Loppsi 2 voté par le parlement

Voilà voilà! on l’a in the baba, Loopsi2 est définitivement voté, malgré les « cocoricouac » que cette loi contient! avec les « petites » dispositions, qui risquent d’avoir de grandes conséquences pour nos libertés. On sait que Sarko n’aime pas, ce qu’il ne peut contrôler, donc, après le contrôle de la télé-lavage de cerveaux, on va voir s’il va aussi contrôler le Web! :mrgreen:

Le projet de loi sur la sécurité intérieure (Loppsi 2), qui traduit notamment les mesures sécuritaires annoncées à Grenoble par Nicolas Sarkozy comme les peines plancher pour les violences aggravées, a été définitivement adopté mardi soir par le Parlement.

Dans la soirée, le Sénat a donné son ultime feu vert au texte, par 178 voix contre 151. Le projet de loi d’orientation et de programmation sur la performance de la sécurité intérieure avait beaucoup irrité les sénateurs.

En fin d’après-midi, l’Assemblée nationale avait adopté à une plus large majorité (73 voix contre 29) le texte de compromis députés-sénateurs élaboré en commission mixte paritaire. Le PS et le groupe GDR (PCF et Verts) ont voté contre.

Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux a présenté la Loppsi 2 comme « une boîte à outils à la disposition de la protection et de la sécurité de nos concitoyens ». Eric Ciotti (UMP) a qualifié le texte de « pragmatique » et « d’ambitieux ».

Le texte définitif a été amputé de quelques mesures mais, globalement, le point de vue du gouvernement et des députés UMP a prévalu.

Peines plancher pour les violences aggravées (sept à dix ans de prison) et non plus pour les seuls récidivistes, extension de la surveillance judiciaire ou allongement de la période de sûreté pour les meurtriers de policiers… L’arsenal répressif sort renforcé. La vidéosurveillance voit également son champ étendu.

Pour le député Jacques-Alain Bénisti (UMP), « ce texte répond aux attentes des victimes et met un terme au sentiment d’impunité de certains délinquants ».

A l’inverse, le député PS Julien Dray a fustigé « la fuite dans le tout carcéral ». « Nous la connaissons, elle n’aboutit à rien! », a-t-il dit. « Tout cela est dérisoire et inefficace! », a-t-il ajouté. S’en prenant aux peines plancher, M. Dray a souligné que « la force de la justice » était précisément « l’individualisation ».

« C’est un projet exclusivement répressif », a renchéri le député Verts Noël Mamère.

« Summum de tartufferie », a déclaré la socialiste Delphine Batho, « car le gouvernement ne cesse de mentir sur la sécurité, il énonce mensonge sur mensonge ».

« Non seulement votre politique ne marche pas, mais elle est aujourd’hui le premier facteur de désordre, le premier facteur de déstabilisation de la chaîne pénale », a-t-elle poursuivi au moment où le gouvernement fait face à une fronde des magistrats dans le cadre de l’affaire Laetitia. Le gouvernement « joue l’opinion contre la justice », a-t-elle jugé.

Le député PCF Jean-Paul Lecoq a embrayé, estimant que ce projet « agite le chiffon rouge de la sécurité » et fait « le lit d’un populisme malsain ».

« La sécurité, elle nécessite plus que des textes, y compris à Nantes, elle nécessite des moyens », a lancé pour sa part le sénateur Alain Anziani (PS).

La Loppsi 2 comprend aussi l’assouplissement du permis à points, voulu par les sénateurs et les députés alors que gouvernement et chef de l’Etat n’en voulaient pas. Elle prévoit également des dispositions permettant de bloquer des sites internet pédo-pornographiques qui font craindre à certaines associations un filtrage abusif d’internet.

Le texte fixe enfin les grandes orientations des forces de l’ordre de 2009 à 2013.
© 2011 AFP

source

Ce qu’écrivait Arvin Sloane il y a un an…

Loopsi 2 veut filtrer et bloquer les sites comme en Chine à cause de pédophilie: Est ce la vraie raison?

Nicolas Sarkozy ne tente il pas de nous refaire le même coup que les Chinois avec le Tibet ? Officiellement la Chine surveille la pédo-pornographie, officieusement, des centaines d’opposants du Tibet ont été fermés comme par hasard… Peut on s’attendre à la même chose en France? Surtout après avoir interdit de fumer dans les cafés pour bavarder, l’affaire Julien Coupat, la suppression des juges d’instruction dont personne ne veut en France, l’affaire Clearstream, les gardes à vue excessives, les gardes à vue pour mineurs scandaleuses, la fouille d’enfants dans les collèges, etc.

Plusieurs choses sont inquiétantes: D’abord les chiffres n’ont pas augmenté, cela ne concerne que quelques dizaines, voire quelques centaines, tout au plus quelques milliers de personnes, hors les médias nous en parlent comme si c’était le fléau du siècle (il suffit de comparer avec les chiffres des morts par accidents domestiques ou de la sécurité routière, ou encore les vols avec violences).

Ensuite c’est laisser la possibilité des erreurs, de surveiller effectivement comme en Chine les opposants politiques.

Enfin et ce n’est pas nouveau sous le soleil, qui peut surveiller un ordinateur, a donc du le pirater pour installer le logiciel espion dans le système, c’est à dire que quelque part l’ordinateur ne peut plus servir de preuve; puisque si l’état peut pirater un ordinateur pour installer un spyware, il peut donc tout aussi bien y stocker n’importe quoi: des fausses preuves, des documents illégaux (secret défense), des images pornographiques, etc. La version moderne du type qui cache de la drogue dans votre poche pendant qu’il vous fouille…

Ces méthodes ont déjà été utilisées plusieurs fois pour compromettre des hommes d’affaires et des agents étrangers, en particulier par les services secrets chinois, le FSB, la CIA, le MOSSAD, etc.

En conclusion, c’est la porte ouverte à tout et n’importe quoi, la complication des procédures judiciaires. Etc.

Et j’ai envie de dire ce que disait quelqu’un d’Interpol il y a quelques années à propos de la Mafia Rouge: pourquoi la police française, européenne, ne va pas directement droit au but, puisque nous savons que ce sont des mafias de l’est, asiatiques, américaines, qui produisent ces films X nauséabonds, pourquoi ne pas directement attaquer ces mafias, décapiter ces cartels, arrêter ces proxénètes du web?

Post Scriptum: Est ce que les photos et les vidéos montrant Silvio Berlusconi en compagnie de mafieux dans sa maison de vacances diffusées dans les médias italiens, français, européens, internationaux doivent nous alarmer, nous inquiéter ? Quand un homme politique boit du champagne avec un criminel est ce un hasard ou peut on avoir des doutes sur une éventuelle possibilité de corruption d’un homme politique, voire de plusieurs hommes politiques ?

On prend de plus en plus de risques pour mettre la démocratie et nos libertés individuelles en danger, mais on ne prend plus de risques pour défendre notre démocratie et nos libertés individuelles.

Détails supplémentaires:
Mitterrand s’est planté, Bush s’est planté, Nixon s’est planté, d’autres aussi. La liste est surement longue; avec Echelon 2 la NSA et cie a déjà les moyens d’écoute passive et active d’internet. Donner à n’importe qui les moyens légaux de faire du renseignement, de l’espionnage électronique, de l’espionnage industriel, et bien sur de la police politique (tu peux consulter les archives des RG avec l’affaire du pasteur Doucé notamment), c’est la porte ouverte à toutes les bavures. Il y a déjà une crise majeure du système politique, ce n’est pas la peine d’en rajouter. Je crois que les nazis et Vichy sont encore bien présents dans nos mémoires, comme le rappelait Nicolas Sarkozy avec Guy Moquet en célébrant les héros de la résistance et en condamnant sévèrement les collabos et la police et le régime de Vichy. On ne peut pas condamner un jour et faire son contraire le lendemain.

Qui va contrôler les censeurs ? La CNIL ? Pourquoi la France ferait mieux que la Chine qui a utilisé ce système pour censurer, traquer et éliminer les opposants politiques?

source