5 millions d'animaux aquatiques meurent dans la rivière Mara au Kenya

On arrête pas la tuerie!! c’est épouvantable! C’est énorme comme chiffre, j’espère que c’est une erreur!. Chez nous L’UE interdit 6 produits chimiques toxiques, combien encore en circulation, avant la suppression…..Vous imaginez le désastre? 5 millions d’animaux concernés…….C’est loin le Masaï-Mara, ceux qui regardent les documentaires animaliers connaissent, et c’est un bonheur !! Pourtant toutes les espèces qui s’abreuvent, dans cette rivière, risquent leur vies.
Arrêtez le massacre!! pitié pour eux!

No Comment

L’autorité nationale de gestion de l’environnement (Nema), Ministère de la Santé publique et de la Kenya Wildlife Service enquêtent sur la mort de poissons dans la rivière Mara. Les écologistes soupçonnent les mort de poissons qui ont commencé la semaine dernière, pourraientt avoir été causée par des produits chimiques agricoles, utilisés dans les fermes, et qui se déversent dans la rivière. Les hôteliers dans le Masai Mara Game

Réserve expriment la crainte que, les produits chimiques soient capables de tuer les animaux qui dépendent de la rivière.

« Les décès auraient été causés par des produits chimiques utilisés dans les fermes agricoles à grande échelle sur le côté supérieur de la rivière. Les produits chimiques peuvent aussi tuer les hippopotames, crocodiles et autres animaux qui boivent de l’eau de la rivière », a déclaré Ben Kipeno, un écologiste de la côte nord de la réserve. M. Kipeno a déclaré mercredi, qu’il y avait des rapports non confirmés qu’ en dehors des poissons, un crocodile et un hippopotame ont déjà succombé aux effets des produits chimiques. Il a exhorté le gouvernement à freiner les agriculteurs le long du fleuve qui utilisent des produits chimiques dangereux, et a affirmé qu’en dépit de plusieurs plaintes à la Nema, aucune action n’a été entreprise.


Les fonctionnaires du KWS, qui ont été dépêchés sur place à partir de Nairobi ont prélevés des échantillons de poisson, pour les transmettre au laboratoire du gouvernement, en vue d’examens complémentaires pour déterminer la cause des décès. Lorsque Le Standard a visité la rivière, des poissons morts flottaient avec des pièges, y compris les marabouts, qui s’en nourrissent. Le Narok Sud Nema officier en charge Gabriel Tambushi a dit que des rapports initiaux avaient indiqués, que plus de cinq millions de poissons sont mort au confluent de la rivière saisonnière Moyan dans Transmara avec la Mara après une forte crue.

No comment

On pense aussi, que l’épais brouillard qui a recouvert la surface de l’eau, peut être la cause de l’asphyxie des poissons, qui remontent à la surface pour respirer. Le changement brusque des conditions climatiques, alliés au déversement des produits toxiques, que les fermiers emploient et qui sont rejetés dans la rivière Mara qui est largement utilisée pour l’irrigation, est la cause possible de ce désastre a déclarer Mr Tambushi

Article traduit par Google, et arrangé par voltigeur! clic pour la source en Anglais