité penser que « l »espoir de l »homme c »est l »homme! » relève de l’utopie…L’homme ne peut plus rien faire pour lui’même, il est maintenant dépassé par les conséquences irréversibles de ses actes. C’est la nature elle même qui va donner un coup d’arrêt brutal à ce gigantesque merdier! Comme toutes les courbes folles la courbe de la démographie humaine va non seuleument s’arrêter mais très probablement s’éffondrer. La nature n’est rien d’autre que ce que nous ne voulons plus voir : LA REALITE.
    Cela veut-il dire que la partie est perdue d’avance comme le pensent certains? Non! je pense que l’aventure humaine qui est avant tout l’aventure de la conscience est loin d’être terminée mais elle est sur le point de vivre un sérieux rééquilibrage. Ce ne sera pas une partie de plaisir mais l’homme est fait pour survivre et c’est du reste ce qu »il fait depuis des centaines de milliers d’années.

  • pascale

    Plus beaucoup de temps avant le grand changement, l’humanité continuera avec ceux qui prendront conscience, amour de son prochain, respect de la terre mère,respect de tout ce qui vit.Basta l’ego. Oui la nature sera plus forte, elle n’en peut plus a cause de tout ce que l’homme lui fais subir depuis le début.J’ai confiance, beaucoup de catastrophes sont en train de se produire et se produirons de plus en plus, c’est le prix a payer pour des années d’inconscience. spiritualité et non plus matérialisme.Aller a l’essentiel, retour aux sources………

  • crieron

    (Ce ne sera pas une partie de plaisir mais l’homme est fait pour survivre)le malheur,c’est que ceux qui auront plus de chance de survivre,sont ceux qui font tout pour couper la branche sur laquelle nous somme assis!!

  • Il faut être logique! on ne peut avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière! tant qu’on ne changera pas de façon de faire, les scieurs de branches auront de beaux jours devant eux.
    Ce sont ceux qui consomment qui doivent savoir où donner leur argent, tant que le peuple n’aura pas compris qu’il est souverain dans ses choix…………
    Imaginons deux minutes le manque à gagner de tout ces lobbys, si on se contente d’acheter utile au lieu du futile, qui ne donne qu’une satisfaction éphémère!
    acheter près de chez soi des produits, qui n’ont pas fait le tour du monde……
    Réapprendre à faire des économies, recycler, rénover au lieu de racheter…………
    refuser de se laisser appâter par les « pubs ».
    il faut relire mon post de début mars ;)
    http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/03/06/appel-a-la-revolution-des-silencieux/

  • crieron

    je comprend bien voltigeur,étant moi-même un « décroissant « comme ils disent,mais,ya toujours un mais!les scieurs de branches détienne l’information,tourne en dérision les gens comme nous,et puis un type qui a « réussi »(rire)auront toujours plus d’influence sur les moutons qu’un type comme moi,puisqu’il représente le modèle social ultime,les moutons préfères AVOIR plutôt que ETRE! et malheureusement tous va dans se sens la!ils se réveillerons le jour ou le train frapperas le mur,lors d’une conférence autour du film « solution local pour un désordre globale »,les gens étais surpris que les grande chaine télé n’en parle pas,il ai passer sur arte mais rare sont ceux qui l’on vue,qui regarde arte?une chaine culturel,personne se cultive si se n’ai les rêveurs les idéalistes,les moutons veulent du divertissement ou du repos,mais surtout pas réfléchir,et comme je dis bien souvent,les seules moment ou ils réfléchissent c’est devant un MIROIR

  • Le problème c’est que malgré l’effort d’information, beaucoup trouve ringard de ne pas faire parti du troupeau, je le vois alentour dans mes alentours, il suffit qu’un voisin montre son dernier écran plat et tout le monde à les yeux brillants d’envie, d’autres vont carrément en acheter un, je fais figure d’extra terrestre, moi qui récupère tout, qui ne tue pas les araignées (pourtant je suis arachnophobe), qui se dispute avec les chasseurs, qui demande aux gens de ne pas laisser tourner les moteurs et aux enfants de ne rien jeter par terre (il y a une école en face!) enfin… je suis l’empêcheuse de tourner en rond. Je m’en fiche, mais c’est dur de faire comprendre l’évidence..
    On est pas sortis de l’auberge avec des gens, qui ne voient même pas la fin des haricots ;)