La France très généreuse, elle annule la dette du Congo

La situation financière et commerciale du pays est plus que délicate, des économies devant être réalisées de manière très sévères, de ce fait faire des « cadeaux » de 5 milliards d’euros à un pays très endetté peut sembler généreux, mais logique? Pas forcément…


Les créanciers du Club de Paris ont annulé, depuis l’accès du Congo au point d’achèvement de l’initiative Pays pauvres très endettés (PPTE) en janvier 2010, 5 milliards d’euros, soit la totalité de sa dette à leur égard, a affirmé l’ambassadeur de France à Brazzaville mardi.

A ce jour, « la dette annulée de 5 milliards d’euros représente la totalité de la dette du Congo à vis-à-vis des créanciers du Club de Paris », a déclaré l’ambassadeur de France au Congo, Jean-François Valette lors d’une conférence de presse.
« Quelque 2,6 milliards d’euros de cette dette » ont été effacés par la France, le premier partenaire économique et financier du Congo, a ajouté M. Valette.
Selon le diplomate, la dette effacée par le Club de Paris représente « une partie importante de toute la dette du Congo ».
En 2004, la Banque mondiale estimait à 9 milliards de dollars la dette du Congo, un pays de 3,6 millions d’habitants, qui le faisait passer pour un des pays les plus endettés au monde par tête d’habitant.
« Le reste de la dette a suscité des négociations avec les créanciers non membres du Club de Paris », a précisé Jean-François Valette.
Les créanciers publics membres du Club de Paris (19 des pays les plus industrialisés) avaient décidé d’annuler la totalité de la dette du Congo en mars 2010.
Chaque pays a successivement passé l’épongue depuis.
Par le passé, les autorités congolaises ont assuré que « les sommes épargnées serviront prioritairement à accompagner les efforts en matière de modernisation et d’industrialisation de notre pays, mais aussi à lutter contre la pauvreté dans le cadre de la politique visant la mise en oeuvre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) ».

Source: lesechos.fr

Pour ceux qui ignorent exactement ce qu’est le club de Paris, il suffit de faire appel à Wikipédia:

Le Club de Paris est un groupe informel de créanciers publics (19 pays développés en sont membres permanents) qui a pour but de trouver des solutions coordonnées et durables aux difficultés de paiements de nations endettées.

Ce forum a été créé progressivement à partir de 1956 lorsque l’Argentine accepta de rencontrer ses créanciers publics à Paris. Il traite les dettes publiques c’est-à-dire celles des gouvernements et celles du secteur privé garanties par le secteur public. Un processus identique a lieu pour les dettes publiques détenues par des créanciers privés, au sein du Club de Londres, qui s’est structuré au cours des années 1970 sur le modèle du Club de Paris : c’est un groupe informel de banques commerciales qui se réunissent pour re-négocier les créances qu’elles détiennent sur des débiteurs souverains.

Les pays créanciers se réunissent 10 fois par an à Paris pour des sessions de négociations, sous la présidence du directeur de la direction générale du Trésor (DG Trésor) du ministère français de l’Économie.

Depuis 1983 et jusqu’en janvier 2008, le Club de Paris a conclu plus de 400 accords relatifs à 84 pays endettés portant sur plus de 505 milliards de dollars[1].

Suite sur wikipedia

 

  • L’effacement de la dette s’est effectué sur des faux rapports du FMI. Les proximités criminelles et les conflits d’intérêts indécents ont travesti un pays riche de pétrole, de forêts et de minerais en un pays très pauvre. La dictature s’en est sortie encore plus riche et la population congolaise s’est encore plus appauvrie.

    Le FMI bénéficie de l’immunité, mais les faussaires et les donneurs d’ordres des falsifications en prendront pour leur grade. L’effacement de la dette congolaise c’est 10 fois l’affaire Tapie et 5 fois le bouclier fiscal !

    http://sergeberrebi.over-blog.com/articles-blog.html