Anomalie dans le Golfe d'Aden! (précisions!)

Cette anomalie est pour le moins mystérieuse, mais il faut aller un peu plus loin! qu’est ce qui a pu causer cette anomalie? Qui est l’Amiral Maksimov par exemple? existe t-il vraiment? Oui si j’en crois le site de la marine nationale

08 mai 2010, veille du jour J, le "Latouche-Tréville" arrive pour s'installer à sa place dans les bâtiments déjà installés pour la parade navale statique du 9 mai.

09 mai 2010, peu avant le passage de l'amiral. Il neige sur le "Latouche-Tréville".


Un appel radio vient perturber le silence de la passerelle et de ses occupants appuyés contre les vitres chauffantes. La frégate russe qui nous précède annonce que la cérémonie est avancée d’une heure. « L’équipage au poste de bande ! L’équipage au poste de bande !», le Latouche-Tréville est en effervescence, la garde d’honneur récupère rapidement guêtres blanches, baïonnettes et FAMAS, les différentes compagnies s’alignent sur leurs emplacements et en moins de dix minutes c’est la totalité de l’équipage qui est sur le pont, prêt à saluer le passage de l’amiral Maksimov, commandant en chef de la flotte du Nord.

Sur sa vedette, l'amiral Maksimov passe devant chaque bâtiment et les salue un à un.

Nous voilà donc rassurés, sur l’existence de l’Amiral Maksimov, au 9 mai 2010 il saluait la marine Française à l’occasion de la commémoration de la victoire de 1945, dans la Baie de Kola, à l’extrémité occidentale de la baie de Mourmansk.
Une autre recherche sur le site du CNRS fait état de la datation de la croûte océanique dans le Golfe d’Aden.

L’âge de la croûte océanique dans le golfe d’Aden est établi à partir des anomalies magnétiques mesurées à l’aide d’un magnétomètre (Ma = millions d’années). L’encart en haut à gauche montre les trois stades de propagation de la dorsale de Sheba dans le golfe d’Aden correspondant à 20 (anomalie magnétique 6), 17,5 (anomalie 5D) et 16 millions d’années (anomalie 5C). La vitesse moyenne de propagation de la dorsale est supérieure à 35 centimètres par an (350 km par millions d’années), alors que la vitesse d’ouverture du golfe d’Aden est de l’ordre de 2 centimètres par an (20 km par millions d’années).
© Fournier et al. JGR 2010

Avec plus d’un mois de travail en mer sur le golfe d’Aden à leur actif et autant de données recueillies, les chercheurs de la mission Encens-Flux veulent étudier aujourd’hui la frontière entre la croûte continentale et la croûte océanique, et l’expansion d’un océan nouveau-né.

Comment s’est formé le golfe d’Aden, océan qui relie la mer Rouge et l’océan Indien ? À quoi ressemble la transition entre la croûte continentale et la croûte océanique dans cette zone ? Pour essayer d’y voir plus clair, une équipe de chercheurs français et omanais a parcouru le golfe d’Aden au large des côtes d’Oman à bord du navire de l’Ifremer Le Suroît. Coordonnée par des chercheurs de l’Institut de physique du Globe de Paris (IPGP)1 et du Laboratoire de tectonique2, cette mission, baptisée Encens-Flux, s’achève après trente-cinq jours de travail en mer. Elle constitue le troisième volet du projet Encens, un des programmes phares du groupement de recherche (GDR) Marges, qui s’intéresse à la bordure des continents.

Pour mieux comprendre les objectifs du projet, il nous faut revenir 35 millions d’années en arrière. L’Arabie et l’Afrique, qui ne formaient jusqu’alors qu’un seul continent, commencent à se séparer. C’est une époque d’intense volcanisme qui voit apparaître deux rifts3, dans des régions qui deviendront le golfe d’Aden et la mer Rouge. La croûte continentale s’amenuise jusqu’à sa complète déchirure et la formation de deux plaques indépendantes il y a 20 millions d’années. Depuis, la péninsule arabique s’écarte de l’Afrique à la vitesse de deux centimètres par an, en se déplaçant vers le nord-nord-est. Dans l’espace ainsi libéré, une nouvelle écorce, la croûte océanique, se forme en continu par remontée de magma le long de la dorsale.

Si cette histoire est connue dans ses grandes lignes, le déroulement exact du processus n’est pas bien compris. Pour affiner leurs modèles, les chercheurs doivent s’intéresser de très près aux marges continentales, c’est-à-dire à la transition entre la croûte continentale et la croûte océanique. « Le golfe d’Aden est une zone particulièrement intéressante : les marges sont jeunes et proches l’une de l’autre, ce qui permet une bonne corrélation des structures. De plus, la faible sédimentation nous permet d’atteindre plus facilement des structures profondes grâce aux méthodes sismiques. Nous avons ainsi obtenu une image de la base de la croûte sous la marge et des nombreuses failles responsables de l’amincissement de la croûte continentale », explique Sylvie Leroy, chercheuse CNRS au Laboratoire de tectonique et chef des trois missions Encens.

La mission Encens-Flux a consisté à effectuer tous les deux kilomètres une mesure du flux de chaleur, c’est-à-dire de l’énergie libérée par la Terre, à l’aide d’une sonde thermique tractée à l’arrière du bateau. « L’ouverture du golfe d’Aden a engendré une perturbation thermique qui ne s’est pas encore complètement dissipée. Les mesures de flux de chaleur permettront d’en estimer l’importance », précise Francis Lucazeau, chercheur CNRS à l’IPGP, également chef de mission Encens-Flux. Ces données permettront aux chercheurs de mieux comprendre comment évoluent les températures dans la lithosphère continentale4 lorsque celle-ci se déforme puis se fracture. Associées à d’autres données géophysiques, elles renseignent aussi les scientifiques sur la structure de la croûte, son âge et sa composition.

Autre question que les chercheurs se posent : si les flux de chaleur sont importants sur les marges continentales jeunes, est-ce seulement parce que la croûte y est relativement mince ou est-ce dû aussi à l’action du manteau plus profond ? Les mesures thermiques permettront de mieux contraindre aussi bien les modèles de formation des marges continentales que ceux de la croûte océanique.

La première mission d’Encens avait permis en 2000 de faire des relevés bathymétriques (de profondeur), gravimétriques (de la gravité) et magnétiques afin de cartographier et de caractériser précisément le fond de la partie orientale du golfe d’Aden, et de dater l’ouverture océanique. Début 2006, lors du deuxième volet d’Encens effectué à bord de l’Atalante, les chercheurs ont déployé trente-cinq sismomètres de fond de mer et dix-huit à terre. Grâce à eux, ils ont obtenu quinze profils sismiques qui renseignent sur la structure et la nature de la croûte jusqu’à plusieurs kilomètres au-dessous du fond de la mer. Campagne après campagne, mesure après mesure, les scientifiques reconstruisent ainsi les processus qui ont façonné la surface de notre planète et fait naître mers et océans.

Source Sebastián Escalón/CNRS/Golfe d’Aden : la naissance d’un océan

Sont ce, les plaques océaniques qui se séparent pour former un nouvel océan, (ce qui justifierait les nombreux tremblements de terre, constatés dans la région depuis 2005), qui sont responsables de cette anomalie??. qu’est ce qui fait penser à un vortex temporel?…. A suivre…….

A lire aussi l’excellent article de sott.net:
De violentes activités sismiques séparent l’Afrique en deux

D’autres infos ICI

  • coldroom

    Voilà une très bonne base pour commencer ces recherches. Maintenant il est possible d’aller plus loin, on sait que des français sont allés sur place.. qu’ont-ils vu ? Que s’y passe-t-il ? Ces gens pourraient nous répondre.

  • On nous dit qu’il y avait des navires de plusieurs nations (listées dans l’article), mais aucune photos disponibles!?
    ça ne passe pas inaperçu une flotte de cette importance!, en plus pas de démentis, personne pour confirmer ou infirmer!! troublant tout de même!!
    Ce qui est sur, c’est que l’Afrique est en train de se partager en deux.
    Je continue les recherches…

  • coldroom

    Allez allez, encore un petit effort et tu nous auras débunké toute cette histoire, ou pas.. n’hésite pas à entrer en contact avec ces scientifiques, ils sont accessibles. N’évoque pas votre blog, parle simplement d’une recherche parallele, que tu as besoin d’informations, par exemple fais leur croire que tu aimerais te rendre dans le golf d’aden pour une recherche X ou Y (sur le mouvement des plaques par exemple), que tu cherches une association pouvant éventuellement parainer ta recherche, et vois ce qu’ils te répondent.. s’ils semblent réticent à te filer des infos ou non, ou s’ils te conseillent de ne pas aller làbas maintenant etc.. Gratte, fouille, tu finiras par trouver des choses intéressantes.

    On reconnaît un blog/site d’info alternative non pas à la vitesse où il relaye une information, mais à la profondeur et à la pertinance de celle-ci.

  • J’ai pris contact avec un scientifique, j’attends la réponse………:D

  • coldroom

    alors, du neuf ?

  • Malheureusement non! c’est bizarre ce silence!
    Ce doit être des chercheurs qui courent plus après les subventions, que pour chercher et trouver des réponses :D
    je vais essayer de contacter un autre « chercheur »!
    Je ne pense pas avoir une réponse affirmative, mais au moins tomber sur quelqu’un d’honnête, qui répondra à mes questions!
    C’est franchement du corporatisme, les autodidactes comme moi, sont trop stupides pour comprendre?

  • reden

    bonjour,
    Curieusement alors que ça bougeait presque tous les jours et parfois plusieurs fois par jour ces derniers mois, la dernière secousse date du 09/03…

    http://www.emsc-csem.org/Earthquake/earthquake.php?id=211361

  • Aucun scientifique n’a daigné répondre! on va donc se contenter de l’anomalie en question, sans plus d’explications rationnelles, jusqu’à ce que nous ayons d’autres sources!

  • OBERSONN888

    Bonjour, comment ça va? Merci de votre article sur ce sujet, très intéressant, notamment parce qu’il n’y a pas, semble t-il, pas vraiment d’informations sur ces événements. Je n’ai pas d’infos suplémentaire, mais une armada de cette importance dans cet endroit de notre palanète sent bon les voyages dans le temps du genre « STAR GATE ». A voir et a étudier si il se produit d’autres événements du genre météorologique, cela peut ce manipuler. A bientôt.

  • BARJABUL

    La plus grande crainte des États-Unis, et d’autres Nations du monde, au sujet de ce mystérieux vortex du golf d’aden, c’est que ce rapport de l’amiral Maksimov soit porté à la connaissance du public en raison d’un site web nommé WikiLeaks qui aurait en sa possession la quasi-totalité de la mission diplomatique secrète et qui menacerait de divulguer ce qui devrait “sans doute”semer la panique dans le monde entier.

    C’est pour cette raison qu’Interpol a lancé un mandat d’arrêt international envers le fondateur de Wikileaks Julian Assange afin de l’empêcher de divulguer la totalité du dossier “golf Aden Vortex”, dossier qu’il aurait actuellement en sa possession. La Chine a pris des mesures extraordinaires en lançant contre Wikileaks la plus grande attaque d’un état contre un site privé.(une source apparemment informé)

  • Plus rien là dessus bien sur, quand ça devient intéressant, on en parle plus ;) je suis frustrée