Le salaire des hommes politiques

Nous avons reçu Benji et moi, des courriels nous demandant une rubrique humour! donc, comme c’est tout neuf, je m’y colle en premier en vous proposant un humour……noir! De quoi vous dégouter de vous lever le matin, ou pour certains, de plus en plus nombreux qui se demandent, de quoi sera fait demain matin!! Il est bien évident qu’il faut tenir compte de l’énorme responsabilité qui pèse, sur ces Messieurs et Dames du gouvernement. Leurs émoluments sont à la hauteur de leurs……….. compétences……..

Le Président de la République, Nicolas Sarkozy : 21 300€ brut/mois

Indemnité : 21 300€ brut/mois. En 2007, Nicolas Sarkozy s’est augmenté de 172% pour s’aligner sur l’indemnité du Premier Ministre. Le salaire officiel d’un Président avoisinait auparavant les 7 500€ mensuel.

Indemnité de représentation : peu d’informations dessus, mais il dispose d’une « dotation annuelle » pour le fonctionnement de l’Elysée. En 2010, ce budget, voté par le Parlement, s’est élevé à 112 533 700€.

Avantages
: logé, nourri, habillé, équipé, avec un accès gratuit aux transports, le chef de l’Etat n’a quasiment aucune dépense. Il dispose également d’une flotte d’avions et de voitures, ainsi que de nombreuses résidences secondaires à sa disposition.


La retraite des anciens Présidents : selon la loi du 3 avril 1955, leur retraite correspond à celle d’un conseiller d’Etat, soit 63 000€/an, cumulable avec celles d’anciens mandats. Ils disposent d’un appartement, d’une voiture de fonction, de personnel (gardes du corps, secrétaire…), la gratuité sur les transports publics…
Source : politiquemania, chiffres au 1/07/2010

Le Premier Ministre, François Fillon : 21 300€ brut/mois

Indemnité : 21 300€ brut/mois comprenant une indemnité de base*, de résidence* et de fonction*. Le traitement du Premier Ministre est égal à celui des ministres, majoré de 50%.

Indemnité de représentation : 6 240€ net/mois non imposable. Elle est destinée à couvrir les frais inhérents à l’exercice de ses fonctions : frais de réception, voiture, habillement….

Avantages : l’accès gratuit aux transports ferroviaire en 1ère classe, la disposition de véhicules avec chauffeur, d’une unité de l’Armée de l’air. Le Premier Ministre dispose d’un logement de fonction à l’Hôtel Matignon à Paris, ainsi que d’une résidence secondaire à Versailles.

Cumul : possible. Un Premier Ministre peut cumuler son indemnité ministérielle avec des mandats électifs dans la limite d’une fois et demi le montant de son traitement ministériel de base*.
Sources : service de presse Matignon, politiquemania, chiffres au 1/07/2010

Un ministre : 14 200€ brut/mois.

Indemnité : 14 200€ brut/mois comprenant une indemnité de base*, de résidence* et de fonction*.

Indemnité de représentation
: 6 240€ net/mois non imposable destinés à couvrir les frais inhérents à ses fonctions : réception, voiture, habillement….

Avantages : l’accès gratuit aux transports ferroviaire en 1ère classe, la mise à disposition de véhicules avec chauffeur, d’une unité de l’Armée de l’air. Il peut être logé par l’Etat dans la limite de 80m2 + 20m2 par enfant à charge.

Cumul : selon René Dosière, député de gauche, un ministre peut cumuler jusqu’à 21 000€ brut/mois s’ils exercent d’autres fonctions comme Nathalie Kosciusko-Morizet (à l’Ecologie et maire de Longjumeau), Xavier Bertrand (au Travail et maire de Saint-Quentin), Luc Chatel (à l’Education, et maire de Chaumont)…

Sachez-le : en 2002, le salaire officiel d’un ministre a été augmenté de 70% pour compenser la perte de fonds secrets qui complétaient les traitements ministériels. Ces fonds étaient des sommes d’argent liquide non déclarées et pour une utilisation sans contrôle.

Sources : service de presse Matignon, politiquemania, chiffres au 1/07/2010
* Matignon n’a pas précisé ces données.

Un secrétaire d’Etat : 13 490€ brut/mois.

indemnité : 13 490€ brut/mois comprenant une indemnité de base*, de résidence* et de fonction*.

Indemnité de représentation : 6 240€ net/mois non imposable destinés à couvrir les frais inhérents à l’exercice de ses fonctions : frais de réception, voiture, habillement….

Avantages
: l’accès gratuit aux transports ferroviaire en 1ère classe, la mise à disposition de véhicules avec chauffeur, d’une unité de l’Armée de l’air. Les membres du gouvernement peuvent être logés par l’Etat dans la limite de 80m2 + 20m2 par enfant à charge.

Cumul : il peut cumuler avec des indemnités de mandats électifs dans la limite de 85% le montant de son traitement ministériel de base*.

Source : service de presse Matignon, politiquemania, chiffres au 1/07/2010
* Matignon n’a pas précisé ces données.

Un sénateur : 7 100,15€ brut/mois

Indemnité : 7 100,15€ brut/mois comprenant une indemnité de base (5 514,68€), de résidence (165,44€) et de fonction non imposable (1 420,03€).

Indemnité de frais de mandat : 6 240,18€ net/mois non imposable destinés à couvrir les frais inhérents à l’exercice de ses fonctions : frais de réception, voiture, habillement….

En plus : il dispose d’un crédit de 7 548,10€/mois pour rémunérer jusqu’à 3 assistants, d’une prise en charge des communications téléphoniques, l’affranchissement du courrier…

Avantages
: l’accès gratuit à l’ensemble du réseau SNCF en 1ère classe et au réseau francilien, les frais de taxis et de péages, l’hébergement dans un hôtel à Paris dans la limite d’un forfait annuel (nc), 40 allers-retours en avion/an entre Paris et leur circonscription en métropole, des prêts d’aide au logement ou pour un bureau.

Cumul : un sénateur ne peut cumuler son indemnité parlementaire à d’autres mandats que dans la limite d’1,5 fois le montant brut de l’indemnité de base. Il ne peut percevoir plus de 2 757,37€/mois de ses mandats locaux.

Source : Sénat

Un député : 7 100,15€ brut/mois

Indemnité : 7 100,15€ brut/mois comprenant une indemnité de base (5 514,68€), de résidence (165,44€) et de fonction non imposable (1 420,03€).

Indemnité de frais de mandat : 6 412€ brut/mois non imposable destinés à couvrir les frais liés à l’exercice de ses fonctions : réception, voiture, habillement….

En plus : il dispose d’un crédit de 9 138€/mois pour rémunérer jusqu’à 5 assistants, d’une prise en charge des communications téléphoniques, l’affranchissement du courrier…

Avantages : l’accès gratuit à l’ensemble du réseau SNCF en 1ère classe et au réseau francilien, la mise à disposition d’un parc de voitures avec chauffeur pour leurs déplacements sur la région parisienne, les frais de taxis, l’hébergement à Paris dans la limite d’un forfait annuel (nc), 40 allers-retours en avion/an entre Paris et leur circonscription, 12 vols hors de leur circonscription.

Cumul : il ne peut cumuler son indemnité parlementaire à d’autres mandats que dans la limite d’1,5fois le montant brut de l’indemnité de base, soit 2 757,34€/mois maximum de ses mandats locaux.

Source : Assemblée nationale

Un député européen : 7 807,12€ brut/mois

Indemnités : 7 807,12€ brut/mois, soit 6 083,91€ net après déduction de l’impôt européen. Ce montant est ensuite imposé par les Etats membres.

Indemnités de frais de mandat : 4 202€/mois qui servent à couvrir les frais de gestion du bureau du député, les frais de téléphone et postaux, d’équipements informatiques. L’indemnité est réduite de moitié pour les députés qui sans justifications valables, n’assistent pas à la moitié des séances plénières d’une année parlementaire.

En plus
: une indemnité de 298€/jour de présence, qui couvre l’hébergement et les repas pendant les réunions officielles, est attribuée par le Parlement.
Les députés européens peuvent aussi bénéficier d’une enveloppe de 19 364€/mois max pour engager des assistants.

Avantages : remboursement des billets d’avion en classe affaires, des billets de chemin de fer…pour assister aux séances plénières + autres frais liés au voyage (péages, réservation…). Pour d’autres déplacements dans le cadre de leurs fonctions, une indemnité annuelle max de 4 148€ leur est attribuée.

Source : Parlement européen

Le maire et les élus d’un village : de 646,25 à 1 634,63€ brut/mois pour le maire
Il y a plus de 36 000 maires en France. Leurs rémunérations dépendent essentiellement de la taille de la commune qu’ils administrent. C’est au conseil municipal de fixer leurs indemnités mais avec certaines limites.

. Pour une commune de moins de 500 hab. (plus de 21000 communes), le maire ne peut toucher plus de 646,25€ brut/mois, et 250,90€ pour l’adjoint.
. Pour une commune de 500 à 999 hab. : jusqu’à 1 178,46€brut/mois pour le maire et 313,62€ pour l’adjoint.
. Pour une commune de 1000 à 3499 hab. : jusqu’à 1 634,63€brut/mois pour le maire et 627,24€ pour l’adjoint.

Cumul : avec ces indemnités, mieux vaut compléter avec un autre emploi. Des maires célèbres comme Gérard Shivardi, maire de Mailhac dans l’Aude, est maçon.

Sachez-le : dans les très petites communes, il arrive qu’un maire ou un adjoint renonce à ses indemnités afin de ne pas empiéter sur le budget de la commune.

Source : Circulaire du 19/07/2010 du ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales.

Le maire et les élus d’une ville moyenne : de 2 090,81 à 3 421,32€ brut/mois pour le maire
Pour les communes plus importantes, les indemnités grimpent :

. Pour une commune de 3500 à 9999 hab. : jusqu’à 2 090,81€brut/mois pour le maire et 836,32€ pour un adjoint.
. Pour une commune de 10 000 à 19 999 hab. : jusqu’à 2 470,95€ pour le maire et 1 045,40€ pour un adjoint.
. Pour une commune de 20 000 à 49 999 hab. : jusqu’à 3 421,32€ pour le maire et 1 254,48€ pour un adjoint.

Une possible augmentation : ces sommes sont majorées en fonction de certaines spécificités : si les communes sont des chefs-lieux de canton, d’arrondissements, de département, des communes touristiques, thermales…

Cumul : les indemnités de maire sont plafonnées à 2 757,34€ si celui-ci est déjà député ou sénateur.

Le maire et élus d’une grande ville : de 4 181,62 à 5 512,13€ brut/mois pour le maire
Pour une commune de 50 000 à 99 999 hab. : jusqu’à 4 181,62€ brut/mois pour le maire, 1 672,65€ pour un adjoint.

. Pour une commune de 100 000 à 200 000 hab. : jusqu’à 5 512,13€ pour le maire, 2 508,97€ pour un adjoint.
. Pour une commune de plus de 200 000 hab. : jusqu’à 5 512,13€ pour le maire, 2 756,07€ pour un adjoint.
Ces sommes sont majorées si les communes sont des chefs-lieux de canton, d’arrondissements, de département, des communes touristiques, thermales…

Les conseillers municipaux
: 228,09€/mois max dans les communes de +de 100000 hab. En-dessous, le conseil peut attribuer une indemnité s’il reste de l’argent dans l’enveloppe attribuée au maire et aux adjoints.

Et pour Paris : Bertrand Delanoë touche une indemnité de maire et de président du Conseil général*, soit 8 684 € brut/mois.

Avantages
: les maires de grandes villes ont des frais de représentation de plusieurs milliers d’euros par an (1 933€/mois pour Paris), ainsi qu’une voiture de fonction avec chauffeur, et la prise en charge des frais de transport.
* Paris est à la fois ville et département
Sources : Circulaire du 19/07/2010 du ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales, La Tribune du 15/11/2010

Un conseiller général : de 1 520,59 à 2 661,03€ brut/mois
Les conseillers généraux sont élus pendant les élections cantonales et se réunissent en commissions selon les projets du département. L’indemnité varie en fonction de la population du département.

. Pour un département de moins de 250 000 hab. : 1 520,59€ brut/mois.
. Pour un département de 250 à 500 000 hab. : 1 900,73€ brut/mois.
. Pour un département de 500 000 à moins d’1 million d’hab.
: 2 280,88€ brut/mois.
. Pour un département d’1 à 1,25 million d’hab. : 2 470,95€ brut/mois.
. Pour un département de plus d’1,25 million d’hab. : 2 661,03€ brut/mois.
S’il est membre de la commission permanente, l’indemnité est majorée de 10%.

Sachez-le : les départements ont la responsabilité notamment du bon fonctionnement des collèges, de la gestion des routes départementales et nationales, des transports collectifs entre les villes et transports scolaires, l’aide à l’enfance, aux personnes âgées…

Source : Circulaire du 19/07/2010 du ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales.

Un Président et Vice-Président de Conseil Général : de 2 128,82 à 5 512,13€ brut/mois

Quelle que soit la taille du département, le Président du Conseil Général reçoit une indemnité de 5 512,13€brut/mois.

Le Vice-Président, quant à lui, peut prétendre à une indemnité comprise entre 2 128,82€ à 3 725,44€ brut/mois en fonction du nombre d’habitants.

Avantages : dans certains départements, les Présidents de Conseil Général peuvent prétendre à un logement et une voiture de fonction, ainsi qu’à des frais de représentation et de déplacements pris en charge par la collectivité.

Les plus connus : en tant que Présidents, on retrouve Bertrand Delanoë pour Paris, François Hollande pour la Corrèze, Henri Emmanuelli pour les Landes.

Source : Circulaire du 19/07/2010 du ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales.

Un conseiller régional : de 1 520,59 à 2 661,03€ brut/mois

Les conseillers régionaux sont élus lors des élections régionales et s’occupent du développement et de l’aménagement de la Région. L’indemnité varie en fonction de la population de la région.

. Pour une région de moins d’1 million d’hab. : 1 520,59€ brut/mois.
. Pour une région de 1 à moins de 2 millions d’hab. : 1 900,73€ brut/mois.
. Pour une région de 2 à moins de 3 millions d’hab. : 2 280,88€ brut/mois.
. Pour une région de 3 millions et plus d’hab. : 2 661,03€brut/mois.
S’il est membre de la commission permanente, l’indemnité est majorée de 10%.

Sachez-le : les régions ont la responsabilité notamment du bon fonctionnement des lycées, de la formation professionnelle et de l’apprentissage, des transports ferroviaires, du développement économique et de l’aide aux entreprises, de l’aménagement du territoire, de la culture, de l’environnement et du cadre de vie.

Source : Circulaire du 19/07/2010 du ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales.

Un Président et Vice-Président de Conseil Régional : de 2 128,82 à 5 512,13€ brut/mois

Quelle que soit la taille de la région, le Président du Conseil Régional reçoit une indemnité de 5 512,13€ brut/mois.
Le Vice-Président dépend directement du nombre d’habitants et peut prétendre à une indemnité comprise entre 2 128,82€ à 3 725,44€ brut/mois.

Avantages : dans certaines régions, les Présidents de Conseil Régional peuvent prétendre à un logement et une voiture de fonction, ainsi qu’à des frais de représentation et de déplacements pris en charge par la collectivité.

Les plus connus
: en tant que Présidents, on retrouve Jean-Paul Huchon pour l’Ile-de-France, Ségolène Royal pour Poitou-Charentes, Jean-Jack Queyranne pour Rhone-Alpes

Source : Circulaire du 19/07/2010 du ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales.

Un Président de Communauté Urbaine : de 3 421,32 à 5 512,13€brut/mois.

Une communauté urbaine est un établissement public regroupant plusieurs communes qui décident de travailler ensemble pour aménager le territoire, développer l’attractivité économique… L’indemnité dépend de la taille de la communauté.

. Pour une communauté urbaine de 20000 à 49999 hab. : 3 421,32€ brut/mois et 1 254,48€ brut/mois pour un vice-président.
. Pour une communauté urbaine de de 50000 à 99999 hab. : 4 181,62€ brut/mois et 1 672,65€ brut/mois pour un vice-président.
. Pour une communauté urbaine de 100000 à 199999 hab. : 5 512,13€ brut/mois et 2 508,97€ brut/mois pour un vice-président.
. Pour une communauté urbaine de 200000 hab. et + : 5 512,13€ brut/mois et 2 756,07€ brut/mois pour un vice-président.
Les délégués de communes perçoivent 228,09€ brut/mois quand la taille de la communauté est inférieure à 400 000 habitants, et 1 064,41€/mois au-delà.

Les plus connus : Martine Aubry pour Lille Métropole, Gérard Collomb pour le Grand Lyon, Eugène Caselli pour Marseille Provence Métropole.

Source : Circulaire du 19/07/2010 du ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales.

Dossier source présenté par Planete.fr

  • Phosphorescente

    La crise économique était prévisible, était prévue, mais celà n’a pas empêché nos politiques, notamment notre président de s’augmenter royalement.
    La crise étant arrivée, il aurait dû à mon sens, renoncer à cette augmentation.
    Quand on voit leurs « indemnités » on comprend mieux qu’ils se battent becs et ongles pour garder leur place ! ce qui fait que nous n’avons pas forcément la compétence en échange ….
    Quoi qu’il en soit, je trouve qu’ils sont + que biens payés
    alors je suis contre le principe qu’ils percoivent une retraite ….
    une femme, qui a consacré toute sa vie à TRAVAILLER pour le bien être de sa famille, ne touche rien
    si elle est veuve, elle ne touche que 54 % du salaire de son mari
    alors me direz-vous, 54 % c’est beaucoup non ? !!

    tout dépend le salaire
    54 % d’un smic …… c’est une misère

    voilà où vont nos impôts …. plutôt que de réduire les dépenses liées au frais de fonctionnement des petites administrations, il serait beaucoup plus judicieux de réduire le salaire de nos hauts fonctionnaires ….
    et puis maintenant on sait où trouver de l’argent que ce soit pour loger les personnes, pour les nourrir, pour la santé, etc ….
    une minuscule diminution du salaire de tous les hauts fonctionnaires permettrait à tout le monde de « survivre » face à cette crise …
    et j’imagine que leurs salaires sont indexés sur le coût de la vie non ???? edr

  • Je savais que ça allait faire rire………….Jaune :D notre Président c’est augmenté de 140% lors de sa prise de fonction!
    En plus, tout le temps qu’il est au pouvoir, c’est tout bénéfice! looool!! ça ne m’étonne pas qu’il se battent comme des sauvages! responsables mais pas coupables, et de surcroit super bien payé…….Que demande le peuple??………:D

  • Le nain de jardin a de quoi s’offrir un avion lol c’est déjà fait mais sous notre dos …

  • Monday, February 21, 2011 – AIR SARKO ONE
    « Vers un crash alimentaire : Le dispositif médiatique Français, une singularité dans le monde Occidental ».
    Suppression de 240 millions d’aide au logement pour financer les 280 millions de l’avion de Sarkozy ?
    15 novembre 2010 – Auteur : Sabo
    En douce, le National Sarkozysme vient de supprimer 240 millions d’aide au logement. Alors que lorsqu’on faisait une demande d’aide au logement (APL, ALS, ALF), on pouvait avoir l’aide rétroactivement jusqu’à 3 mois, l’aide au logement ne sera donnée dorénavant que le mois suivant le dépôt de dossier (sans qu’on sache ce qui se passera si le dossier est incomplet..)
    – voir Fin de la rétroactivité des aides au logement
    Air Sarko One :
    Le gouvernement national sarkozyste justifie ce changement par une économie de 240 millions d’ euros, au nom du rabotage des dépenses.
    Le peuple français appréciera qu’une fois de plus les pauvres dans le besoin soient visés alors que le complexé de l’Élysée se paie sur les deniers publics un avion à 280 millions d’euros… (voir Sarkozy se paie un avion à 280 millions ! ).
    240 millions pris aux pauvres pour payer 280 millions un avion joujou pour riches avec four à pizza et machine à café choisie par Carla…. On se croirait dans Robin des Bois….
    (la machine à café à 25’000 euros) ! c’est sûrement de l’OR.
    Et on n’a pas fini de voir des aides supprimées pour financer l’envoi en l’air du Sarkozy puisqu’il faudra trouver :
    **49 millions par an pour entretenir l’avion de Sarkozy !
    Tout ça bien-sûr alors que les députés qui doivent « auditer » les budgets n’ont pas pu aller voir Air Sarko One (ou Air Beauf One) de près !! cf Intérieur avion Sarkozy

    Related Posts :
    Quand des Francs-Maçons soutiennent l’Elysée :
    Citations sur le Nouvel Ordre Mondial :
    Attentat de Karachi : des parties civiles demandent l’audition de Nicolas Sarkozy
    J’habite un pays. Quelques jours en sarkozie
    Le Canard Enchaîné accuse Sarkozy d’espionner les journalistes curieux

    Publié dans Articles, Banksters, Crise économique, sarkozy
    2 réponses à to “Suppression de 240 millions d’aide au logement pour financer les
    280 millions de l’avion de Sarkozy ?”
    Bluezy : 17 novembre 2010 à 9 h 36 min
    Mais comment se fait-il que PERSONNE ne r

    Bluezy : 18 novembre 2010 à 23 h 38 min
    Je suis de plus en plus surpris et m

  • derf

    Et la petite dernière :

    10 parapluies à minimum 7 000 € pièce…

    NON mais vas y du con ,nous on crèvent de faim mais vas y, fais toi plaisirs…! sérieusement sa devient grave et le pire c’est qu’il exhibe ses jouets dans les média alors que nous on se bas pour manger. Je pense que l’on se dirige droit dans le mur avec tout ses politico-mafieux. Il doit bien y avoir des personnes, capable de gérer notre pays ,plus correct que toutes celles qui le font aujourd’hui, ou qui veulent le faire (ps,fn,fdg,les vert et j’en passe),non ?

    j’ai même pas envie d’allé voter en 2012…! Quand on sait que c’est tous les même … Mais si l’on ne vote pas …Ils on gagner … il ne leur reste alors plus qu’a tirer à la courte paille
    Je souhaiterai réellement une révolution contre tous se système qui ne tien pas debout que celui qui a quelques chose à dire puisse le faire librement et publiquement …

  • konieczka

    il s’accroche à leur siège comme les morpions aux poils du cul.
    Pas étonnant avec de tels salaires et avantages.
    Faut-il croire que nous sommes si riches pour entretenir une telle flopée de parasites ?
    Et si seulement ils étaient indispensables.
    Salutations.