Israël propose de payer 100.000 dollars à chaque famille des victimes turques

C’est l’actu comique du jour! Israël veut payer 100 000 dollars à chaque famille turque alors qu’elle sait très bien que le dollar ne vaut plus rien! Ce n’est pas pour rien que la Chine pour ne citer qu’elle tente de se débarrasser de tout  son stock de dollars, meilleur moyen d’échapper à un effondrement total. Bref, Israël tente de payer « l’oubli » avec du vent, ou plutôt une monnaie qui devient aussi magnifique que le kopek!

L’entité sioniste a proposé d’indemniser les familles des victimes turques en échange de l’aide d’Ankara pour exempter la marine israélienne de toutes poursuites pénales ou civiles pour son agression contre la flotille d’aide humanitaire qui a couté la vie à neuf activistes turcs, c’est ce qu’a rapporté, jeudi, l’agence Reuters, citant de sources israéliennes.

« Nous avons fait une offre d’indemnisation et demandé aux Turcs de faire le nécessaire pour dissiper nos préoccupations d’ordre légal. Nous souhaitons également qu’ils renvoient leur ambassadeur et que nous puissions nommer un nouvel ambassadeur à Ankara », a ajouté la source israélienne. « Mais, pour le moment, il reste de gros obstacles », a-t-on poursuivi.

La proposition israélienne prévoit d’indemniser à hauteur de 100.000 dollars chaque famille des victimes turques tuées lors de l’attaque dans les eaux internationales du Mavi Marmara, navire amiral turc de la flottille. « Israël » présenterait aussi à la Turquie ses « regrets » pour cette agression.

Ron Dermer, conseiller de Netanyahu, a déclaré mercredi qu’Israël et Ankara discutaient de « la formulation d’un compromis acceptable par les deux parties, susceptible de remettre sur les rails les relations avec la Turquie et d’effacer toute l’affaire de l’ordre du jour international ».

« Rappelons qu’il y a aux Nations unies et ailleurs des forces qui aimeraient voir nos hommes arrêtés. Ce qui est important pour le Premier ministre, c’est de protéger les fusiliers-marins et leur officiers », a dit Ron Deremer.

Ebranlé par les diverses poursuites pour crimes de guerre engagées contre ses officiers et responsables politiques à l’étranger par des groupes pro-palestiniens pour des faits antérieurs, « Israël » s’efforce de désamorcer des démarches analogues de la part de la Turquie.

Source: alterinfo.net