Un site anti-flics créé la polémique

C’est de pire en pire! Lutter contre « l’ultra-sécuritaire » est une chose compréhensible vu les dérives que cela amène aux USA, et Angleterre et en France qui commence bien dans le domaine, mais ce n’est aucunement une raison pour aller jusqu’à « cela »! Un site est apparu et liste tous les policiers en position dans la région parisienne avec leurs photos, leurs identités ou adresses, bref, un site de renseignement qui pousse à la haine du flic, sachant pertinemment les conséquences possibles avec les petits caïds de certains quartiers…Bref, à condamner! Dire que dans ce pays, la liberté d’expression c’est autoriser cela alors que le fait de donner son opinion sur certains sujets peut vous amener en prison direct! Grave! Je rajoute juste un petit lien qui nous montre pourquoi la police devrait avoir plus de liberté d’action par moment, lien qui apparait dans les commentaires de l’article source: faitdiversfrance

Alliance, le second syndicat de gardiens de la paix, dénonce un site internet « anti-flics », selon l’organisation, qui se propose de filmer et photographier tous les policiers parisiens en civil, pour que « l’insécurité gagne leur camp ».

« Dorénavant, nous photographierons et filmerons chaque flic en civil que nous diffuserons (sic) comme (ceux) d’autres villes », proclame le site en question, le tout « pour que l’insécurité gagne leur camp ».
« Nous identifierons un à un ces déchets », promet ce site en .org, qui compare la police française avec la Milice, en l’estimant « digne des grandes heures de Joseph Darnand ».
Le syndicat Alliance en a « assez des sites et blogs anti-flics » dont il constate « depuis quelque temps une prolifération », selon le communiqué.
« On y trouve même des photos de collègues publiées avec leurs noms et leur affectation », dénonce Alliance, qui « en appelle au ministre de l’Intérieur et au préfet de police afin que la justice soit saisie et que de tels sites soient fermés et leurs administrateurs poursuivis ».

Policiers et gendarmes « attendent de leur ministre un geste fort pour la défense de notre institution et de notre métier », poursuit Alliance, qui indiquait lundi soir « réfléchir » à l’envoi d’un courrier à Brice Hortefeux.
En outre, Alliance réitère auprès du ministre de l’Intérieur sa demande de création d’un service spécialisé dans la lutte contre cette forme de délinquance, « dont le seul but est de déshonorer et de discréditer les hommes et les femmes de la police et de la gendarmerie nationales ».

Source: lefigaro.fr

2 commentaires

  • Avec la politique du « tout sécuritaire » et les « bavures » qui ne manqueront pas de se produire, il faudrait croire que c’est un moyen de pression sur la police, pour qu’ils sachent qu’eux aussi ne seront pas à l’abri, et peuvent être « fliqués » localisés, etc…une menace de plus qui va déstabiliser la fragile paix sociale.
    Est ce que ces menaces seront mises à exécution?? ont ils les moyens d’action qu’ils prétendent? il faut du monde pour pister quelqu’un!! il faut aussi une logistique, établir des dossiers, les gérer etc…..de plus se servir des mêmes méthodes que la police, pour agir contre! c’est tomber de Charybde en Scylla.

  • Je ne connaissait pas du tout l’expression, une recherche s’est donc imposée:
    Charybde et Scylla sont deux monstres marins de la mythologie grecque, situés de part et d’autre d’un détroit traditionnellement identifié avec celui de Messine[1].

    La légende est à l’origine de l’expression tomber de Charybde en Scylla, qui signifie « aller de mal en pis ». Plus précisément Charybde symbolise le « tout ou rien », la mort pour tous ou la vie pour tous, selon un jeu de probabilité. Et Scylla incarne la mort certaine pour une partie de l’équipage, mais la vie pour les autres. Il s’agit d’un choix entre le sacrifice calculé ou l’avenir aléatoire de la vie de tous.
    Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Charybde_et_Scylla