Froid en Angleterre, la seconde vague sera pire!

J’en ai déjà parlé, 9 retraités meurent de froid chaque heure en Angleterre, et si les statistiques sont catastrophiques, la situation ne serait qu’un début. Pire les solutions proposées sont de se regrouper dans les centres commerciaux ou de prendre les transports en commun qui sont chauffés. N’y a-t-il pas moyen d’apporter de solutions plus intelligentes pour protéger les personnes agées? Surtout que suivant les experts, le taux de 12 décès/heure dus au froids devrait etre atteint! Sauver les banques serait donc vraiment plus important que de sauver les personnes agées, c’est très triste…



Le taux de mortalité s’est « scandaleusement » mis à grimper en flèche cet hiver, tandis qu’une nouvelle bourrasque arctique accompagnée de températures sibériennes s’abat sur la Grande-Bretagne.

Les experts prédisent une poussée spectaculaire du nombre de décès liés au froid car, avec 12 morts à l’heure, nous endurons l’hiver le plus féroce du siècle *.
[* Ndt : Curieuse tournure de phrase circulaire. Il doit y avoir une erreur de traduction. Ceci dit, l’hiver dernier était déjà un cas dans les annales de Grande-Bretagne.]

Gagnez une croisière de luxe pour deux, valeur 2500 livres !

Les Britanniques se heurtent à un dérapage des factures d’énergie alors qu’il se pourrait que le nombre de morts atteigne les 35.000 cet hiver. Il y a aussi la crainte que certains courriers ne puissent point arriver à destination le jour de Noël à cause du gel. Selon les conjoncturistes, ces températures pourraient plonger à des niveaux records à l’approche de Noël, en mettant en danger des dizaines de milliers de gens vulnérables.


Des organisations caritatives préviennent les retraités endurant des conditions « à la Dickens, » de recourir à des balades en bus ou de se presser dans les centres commerciaux juste pour rester au chaud. Des millions de Britanniques sont forcés de baisser leur thermostat car le prix du gaz et de l’électricité dérape.

Selon Jonathan Powell, prévisionniste principal chez Positive Weather Solutions, cette situation glaciale va revenir au milieu de la semaine prochaine après un bref dégel en fin de semaine. Il a dit que la plongée des températures pourrait même dépasser les -27,2°C* enregistrés à Braemar en 1982, la température la plus froide en Grande-Bretagne.
[* Ndt : Peuh ! À Mouthe, en France, on parle de –41°C en 1985.]

Les études montrent qu’une baisse de température d’à peine un degré est suivie par 200 crises cardiaques*. Les personnes âgées entre 75 et 84 ans et celles ayant des antécédents cardiaques semblent les plus vulnérables.
[* Ndt : Contrairement à en France, les statistiques médicales ont l’air sérieuses en Grande-Bretagne. On se demande s’ils n’auraient pas, eux, des données officielles sur les effets des vaccinations.]

L’année dernière, le nombre de décès liés au froid a atteint près de 28.000 en quatre mois. Cela a fait dire que le Royaume-Uni a eu le taux de mortalité hivernale le plus élevé du nord de l’Europe.

Neil Duncan-Jordan, de la Convention nationale des retraités, a déclaré :

« La hausse des factures et des phénomènes météorologiques violents exercera une pression énorme sur les personnes âgées et nous pensons que le taux de mortalité de neuf retraités à l’heure l’année dernière pourrait s’élever jusqu’à 12 à l’heure. C’est un scandale que la mortalité hivernale soit en hausse. »

Selon les prévisionnistes, les vents extrêmement froids devraient revenir en début de semaine prochaine car les bookmakers réduisent radicalement la cote* pour un Noël blanc.

[* Ndt : C’est une méthode aussi rigoureuse que celle des Indiens d’Amérique qui prévoyaient le degré de froidure hivernale à la hauteur du tas de bûches coupé par l’homme blanc.]

Jonathan Powell a déclaré que le vague de froid prolongée pourrait quitter la Grande-Bretagne, « le pays le plus froid de l’hémisphère nord » et « sur un pied d’égalité avec la Sibérie. » Selon lui, « En fin de semaine prochaine, les vents viendront du nord et une véritable bourrasque arctique balaiera le pays. La neige tombera jusqu’à Bodmin dans le sud-ouest. »

« La glace provoquera un gros chaos à travers la période des fêtes et immobilisera le Royaume-Uni. »

« Ce sera une fête blanche avec cinq à sept centimètres de neige dans l’est. »

Les conditions météorologiques arctiques sont à l’origine du chaos de Noël dans les postes, avec l’accumulation des colis et des cartes dans les centres de distribution. À Hull, les gens sans poste depuis 14 jours affirment que la Royal Mail leur a dit qu’ils ne pouvaient pas prendre eux-mêmes leur courrier parce qu’« il ne peut pas arriver. »

Original : www.express.co.uk/posts/view/216765/Weather-35-000-deaths-fear-in-new-Arctic-blizzardsWeather-35-000-deaths-fear-in-new-Arctic-blizzards#ixzz17twV3Czg
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

Source de l’article: sott.net