portables=danger

une source de cancer de plus!

Deux cas de cancer du cerveau dans une école : l’association Priartem demande une enquête sanitaire – 30/11/2010

Communiqué de presse Priartem

Priartem, en accord avec l’association Rexpoede Environnement, saisit, ce jour, le Directeur Général de la Santé d’une demande d’enquête sanitaire autour de l’Ecole Victor Hugo de Rexpoede où deux cas de cancer du cerveau ont été diagnostiqués, l’une des fillettes en étant décédée.

L’école et son environnement sont exposés depuis plusieurs années aux rayonnements des antennes-relais des trois opérateurs, installées d’abord sur le château d’eau qui surplombe l’école et maintenant, à 100 mètres de là, sur une ancienne cheminée d’usine. Aujourd’hui, alors qu’aucune recherche n’a été lancée sur les causes environnementales susceptibles d’expliquer ces deux cas de cancer dont la nature reste rare en France, deux des opérateurs, Orange et SFR, viennent d’obtenir l’autorisation de l’ANFR d’installer l’UMTS sur le site.

Ni les parents d’élèves, ni les riverains ne peuvent accepter que l’on continue à ajouter des rayonnements là où règne une suspicion légitime sur leur possible responsabilité dans les deux cas de cancer infantiles déjà diagnostiqués.

La Direction générale de la santé ne peut rester inactive et muette face à cette situation où perdurent les interrogations car des enfants continuent à fréquenter l’école et plus largement des personnes continuent à résider à proximité de celle-ci. Priartem et Rexpoede Environnement attendent donc une réponse positive rapide à leur demande.

Les précédentes enquêtes sanitaires qui ont été réalisées dans des contextes comparables (Saint-Cyr L’Ecole et Ruitz, notamment que Priartem a suivies de près) ont montré des carences méthodologiques graves qui ont d’ailleurs fait l’objet de critiques extrêmement sévères du rapporteur du « Grenelle des ondes », Priartem et Rexpoede Environnement demandent donc, afin d’éviter toute contestation possible des résultats, une évaluation rigoureuse du protocole d’enquête mobilisé.

L’association Rexpoede Environnement organise, jeudi 2 décembre, une réunion publique pour présenter cette démarche. Janine Le Calvez, Présidente de Priartem et Isabelle Cari, déléguée régionale de Priartem participeront à cette réunion.

Contacts presse :

Janine Le Calvez : 01 42 47 81 54

Joël Becuwe : 03 28 68 34 34

Isabelle Cari : 09 64 49 67 17


Source : http://www.priartem.fr/Deux-cas-de-cancer-du-cerveau-dans.html

Un commentaire

  • Alors déjà, ce n’est pas la première fois qu’il y a des cas de tumeurs au cerveau chez des enfants alors qu’une antenne GSM était à proximité de l’école, seulement, il y a malheureusement un seulement, aucun rapport officiel n’est envore venu accrédité officiellement le danger réel des ondes sur le cerveau. Il y a bien eu un rapport du nomde qualité-santé si ne me trompe pas qui reconnaissait qu’il y avait un impact sur la santé, mais bizarrement, sa publication a été repoussée, et repoussée, et finalement oubliée…
    Le marché de la téléphonie mobile est monstrueux, le nombre de milliards qui dépendent de ce marché est colossal, meme les banques s’y mettent, seulement, admettre le danger reviendrait à mettre en danger cette économie qui a encore de beaux jours devant elle!