Accueil » Écologie, environnement et animaux » L'inquiétante flotte des déchets plastiques………

L'inquiétante flotte des déchets plastiques………

En arriver là… proposer la création d’une île artificielle, pour rassembler les millions de tonnes de plastique qui flottent entre deux eaux. Combien de ces millions de tonnes de déchets sont nécessaires, pour cette île artificielle ? J’imagine, et ça me fait frémir!! pas qu’on en fasse une île, mais que l’inconscience collective, est pu permettre de PENSER un tel projet. A ne pas manquer aujourd’hui sur ARTE, à 17h45

Le projet "Recycled Island" du cabinet WHIM, propose de créer une île avec les millions de tonnes de déchets plastiques ARTE

Arte consacre un «Dessous des cartes» au phénomène des déchets plastiques qui sont en train de former de véritables iles sur les océans…

Construire une île aussi grande que la Corse avec les millions de tonnes de déchets plastiques qui s’agglutinent dans l’Océan pacifique? C’est l’idée un peu folle, et un peu farfelue, d’un cabinet d’architectes néerlendais, WHIM. Mais ce projet, présenté il y a quelques semaines, vise surtout à alerter l’opinion sur ce danger grandissant que représentent les «iles de déchets», appelé aussi le «septième continent.»


L’émission «Le dessous des cartes» d’Arte sera consacré ce samedi à ce sujet qui inquiète de plus en plus les écologistes. Dans l’Océan pacifique nord, le plus touché par le phénomène en raison du sens des courants, une grande zone comprise entre 1,5 million de km2 et 3,5 millions de km2 a été identifiée. Environ 5 kilos de déchets plastique au km2 s’y concentreraient, parfois jusqu’à 30 mètres de profondeur. Et ces décharges en pleine mer ne cessent de grossir, du fait des courants qui emprisonnent les rejets plastiques, et de la durée de vie de ces objets: 20 ans pour un sac plastique, 450 ans pour une bouteille en plastique…
80% des détritus proviennent de la terre

L’archipel d’Hawaï, qui se trouve à proximité de ces zones, serait particulièrement menacé. Mais pour l’instant c’est la faune la grande victime de ce raz-de-marée plastique: un million d’oiseaux, et 100.000 mammifères marins, en seraient victimes chaque année, soit par étouffement dans les sacs plastiques et les filets de pêche, soit par suffocation après ingestion des petits débris. La plupart de ces millions de déchets sont en effet de très petite taille, voire microscopiques.

Pas loin de 80% de ces détritus proviennent de la terre. Il s’agit notamment des objets laissés sur les plages par les touristes, ou des rejets des eaux usées. Le reste est rejeté par les bateaux en mer.

Si le projet WHIM ne devait pas voir le jour, reste une autre idée à creuser: nettoyer ces nappes de plastique. Mais cela a un coût, et la zone touchée dans le Pacifique nord étant située loin des eaux territoriales, aucun Etat ne semble vouloir prendre l’initiative.

«Des iles de déchets ?», samedi 12 février à 17h45 et mercredi 16 février à 22h05 sur Arte.

Article source Mi.B.

Commentaires clos