Contamination aux "staph" aux Etats Unis…

Où l’on se rend compte des limites largement dépassées, en ce qui concerne les élevages concentrationnaires……Ca doit même influer sur le gout de la viande (avis personnel supposé.)


Titre original : « CONTAMINATION au “STAPH” de la moitié de la viande et de la volaille aux États-Unis »

Des souches résistantes de Staphylococcus aureus, une bactérie liée à un large éventail de maladies, sont présentes dans la viande et la volaille commercialisées aux États-Unis à des taux exceptionnellement élevés, selon cette étude nationale menée par l’Institut de recherche génomique translationnelle (TGen).

Près de la moitié des échantillons de viande et de volaille (47%) ont été contaminés par S. aureus, et plus de la moitié de ces bactéries (52%) étaient résistantes à au moins trois classes d’antibiotiques.


En cause, selon cette publiée au 15 avril dans la revue Clinical Infectious Diseases, l’utilisation régulière d’antibiotiques à faibles doses dans l’élevage industriel, faisant de l’animal un terrain idéal de reproduction des bactéries résistantes.

Un phénomène qui produit des bactéries résistantes à 3, 4, 5 voire 9 antibiotiques différents, laissant, en cas d’infection humaine, très peu d’option thérapeutique.

Il s’agit de la première évaluation nationale de présence de S. aureus résistant aux antibiotiques à l’échelle de l’approvisionnement alimentaire des États-Unis.

Les premiers tests ADN suggèrent que les aliments des animaux eux-même ont été la principale source de contamination. Bien que les “Staph” soient normalement éliminés avec une cuisson adéquate, le risque subsiste, pour les consommateurs, en cas de manipulation des aliments et par contamination croisée en cuisine.

Les chercheurs ont recueilli et analysé 136 échantillons – couvrant 80 marques – de bœuf, poulet, porc et dinde de 26 magasins d’épicerie au détail de 5 villes américaines : Los Angeles, Chicago, Fort Lauderdale, Flagstaff et Washington.

« Pour la première fois, nous connaissons la proportion de nos viandes et nos volaille contaminée par des Staph résistants aux antibiotiques et cette proportion est trop élevée », déclare le Pr. Lance B. Price, auteur principal de l’étude et directeur de du département de microbiologie alimentaire et de santé environnementale de l’Institut TGen.

« Le fait que le Staphylococcus aureus résistant soit si répandu et probablement en raison de la nourriture des animaux eux-mêmes, est inquiétant et exige une attention très accrue sur l’utilisation des antibiotiques dans la production alimentaire actuelle des animaux », explique le docteur Price.

Dans les fermes industrielles, les animaux reçoivent régulièrement de faibles doses d’antibiotiques et deviennent le terrain idéal de reproduction pour les bactéries résistantes aux médicaments qui se transmettent des animaux aux humains, indique l’étude.

«Les antibiotiques sont les médicaments essentiels et les seuls pour traiter les infections à Staph, mais lorsque le staphylocoque devient résistant à 3,4, 5 voire 9 antibiotiques différents – comme nous le constatons dans cette étude, cela laisse peu d’option thérapeutique», a déclaré le docteur Price .

L’émergence de bactéries résistantes aux antibiotiques – y compris les Staph – reste un défi majeur en médecine clinique. Cette contamination généralisée des viandes et des volailles nécessite une évaluation en termes de risque pour le consommateur et très probablement –en tous les cas aux US- un renforcement des programmes d’inspection, ajoute l’auteur.

S. aureus est responsable de toute une série de maladies allant d’infections mineures de la peau à des maladies potentiellement mortelles, telles que la pneumonie, l’endocardite et de septicémie.

Source: Clinical Infectious Diseases et Tgen “Nationwide study finds U.S. meat and poultry is widely contaminated”

Article relayé par terresacree.org